Page précédente Table des matières Page suivante


Section 3: Activités de conditionnement


Activités générales
Déchargement
Lavage
Application de cire
Triage
Calibrage
Chaîne de conditionnement de fruits

Les activités de conditionnement peuvent être la simplicité même, comme lorsqu'on déverse les produits agricoles du bac utilisé dans les champs en un conteneur d'expédition - ou bien il peut s'agir de multiples activités telles que le nettoyage, l'application de cire, le calibrage ou le triage selon la qualité et la couleur. 1:1 est extrêmement important que les activités de conditionnement se déroulent dans un endroit ombragé. On peut faire de l'ombre a raide de feuilles de palmier, d'un écran de maille de plastique, ou d'une toile tendue entre des mâts provisoires, ou bien s'abriter dans un bâtiment couvert. En choisissant un site pour le conditionnement, il faudra considérer l'accès au champ et au point de vente, assez de place pour l'entrée et la sortie des véhicules, et un accès facile pour la main d'oeuvre (Proctor, 1985).

Dans le plus simple des hangars de conditionnement, on livre directement les fruits et les légumes aux travailleurs dans les caisses de récolte et immédiatement après la récolte. Ensuite les ouvriers trient les produits, ils les divisent selon la qualité et la grandeur, et enfin les emballent directement dans les conteneurs d'expédition. Pour cette phase, il faut que chaque ouvrier s'y connaisse en matière de défauts des fruits et légumes, de la qualité et du calibre, ainsi que des méthodes de conditionnement. Au fur et a mesure que l'envergure et la complexité du conditionnement augmentent, il se peut qu'on ajoute des phases d'activité et des ouvriers formés pour des tâches précises.

Le déchargement

Il faut de toute façon retirer le produit du bac ou autre récipient de récolte et l'acheminer a travers le hangar de conditionnement. Cette première étape s'appelle le déversement. Il faut y procéder en douceur, soit par les méthodes "humides" (avec l'aide d'eau courante), soit par les méthodes "sèches" (sans eau). Dans le déversement humide, on peut protéger les produits délicats des meurtrissures et abrasions en les transportant dans de l'eau courante et chlorée (100-150 ppm). Dans la méthode sèche, on se sert de rampes rembourrées et inclinées, ou d'une bande de manutention en plastique pour réduire les risques de dégâts pour les produits agricoles.

Pré-triage

On fait d'habitude un pré-triage pour éliminer les fruits légumes blessés, altérés ou ayant d'autres défauts (produits de triage) avant de procéder au refroidissement ou a d'autres phases de la manutention. Ce pré-triage permettra une économie d'énergie du fait qu'on ne maniera pas les produits des triage. Le retrait des produits altérés limitera la propagation de l'infection des autres produits, surtout si l'on ne se sert pas de pesticides post-récolte.

Nettoyage

Pour nettoyer certains produits, tels que les kiwis et les avocats, un brossage à sec peut suffire. D'autres, par contre, comme les bananes et les carottes, devront être lavés. L'espèce de produit et le type de contamination détermineront s'il faut choisir le brossage et/ou le nettoyage.

L'hygiène est essentielle pour deux raisons: pour éviter la propagation des maladies d'un fruit ou légume a un autre, et pour limiter l'accumulation de spores dans l'eau de lavage ou l'air de la salle de conditionnement. On peut traiter l'eau de lavage au chlore (100 à 150 Cl ppm) pour limiter l'accumulation d'agents pathogènes pendant le conditionnement (Moline, 1984). La concentration d'eau de Javel qu'on trouve dans le commerce varie quelque peu d'un pays à l'autre, mais une règle commune est d'utiliser de 1 à 2 ml d'eau de Javel par litre (de 1 a 2 onces d'eau de Javel pour 8 gallons d'eau propre). On peut aussi nettoyer les murs, les planchers et l'équipement de conditionnement avec des composés d'ammonium quaternaire étiquetés comme sans danger pour l'équipement de l'industrie alimentaire (Kupferman, 1990).

