Previous Page Table of Contents Next Page


Utilisation d'Acacia albida et de Calotropis procera pour améliorer les rations des petits ruminants au Sénégal - The use of Acacia albida and Calotropis procera for improving small ruminant diets in Senegal

S.T. Fall

Laboratoire National de l'Elevage et des Recherches Vétérinaires
Institut Sénégalais des Recherches Agricoles
B.P. 2057
Dakar
Sénégal


Resume
Summary
Introduction
Matériels et méthodes
Résultats et discussions
Conclusions
Références


Resume

Pour préciser la valeur nutritive d'Acacia albida (gousses et feuilles) et de Calotropis procera (feuilles) et tester leur aptitude à élever les valeurs énergétiques et azotées de régimes à base de fourrages pauvres, des analyses chimiques, digestibilités in vitro et in vivo, et de dégradabilité intraruminale de la matière sèche et de l'azote ont été menées ainsi que des essais alimentaires pour évaluer leur influence sur la croissance de jeunes moutons. La digestibilité de la matière organique a été de 48 p.cent pour A. albida feuilles, de 62 p.cent pour A. albida gousses et de 71 p.cent pour C. procera feuilles. La matière azotée totale des feuilles et gousses d'A. albida était de 11 p.cent dont la dégradabilité intraruminale a été de 55 p.cent pour les feuilles et de 63 p.cent pour les gousses. Ces résultats montrent que A. albida et C. procera peuvent être de bons compléments pour les petits ruminants.

Summary

Proximate analyses, in vitro and in vivo digestibilities and intraruminal degradability of dry matter and protein were established for leaves and pods of Acacia albida and leaves of Calotropis procera in order to establish their nutritive value and test their suitability for improving the energy and protein contents of basal diets of low quality. Feeding trials were also conducted on young sheep in order to study effects on growth rate. Organic matter digestibility was 48% and 62% for A. albida leaves and pods and 71% for a. procera leaves. Total protein was 11% for both leaves and pods of A. albida and intraruminal degradability of the 2 components was 55% and 63%. The results show that A. albida and C. procera can be useful supplementary feeds for small ruminants.

Introduction

Estimables a 480 000 tonnes par an au Sénégal (Fall et al, 1987), les pailles de céréales représentent un disponible fourrager non négligeable. Pénalisées par une faible teneur en azote (souvent moins de 3 p.cent) et un déséquilibre minéral, elles peuvent être cependant une source de lest et d'énergie valorisable par les ruminants (Calvet et Valenza, 1973; Calvet et al, 1974; Fall et al, 1987). Une supplémentation adéquate s'impose pour permettre leur utilisation digestive optimale.

Graines d'oléagineux, tourteaux, drêches et sous-produits de minoterie représentent des sources d'énergie et d'azote bien connues des éleveurs au Sénégal. Leur utilisation est limitée par leur coût et les problèmes de transport. Les arbres et arbustes fourragers constituent une alternative plus accessible en milieu traditionnel et le système d'alimentation en système extensif devrait s'appuyer sur l'association de cette ressource avec les pailles de céréales. Les arbres et les arbustes représentent l'aliment de base pour les petits ruminants dont le régime peut contenir jusqu'à 90 p.cent de feuilles, fleurs ou fruits (Guérin et al, 1985).

Parmi les espèces les plus appetées, Calotropis procera et Acacia albida sont représentées respectivement en zones sahélienne et soudano-sahélienne où elles occupent de grandes surfaces. C. procera est bien consommée par les moutons et les chèvres. A. albida est l'une des espèces ligneuses les plus populaires: elle est récoltée par les éleveurs et fait l'objet d'un marché actif en saison sèche.

Le présent travail a pour but d'étudier la composition chimique et les valeurs énergétiques et azotées d'A. albida (feuilles et gousses) et de C. procera (feuilles), ainsi que leur influence sur le comportement pondéral de jeunes moutons à l'auge.

Matériels et méthodes

Les expériences ont concerné la digestibilité in vivo et in vitro puis la dégradabilité intraruminale de la matière sèche et de l'azote de feuilles et gousses d'A. albida et des feuilles de C. procera récoltées dans les zones sahélienne et soudano-sahélienne du Sénégal. Un essai alimentaire a porté sur des rations à base de pailles de céréales et tourteau d'arachide avec différents niveaux de gousses d'A. albida.

Digestibilité

La méthode classique des bilans in vivo avec un lot de 6 ovins a été appliquée à des rations mixtes à base de paille de riz ou foin de brousse avec différents niveaux d'A. albida (gousses ou feuilles) et de C. procera (tableau 1). Les lots supplémentés ont été comparés à des lots témoins. L'aliment de base était de foin de brousse pour les feuilles d'A. albida et de C. procera et de paille de riz pour les gousses d'A. albida. Les animaux recevaient en plus 100 g de tourteau d'arachide et 20 g de poudre d'os.

