AUTRES MANIFESTATIONS

Le Programme de lutte contre la faim


"La faim et la malnutrition sont inacceptables dans un monde qui dispose des connaissances et des moyens nécessaires pour mettre fin à cette tragédie."

Objectif:

Ce colloque est ouvert à tous ceux qui participent au Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après. Les participants sont invités à examiner le document de travail intitulé "Programme de lutte contre la faim: lutter contre la faim par le développement agricole et rural et l'amélioration de l'accès à la nourriture" (premier projet, FAO Rome, mai 2002).

Programme:

Présidence: Ministre (à préciser)
Déclaration d'ouverture: Chef d'État ou de gouvernement (à préciser)
Introduction:

  • Projet de programme de lutte contre la faim: M. Hartwig de Haen, Sous-Directeur général, Département économique et social, FAO.
  • Un programme international de lutte contre la faim: M. Jeffrey D. Sachs, Directeur, Centre du développement international, Université de Harvard, États-Unis

Débat: en plénière
Résumé des conclusions: Président

Contexte:
Volonté politique, ressources adéquates et action déterminée

Le Sommet mondial de l'alimentation de 1996 s'était engagé à réduire le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde de 816 millions à 408 millions avant 2015. Cinq ans après, il est évident que cet objectif ne peut être atteint sans modifier complètement la façon d'aborder le problème. Les propos encourageants et les belles promesses doivent à présent être étayés par une volonté politique indéfectible, des ressources appropriées et des mesures durables.

Projet de programme de lutte contre la faim

L'engagement qui a été pris de protéger et de promouvoir le droit fondamental de chaque être humain à être libéré de la faim doit être renouvelé. La FAO a élaboré un premier projet de programme de lutte contre la faim qui aiderait à surmonter les effets délétères de nombreuses années de négligence du développement agricole et rural de la part des gouvernements eux-mêmes et des partenaires du développement international, illustrés notamment par une baisse d'environ 48 pour cent de l'aide publique au développement dans le secteur agricole durant les années 90.

Le programme propose une double approche associant 1) la mobilisation des ressources pour le développement agricole et rural pour multiplier les possibilités d'améliorer les moyens de subsistance des populations pauvres et affamées à 2) des mesures permettant de répondre aux besoins immédiats en matière d'alimentation et de nutrition des populations gravement dénutries. Ce programme appelle à accroître l'investissement public d'environ 24 milliards de dollars chaque année dans cinq domaines d'action interdépendants:

  • Amélioration de la productivité agricole dans les communautés rurales pauvres;
  • Mise en valeur et conservation des ressources naturelles;
  • Amélioration de l'infrastructure rurale et de l'accès au marché;
  • Amélioration des connaissances, des apprentissages et des informations;
  • Accès à l'alimentation garanti pour les plus nécessiteux.

Un programme international de lutte contre la faim

Le projet de programme de lutte contre la faim reconnaît clairement que la réalisation de l'objectif consistant à réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées ne pourra se faire que dans le cadre d'une vaste alliance internationale de tous ceux qui sont concernés afin de surmonter ensemble le fléau de la faim. Il est donc proposé d'envisager au cours de ce colloque la possibilité d'établir un tel programme et d'examiner son mandat, ses objectifs et ses activités.


 

Début de page

FAO, 2002