Application de la cire

Il est d'usage courant d'enduire de cire des fruits légumiers immatures tels que des concombres et des courgettes, des fruits légumiers mûrs tels que des aubergines, poivrons et tomates, et des fruits tels que les pommes et les pêches. On utilise des cires de qualité alimentaire pour remplacer les cires enlevées par le lavage et le nettoyage et pour réduire le dessèchement pendant la manutention et la vente. Si les fruits et légumes sont enduits de cire, il faut permettre à celle-ci de sécher complètement avant de passer à d'autres traitements.

Calibrage

Le calibrage des produits agricoles est facultatif mais peut être avantageux si les produits de certains calibres se vendent plus cher que d'autres. Dans la plupart des hangars de conditionnement de petits exploitants, on pratique encore souvent le calibrage manuel. Il faut apprendre aux ouvriers a sélectionner la grandeur désirée et ensuite, soit à mettre les articles dans des boîtes, soit a placer en douceur le fruit ou légume choisi dans un bac pour le conditionner plus tard. Le calibrage peut être subjectif (ou visuel) à raide de calibreurs standard. Pour fournir une référence a l'ouvrier qui calibre, on peut placer dans son champ visuel de la plus petite taille et de la plus grande qui soient acceptables pour chacun des produits. Les calibreurs manuels s'emploient pour de nombreux produits.

Il existe aussi plusieurs modèles de calibreurs mécaniques pour petits exploitants. L'un des modèles se compose d'une longue claie inclinée avec une série d'orifices convergents (le plus grand haut, le plus petit en bas). Ce type de calibreur donne les meilleurs résultats avec des produits ronds. D'autres modèles sont conçus sous forme de transporteurs munis de chaînes ou de bandes de plastique avec des orifices de diverses grandeurs, et qui peuvent servir au calibrage de la majorité des produits. Une autre simple méthode de calibrage mécanique consiste à utiliser un jeu de rouleaux de transport divergents (voir l'illustration ci-dessous), méthode par laquelle les produits les plus petits tombent les premiers à travers des rouleaux sur une bande de triage ou dans un bac, et les plus gros tombent entre des rouleaux de plus en plus divergents.

Calibreur à rouleaux divergents:

Activités générales

On trouvera illustrée ci-dessous une série d'activités qui se déroulent typiquement dans un hangar de conditionnement. Le nombre et la taille des chaînes de conditionnement dépendent de l'espèce et des quantités de produits qui doivent y passer chaque jour. Le déversement se fait par la méthode sèche ou humide, selon le type de produit traité. La nature du produit détermine aussi la méthode de nettoyage: lavage a l'eau chlorée ou seulement brossage a sec. L'application de cire, si elle a lieu, suit le lavage et le séchage qui doit débarrasser la surface de toute humidité. Le triage, qui est illustré, sépare les produits a transformer de ceux qu'on mettra en vente a l'état frais. Le calibrage est un autre triage, selon lequel les plus petits fruits et légumes vont aux marchés locaux ou a la transformation. Il est typique de destiner la première qualité des produits agricoles a un emballage et une commercialisation en vue du marché régional ou national.

Opérations générales de conditionnement

FAO. 1986 Improvement of Post-Harvest Fresh Fruits and Vegetables Handling - A Manual. (Une meilleure manutention post-récolte des fruits et légumes - un manuel) Bangkok: UNFAO Regional Office for Asia and the Pacific.

Déchargement

Chaque fois que l'on déverse un produit d'un récipient à un autre il faut faire attention au dommages mécaniques. Lorsque on fait déverser un produit des bacs venus des champs ou lorsque on fait le déchargement des véhicules de transport au site de conditionnement, on peut faire un déversement sec ou humide. Dans le premier cas, il faut vider le récipient issu du champs lentement et en douceur sur une rampe inclinée, aux bords rembourrés. Dans l'illustration ci-dessous, une bande de manutention transporte ensuite le produit déversé à sec à l'intérieur du hangar.

