FAO.org

Home > About FAO > Who we are > Director-General > News > News Article

Le Directeur Général de la FAO rencontre la Société civile au Togo


Le Directeur Général de la FAO rencontre la Société civile au Togo

6 novembre 2013, Lomé, Togo - Durant sa visite officielle au Togo, M. José Graziano da Silva, Directeur Général de la FAO, a rencontré des représentants de la société civile au Togo.

Les échanges ont essentiellement porté sur l’agriculture familiale, la question foncière,  l’emploi des jeunes en milieu rural et l’environnement.

En réponse aux préoccupations exprimées par les membres de la société civile, M. Graziano  da Silva a souligné que seule la FAO coordonne les activités de l’Année internationale de l’agriculture familiale en 2014. Il a informé ses interlocuteurs des détails de la coordination de toutes les activités liées à cette commémoration et de la préparation d’un agenda qui sera partagé avec tous les pays pour les événements prévus. 

Sur la question foncière et l’emploi des jeunes en milieu rural, le Directeur Général a indiqué  qu’il est nécessaire que la nouvelle génération puisse être l’héritière des propriétés foncières, compte tenu de la nécessité de maîtriser les nouvelles technologies pour le développement de l’agriculture. Il a déclaré que ce changement pouvait aussi être un élément important pour retenir les jeunes en milieu rural, et que la FAO est disponible pour travailler avec la société civile sur ces questions. Il a présenté les directives pour la gouvernance des terres aux participants à la réunion.

Concernant le partenariat entre la société civile et le gouvernement,  M. Graziano da Silva a réitéré la disponibilité de la FAO à jouer le rôle de facilitateur pour plus de participation de la société civile dans la concertation, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques du gouvernement.

En matière de problèmes environnementaux, le Directeur Général a insister sur la nécessité absolue de travail en commun dans la préparation des mesures préventives visant à renforcer la résilience des populations victimes d’aléas climatiques tels que la sècheresse.

Mr Graziano da Silva a conclu que la FAO a choisi l’agriculture familiale en Afrique comme l’une de ses priorités pour mieux assurer la sécurité alimentaire.