Les techniques classiques ont été appliquées pour la digestibilité in vitro (Tilley et Terry, 1963), la dégradabilité intraruminale de la matière sèche (Doreau et al, 1987) et la dégradabilité de l'azote (Orskov et al, 1980).

Dégradabilité

Les sachets nylon (pores réguliers 46 microns) ont été utilisés. Les animaux étaient 3 taurillons porteurs d'une fistule de rumen. Quatre sachets scellés contenant chacun une prise d'essai de l'échantillon (5 g) broyé à la grille (1 mm) sont incubés dans le rumen le matin une demi-heure après la distribution du premier repas. Les sachets sont désincubés un à un au bout de 9 h. 24 h. 48 h et 72 h. Deux essais sont effectués sur 3 animaux à 1 semaine d'intervalle, soit 6 répétitions par échantillon et par temps d'incubation. Les sachets sont ensuite lavés par massage sous un courant d'eau jusqu'à ce que l'eau soit claire, puis séchés à l'étuve à 80°C pendant 24 h. et pesés.

Tableau 1. Schéma des essais de complémentation des moutons avec des fourrages ligneuses au Sénégal.

Essai

Complément (g/tête/j)

A. albida feuilles

A. albida gousses

C. procera feuilles

Tourteau d'arachide

1

100

-

-

100

2

-

100

-

100

3

-

200

-

100

4

-

-

100

100

5

-

-

200

100

La dégradabilité de la matière sèche ou de l'azote mesurée au temps t est le pourcentage de matière sèche ou d'azote disparu après l'incubation intraruminale. Tenant compte du temps de séjour des aliments dans le rumen, la dégradabilité de la matière sèche a été estimée (Orskov et al, 1980):

D = a + b (1 e -ct)

D = dégradabilité mesurée au temps t
a = dégradabilité au temps zéro
b = frac t ion potentiellement dégradable
c = vitesse de dégradation de la fraction b

La dégradabilité réelle est estimée par:

k = vitesse de transit des petites particules
DT = dégradabilité réelle

Essai alimentaire

Trois lots de 11 moutons Peul (@ 1 an, poids @ 22 kg) ont reçu de la paille de riz ad libitum. Chaque lot a reçu 100 g/tête/j de tourteau d'arachide et 20 g/tête/j de poudre d'os complémenté à 0 g/tête/j (Lot 1), 100 g/tête/; (Lot 2) ou 200 g/tête/j (Lot 3) de gousses d'Acacia albida. Les mesures effectuées sont la consommation et l'évolution pondérable des animaux par triple pesée faites le matin à jeun après 15 j d'adaptation, double pesée mensuelle, et triple pesée en fin d'essai à 92 j. Les résultats sur l'ingestibilité des rations et l'évolution pondérable des animaux ont été soumis à l'analyse de variance pour tester la signification des différences entre lots.

Résultats et discussions

Valeur alimentaire

La valeur alimentaire des gousses et feuilles d'A. albida et des feuilles de C. procera en tant que source d'azote et de calcium a été confirmée (tableau 2). Une estimation de la teneur en matières azotées digestibles révèle une très bonne disponibilité de l'azote de C. procera Le pourcentage de matières azotées digérées des feuilles et gousses d'A. albida a été de 58 p.cent et de 53 p.cent.

Tableau 2. Valeur alimentaire des fourrages ligneux au Sénégal.

Composition1) chimique

C. procera feuilles

A. albida feuilles

A. albida gousses

Matière organique

816

912

996

Matières protéiques brutes

100

135

125

Insoluble chlorhydrique

72

27

2

Cellulose brute

209

214

196

Calcium

21

15

4

Phosphore

1,0

1,3

1,7

Digestibilité in vitro de




matière organique

68

37

56.5

Digestibilité matière sèche





in vivo

86

27

57


in vitro

72

47

65

Matières azotées digestibles

92

72

73

Note: 1. Valeurs sont exprimées en g/kg MS sauf pour les digestibilités des matières organique et sèche qui sont en p.cent.

Les résultats de la digestibilité de la matière sèche et celle de la matière organique des 2 espèces fourragères ont été variables. Ces variations pourraient être imputables au stade de développement ou aux variations méthodologiques. Ils mettent en évidence une digestibilité très élevée pour les feuilles de a procera et assez bonne et médiocre respectivement pour les gousses et feuilles d'A. albida.

Dégradation intraruminale

D'une dégrabilité rapide qui voisine son maximum à 24 h d'incubation (tableau 3), les gousses d'A. albida ont eu une utilisation digestive assez bonne. L'azote est donc disponible et peut favoriser une augmentation de la teneur en ammoniaque du jus de rumen et une meilleure digestion de la cellulose. L'estimation de la dégradabilité réelle de la matière sèche et des protéines a été proches des mesures in vivo.

Tableau 3. Dégradation intraruminale d'A. albida et de C. procera au Sénégal.