Déchargement à sec:

On a parfois recours au déversement humide pour réduire les dégâts mécaniques, soit en déversant dans l'eau plutôt que sur une bande, soit par immersion et flottement. Si le poids spécifique du produit, des pommes par exemple, est inférieur à celui de l'eau, le produit va flotter. Dans le cas de certains fruits comme les poires, on doit ajouter des sels à l'eau (du sulfonate de lignine de sodium, du silicate de sodium ou du sulfate de sodium) pour augmenter son poids spécifique et assurer le flottement des fruits.

On se sert du rideau de toile ci-dessous pour amortir la chute des fruits qui passent du transporteur au récipient en vrac.

Source: USDA. Pas de date. "Modernizing Handling Systems for Florida Citrus from Picking to Packing Line." (Modernisation des systèmes de manutention pour les agrumes de Floride, de la cueillette a la chaîne de conditionnement). Agricultural Research Service, USDA Marketing Report No. 914.

Lavage

On peut utiliser des barils d'acier pour fabriquer une lavage simple. Les bariles sont divisés en deux et menés de trous de drainage et on couvre tous les bords métalliques avec du caoutchouc ou en matière plastique. On insère alors les barils dans une table de bois en pente. La tablette est composée de lames de bois et sert de châssis pour le drainage avant la phase d'emballage.

Comme les barils d'acier contiennent souvent des produits pétroliers ou chimiques, il faut les nettoyer a fond avant de s'en servir pour le lavage.

Source: Grierson, W. 1987. Post Harvest Handling Manual. Commercialization of Alternative Crops Project. (Manuel de manutention post-récolte. Projet de commercialisation de cultures alternatives). Belize Agribusiness Company/USAID/Chemonics International Consulting Division.

Cette cuve pour le lavage des fruits et légumes est faite de tôle galvanisée. place un déflecteur en tôle perforée près du tuyau d'écoulement pour favoriser la circulation de l'eau autour des produits. On fait entrer de l'eau fraîche sous pression par un tuyau perforé afin de faire avancer les produits vers l'extrémité d'écoulement de la cuve, d'où ils seront retirés après le nettoyage.

On pourrait perfectionner le modèle ci-dessous en ajoutant un écran tamis devant le déflecteur, pour attraper les déchets, et/ou un système de recyclage de l'eau de lavage (avec addition de chlore).

Source: FAO. 1989. Prevention of Postharvest Food Losses: Fruits, Vegetables and Root Crops. A Training Manual. (Prévention des pertes d'aliments après la récolte: fruits, légumes et légumes-racines. Un manuel de formation) Rome: UNFAO. 157 pp.

Application de cire

L'applicateur de cire illustré ici est conçu pour être employé à la suite d'une série de brosses sèches sur une chaîne de transport La cire liquide s'écoule d'une auge de la même largeur que la bande de transport, puis elle est répartie sur les fruits et légumes à l'aide de feutre de laine industriel. Pour réduire l'évaporation de la cire liquide du feutre qui en est imprégné, on couvre celui-ci par une couche de feuilles épaisses de polyéthylène.

Source: Martin, D. et Miezitis, E.O. 1964. A wipe-on device for the application of materials to fruits. (Un dispositif a frottement pour appliquer des matières aux fruits.) Field Station Record Volume 3 No. 1 CSIRO Tasmanian Regional Laboratory, Hobart, Tasmania.

Triage/emballage

La table illustrée ci-dessous sert à la fois au triage et à l'emballage. A leur arrivée, les produits sont placés dans le bac de triage, ensuite triés par un ouvrier qui les place dans le bac de conditionnement, et enfin conditionnés par un autre ouvrier. Si les ouvriers doivent rester debout pour le triage, on peut placer un tapis de caoutchouc ferme sur le plancher pour atténuer leur fatigue.

FAO. 1986 Improvement of Post-Harvest Fresh Fruits and Vegetables Handling - A Manual. (Une meilleure manutention post-récolte des fruits et légumes - un manuel) Bangkok: UNFAO Regional Office for Asia and the Pacific.

