.
Press releases

Retour

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT FAO/OMS-LE GROUPE SPÉCIAL DU CODEX PARVIENT À UN ACCORD SUR LA VERSION FINALE DES PRINCIPES DE L'EVALUATION DES ALIMENTS GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS

Communiqués de presse 02/24


Pour plus d'informations, contacter:

M. Pierre Antonios

Tél : (3906) 570-53473

Fax : (3906) 570-53699/55924

E-mail: Pierre.Antonios@fao.org

Page d'accueil de la FAO 


Liens

Pour de plus amples informations, contacter M. John Riddle, Chargé d'Information, FAO, tel : 0039 06 570 53259

Pour de plus amples informations, contacter le docteur Jorgen Schlundt, Coordonnateur de l'Unité de Salubrité des aliments (OMS), portable: 0041 79 475 5468, télécopie: 0041 22 791 48 07

Page d'accueil de l'OMS

Rome/Genève, le 8 mars 2002 - Un groupe spécial de la Commission du Codex Alimentarius est parvenu à un accord sur la version finale des « Principes sur l'analyse des risques pour les aliments dérivés de la biotechnologie », ont annoncé aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les 226 participants ont salué par une salve d'applaudissements l'accord obtenu mercredi à Yokohama (Japon) par le Groupe spécial intergouvernemental du Codex sur les aliments dérivés de la biotechnologie.

Les Principes donneront un cadre à l'évaluation de l'innocuité et des aspects nutritionnels des aliments génétiquement modifiés. Ils établissent le besoin d'une évaluation de l'innocuité au cas par cas avant leur mise sur le marché. Selon ces institutions des Nations Unies, l'évaluation doit porter à la fois sur les effets recherchés et inopinés, identifier les nouveaux risques ou ceux qui se sont modifiés et déterminer les changements pour la santé de l'homme, notamment pour ce qui est des nutriments essentiels et des composants potentiellement allergéniques.

Les Principes demandent aux autorités d'étudier les incertitudes révélées par l'évaluation de l'innocuité et de mettre en œuvre les mesures appropriées pour les gérer. Ils décrivent la surveillance après la mise sur le marché comme l'une des options possibles et donnent aussi des orientations sur les méthodes analytiques et les autres moyens à mettre en œuvre pour gérer le risque. Dans ce domaine, les deux organismes déclarent que le Groupe spécial est parvenu à un nouvel accord très important sur le suivi des produits génétiquement modifiés, de façon à faciliter le retrait du marché lorsqu'un risque sanitaire a été identifié pour l'homme.

Le Groupe spécial a également adopté des normes détaillées pour l'évaluation de l'innocuité des plantes génétiquement modifiées, comprenant des tests portant sur leur allergénicité.

Les deux organisations ajoutent que cet accord pourrait également constituer un pas décisif dans les négociations internationales sur le recours à des systèmes de traçabilité pour les aliments entrant dans le commerce international.

Les Principes mentionnent également la nécessité des efforts pour améliorer les moyens des autorités réglementaires, notamment dans les pays en développement, afin qu'elles soient en mesure d'évaluer et de gérer l'innocuité des aliments génétiquement modifiés.

Accueilli par le Japon depuis 2000, le Groupe spécial poursuivra ses travaux en établissant, d'ici mars 2003, des directives sur l'évaluation des risques pour les aliments génétiquement modifiés provenant de micro-organismes. Les derniers travaux du Groupe spécial seront soumis, pour adoption, à la Commission FAO/OMS du Codex Alimentarius lors de sa prochaine réunion en juillet 2003 à Rome.

Le Codex Alimentarius est devenu la référence mondiale fondamentale pour les consommateurs, le secteur de la production et de la transformation, les organismes nationaux de contrôle et le commerce international des aliments. Ce Codex a un impact énorme sur le secteur de la production et de la transformation des aliments, ainsi que sur la sensibilisation de l'utilisateur final, en d'autres termes le consommateur. Il exerce son influence sur tous les continents et sa contribution est incommensurable pour protéger la santé publique et favoriser les pratiques équitables dans le commerce des aliments.



Pour de plus amples informations, les journalistes peuvent s'adresser à M. John Riddle, Chargé d'Information, FAO, tel : 0039 06 570 53259. ou
au docteur Jorgen Schlundt, Coordonnateur de l'Unité de Salubrité des aliments (OMS), portable (+41 79) 475 5468 ; télécopie : (+41 22) 791 48 07 ; adresse électronique schlundtj@who.int ou Tous les communiqués de presse, aide-mémoire et articles de fond OMS, ainsi que d'autres informations sur le sujet sont accessibles sur Internet à partir de la page d'accueil de l'OMS : http://www.who.int/


Page d'accueil de la FAO 

 Recherche 

Webmaster@fao.org

©FAO, 2002