Temps (h)

Dégradabilité

Fourrage

A. albida (gousses)

A. albida (feuilles)

C. procera (feuilles)

0

Matière sèche 32

37

-



Protéines

54

16

-

9

Matière sèche 48

46

-



Protéines

58

20

-

24

Matière sèche

70

56

-


Protéines

69

42

-

48

Matière sèche

74

69

95


Protéines

71

55

-

72

Matière sèche

76

75

-


Protéines

-

66

-

DT1)

Matière sèche

57

52

-


Protéines

63

64

-

Note: 1. Dégradabilité réelle tenant compte de la vitesse de transit des petites particules dans le rumen: k = 0,06.

La dégradabilité des feuilles d'A. albida a été moyenne pour la matière sèche et médiocre pour les protéines. Ces résultats ne reflètent pas les mesures in vivo. Si la dégradabilité réelle de la matière sèche est proche de la digestibilité in vitro, elle a été plus élevée que celle in vivo. De même, la dégradabilité intraruminale de la matière azotée a été plus faible que celle in vivo. Cela est explicable par la fraction d'azote supplémentaire digestible dans l'intestin grêle.

C. procera a eu une dégradabilité intraruminale très élevée à 48 h d'incubation. Ces résultats sont proches de celle in vivo.

Influence des gousses d'Acacia albida sur la croissance

Tourteau d'arachide et gousses d'A. albida ont été consommés en totalité dans la demi-heure qui suivait leur distribution. La paille de riz offerte à volonté a eu un taux de refus moyen de 10 p o cent avec un niveau de consommation de 43 g/kg 0'75 (Lot 1), de 41 g/kg 0,75 (Lot 2) et de 36.0 g/kg 0'75 (Lot 3). Une plus grande quantité de gousse a eu un effet substitution qui a entraîné une baisse de la consommation de paille de riz dans le Lot 3. La poudre d'os a quelquefois été refusée par le Lot 3 qui signifie un état nutritionnel meilleur qui a supprimé le besoin en phosphore. Le lot témoin a perdu du poids (tableau 4) et 3 mortalités par dénutrition ont été enregistrées. L'analyse de variance a mis en évidence une différence non significative entre le Lot 2 et le Lot 3 mais ces 2 lots ont été significativement supérieurs au Lot 1.

La supplémentation de rations à base de paille de riz et de tourteau d'arachide par les gousses d'A. albida a été efficace et a permis le maintien et une faible croissance de jeunes moutons. Le niveau de 100 g/tête/j semble être plus rentable que celui de 200 g/tête/j.

Tableau 4. Résultats de l'essai alimentaire (durée 92 j) sur ovins Peul au Sénégal.

Paramètre

Lot

I

II

III

Poids moyen (kg)

22,5

22,4

22,4

Consommation:





g/tête/j

539

659

681


g/100 kg poids vif

2479

2780

2783


g/kg

54

60

62

Digestibilité de la ration (p.cent)

52,5

51,8

51,8

Comportement pondéral:





gain total (kg)

-2,5

1,7

1,9


gain moyen quotidien (g)

-27,0

18,5

20,6

Conclusions

Les gousses d'A. albida et feuilles de C. procera peuvent améliorer la valeur azotée de rations à base de paille de céréales ou foin de brousse. Les résultats montrent une bonne digestibilité des gousses d'A. albida et feuilles de C. procera mais les feuilles d'A. albida ont été d'une utilisation digestive médiocre. Les gousses d'A. albida à raison de 100 g/tête/j ont permis une légère croissance de jeunes ovins.

Références

Calvet H et Valenza J. 1973. Embouche intensive de zebus peulh sénégalais à base de paille de riz. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux 26: 105-106.

Calvet H. Valenza J. Boudergues R. Diallo S. Friot D et Chambron J. 1974. La paille de riz dans l'alimentation animale au Sénégal. I. Analyses bromatologiques, digestibilité in vivo et in vitro, bilans azotés et minéraux. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux 27: 207-220.

Doreau B M, Vérité R et Chapoutot P. 1987. Méthodologie de mesure de la dégradabilité in sacco de l'azote des aliments dans le rumen. Bulletin technique. Institut National de la Recherche Agronomique, Theix, France.

Fall S T, Guérin H. Sall C H et M'baye N D. 1987. Les pailles de céréales dans le système d'alimentation des ruminants au Sénégal. Rapport technique No. 70. Institut Sénégalais des Recherches Agricoles, Dakar, Sénégal.

Guérin H. Richard D, Friot D et M'baye N D. 1985. Les choix alimentaires des bovins et ovins sur pâturages sahéliens. Rapport technique No .49. Institut Sénégalais des Recherches Agricoles, Dakar, Sénégal.

Orskov E R. Debhowell F D et Mould F. 1980. The use of the nylon bag technique for the evaluation of feedstuffs. Tropical Animal Production 5: 195-213

Tilley J M A et Terry R A. 1963. A two stage technique for the in vitro digestion of forage crops. Journal of the British Grassland Society 8: 104-108.

Bélier Touabire à la Station de Dahra en zone sahélienne au Sénégal


Previous Page Top of Page Next Page