La surface de la table de triage portative illustrée ci-dessous est faite de toile, d'un rayon approximatif de 1 mètre (environ 3 pieds). Les bords sont couverts d'une couche de mousse mince pour ne pas abîmer le produit pendant le triage et la pente allant du centre a l'installation de triage est réglée a 10 degrés. On peut déverser directement les produits du récipient sur la table, et puis les trier selon le calibre, la couleur et/ou la qualité et les emballer directement dans les conteneurs d'expédition. Quatre ouvriers trieurs/emballeurs au maximum peuvent y travailler confortablement côte a côte.

Source: PHTRC. 1984. A portable sorting table. (Une table de triage portative). Appropriate Postharvest Technology 1(1): 1-3. (Post-Harvest Training and Research Center, Department of Horticulture, University of the Philippines at Los Banos.)

Triage

Les illustrations suivantes représentent trois types de transporteurs qu'on emploie dans le triage des produits agricoles. Le plus simple est un transporteur à bande, avec lequel le trieur doit manier lui-même le produit pour en examiner tous les côtés et vérifier s'il a été endommagé. Un transporteur à barres d'entraînement fait basculer le produit vers l'avant quand il passe devant les trieurs. Un transporteur à rouleaux fait basculer le produit vers l'arrière lors de son passage devant les trieurs.

Transporteur à bande:

Transporteur à barres d'entraînement:

Transporteur à rouleaux:

Source: Shewfelt, R. L. et Prussia, S.E. 1993 Postharvest Handling: A Systems Approach. (Manutention post-récolte: une approche par systèmes). San Diego: Academic Press Inc. 356 pp.

Quand on fait un triage en vue d'éliminer les produits de rejet, et qu'on èlimine tous les produits trop petits, gâtés ou endommagés, il faut placer la table de triage à une hauteur confortable pour les trieurs. On peut leur fournir des tabourets ou, s'ils travaillent debout, un tapis de caoutchouc ferme qui minimisera leur fatigue. Il faut aussi placer la table et les bacs de triage de façon à minimiser les gestes des mains.

Il est recommandé que les bras du trieur ou de la trieuse forment un angle de 45 degrés lorsqu'il/elle avance vers la table, et que la largeur de la table ne dépasse pas 50 cm pour un minimum de mouvements d'extension. Un bon éclairage aidera les trieurs à repérer les défauts et on peut réduire la fatigue oculaire en se servant de bandes ou de tablettes sombres et mates.

Si l'on se sert d'une chaîne de manutention, il ne faut pas que les produits avancent plus vite que le rythme de travail des trieurs. Il faut régler la vitesse de rotation des transporteurs à barres d'entraînement ou à rouleaux de manière que chaque article fasse deux rotations lorsqu'il passe dans le champ visuel du trieur.

Source: Shewfelt, R.L. et Prussia, S.E. 1993. Postharvest Handling: A Systems Approach. (Manutention post-récolte: Une approche par systèmes). San Diego: Academic Press Inc. 356 pp.

Calibrage

On peut classer les produits ronds à l'aide d'anneaux de calibrage. Ceux-ci peuvent être fabriqués en bois, ou l'acheté tout faits en tailles très diverses.

Anneau de calibrage manuel de taille unique:

Anneaux de tailles multiples:

Source: FAO. 1989. Prevention of Postharvest Food Losses: Fruits, Vegetables and Root Crops. A Training Manual. (Prévention des pertes d'aliments après la récolte: fruits, légumes et légumes-racines. Un manuel de formation) Rome: UNFAO. 157 pp.

Le calibreur à cylindre rotatif illustré ci-dessous est composé de cinq cylindres creux qui tournent dans le sens opposé aux aiguilles de la montre quand ils sont actionnés par un moteur électrique. Chaque cylindre est perforé de trous assez grands pour y laisser passer les fruits. Le premier cylindre a les plus petits trous et le cinquième a les plus grands. Lorsque les fruits tombent au travers, ils arrivent sur une claie en pente (le couloir) et roulent dans le récipient, ainsi qu'on le voit. Veillez à minimiser le trajet de descente pour empêcher les dégâts. Les trop grands fruits s'accumulent au bout de la chaîne. Cet équipement donne les meilleurs résultats avec des produits ronds.

