FAO.org

Accueil > À propos > Réunions > Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) > Contexte
Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), 19-21 novembre 2014

Pourquoi une deuxième Conférence?

Sachant que plus de la moitié de la population de la planète souffre de malnutrition, la deuxième Conférence est nécessaire pour que la nutrition demeure un domaine d’action prioritaire des programmes de développement internationaux et nationaux

La CIN2 sera la première conférence intergouvernementale du XXIème siècle à être consacrée aux problèmes de nutrition dans le monde

La CIN2 a pour objectif d’améliorer la nutrition en s’appuyant sur les politiques mises en œuvre par les pays et sur une coopération internationale efficace

L’économie mondiale, les systèmes alimentaires et l'état nutritionnel des populations se sont considérablement dégradés depuis la première Conférence de 1992. Il faut définir un nouveau cadre d’orientation et des réponses plus appropriées

Les problèmes mondiaux appelant des solutions mondiales, seule une conférence intergouvernementale est de nature peut légitimement définir les engagements qu'il est nécessaire de prendre pour agir de manière décisive contre la malnutrition

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2)

La deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), une réunion intergouvernementale «ouverte», organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en coopération avec l’Équipe spéciale de haut niveau sur la crise mondiale de la sécurité alimentaire, le FIDA, l’IFPRI, l’UNESCO, l’UNICEF, la Banque mondiale et l’OMS, s’est tenue au siège de la FAO, à Rome, du 19 au 21 novembre 2014. Cette conférence ministérielle de haut niveau a proposé un cadre politique et institutionnel flexible pour traiter les grands problèmes nutritionnels du moment et recenser les priorités de la coopération internationale dans le domaine de la nutrition.

La CIN2 a rassemblé des hauts responsables gouvernementaux des secteurs de l'agriculture et de la santé et des ministères et organismes compétents, des dirigeants des organismes des Nations Unies et d'autres organisations intergouvernementales, des représentants d’organisations de la société civile, notamment d’organisations non gouvernementales, des chercheurs, des représentants du secteur privé et des associations de consommateurs.

Les principaux objectifs de la CIN2 étaient les suivants :

  1. Passer en revue les progrès réalisés depuis la Conférence de 1992 et faire le point des résultats obtenus au niveau national en matière de nutrition, grâce à des interventions directes axées sur la nutrition et à des politiques et programmes de nature à améliorer la nutrition;
  2. examiner les politiques agricoles, halieutiques, sanitaires, commerciales, de consommation et de protection sociale ayant pour objet d’améliorer la nutrition, ainsi que le rôle des institutions compétentes en la matière;
  3. renforcer la cohérence et la coordination des politiques et mobiliser les ressources nécessaires afin d'améliorer la situation nutritionnelle;
  4. renforcer la coopération internationale et notamment intergouvernementale afin d'améliorer la nutrition dans le monde, et plus particulièrement dans les pays en développement.

La Conférence avait pour mandat de:

  • examiner les enjeux nutritionnels dans une perspective mondiale, en portant une attention particulière aux pays en développement;
  • examiner la malnutrition sous toutes ses formes, en prenant en considération la transition nutritionnelle en cours et ses conséquences;
  • œuvrer à l'amélioration de la nutrition tout au long du cycle de vie, en ciblant les ménages les plus pauvres et les plus vulnérables ainsi que femmes, les nourrissons et les jeunes enfants démunis et vulnérables vivant dans des contextes de situation d’urgence.