Source: Reyes, M.Y. (Ed.) 1988. Design Concept and Operation of ASEAN Packinghouse Equipment for Fruits and Vegetables. (Conception et exploitation de l'équipement de conditionnement ASEAN pour fruits et légumes.) Postharvest Horticulture Training and Research Center, University of Los Baños, College of Agriculture, Laguna, Philippines.

La table de calibrage d'oignons illustrée ci-dessous fait partie d'un jeu de trois tables (ou plus) qu'on utilise en un arrangement en marches d'escaliers. Elles sont toutes en contreplaqué et perforées de trous d'une grandeur donnée. La plus haute a les plus grands trous, la plus basse a les plus petits. On déverse une couche d'oignons sur la table supérieure. Ceux qui ne passent pas sont classés comme "extra-gros". Ceux qui passent au travers tombent dans une poche de maille et roulent dans un grand bac. On déverse ce bac d'oignons sur la deuxième table de calibrage. Les oignons qui ne passent pas sont classés comme "gros", et ainsi de suite.

Source: Reyes, M.Y. (Ed.) 1988. Design Concept and Operation of ASEAN Packinghouse Equipment for Fruits and Vegetables. (Conception et exploitation de l'équipement de conditionnement ASEAN pour fruits et légumes.) Postharvest Horticulture Training and Research Center, University of Los Baños, College of Agriculture, Laguna, Philippines.

Le calibreur de pomelos illustré ci-dessous comporte un couloir de déversement réctangulaire en contreplaqué, couvert de mousse pour éviter les dégâts. On déverse les fruits sur la plate-forme octogonale au sommet du couloir et on les laisse descendre en roulant, un a un, vers une série d'étranglements. Les gros fruits sont arrêtés au premier étranglement, les moyens au deuxième, et les petits au troisième. Ceux qui sont trop petits sortent au bout du couloir et tombent directement dans un récipient. Les ouvriers doivent retirer chaque fruit à la main et le placer dans le récipient approprié avant que le fruit suivant puisse passer par le couloir. Le calibrage atteint son rythme le plus rapide quand il y a cinq ouvriers postés à cette installation.

Source: Reyes, M.Y. (Ed.) 1988. Design Concept and Operation of ASEAN Packinghouse Equipment for Fruits and Vegetables. (Conception et exploitation de l'équipement de conditionnement ASEAN pour fruits et légumes.) Postharvest Horticulture Training and Research Center, University of Los Baños, College of Agriculture, Laguna, Philippines.

Si l'on se sert d'une installation de transport dans le hangar de conditionnement, on peut trouver une grande variété de chaînes et de bandes de calibrage pour le triage des produits agricoles. Les chaînes de calibrage peuvent s'acheter en diverses largeurs et avec des orifices de tous diamètres.

On choisit d'habitude des orifices carrés pour des produits tels que les pommes, tomates et oignons, tandis qu'on se sert d'orifices rectangulaires pour les pêches et les poivrons. On emploie souvent des orifices hexagonaux pour les pommes de terre et les oignons.

Orifice carrés:

Réctangulaires:

Hexagonaux:

Source: Catalouge 1994 de la TEW Manufacturing Corporation, PO Box 87, Penfield, New York 14526 USA.

Chaîne de conditionnement de fruits

Les équipements de conditionnement des produits agricoles à petite echelle sont disponibles chez certains fournisseurs et fabricants. Illustration ci-dessous: une chaîne de conditionnement de fruits, en vente à la TEW Manufacturing Corporation à un prix inferieur à 5000$ USA. Ce modèle particulier comporte une bande de réception, une installation de lavage et une table de triage.

Source: Catalouge 1994 de la TEW Manufacturing Corporation, PO Box 87, Penfield, New York 14526 USA.


Page précédente Début de page Page suivante