FAO.org

Accueil > À propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

Rencontre du Directeur-général et du Président du Bénin

La coopération Sud-Sud et l’emploi des jeunes au cœur des discussions
©FAO/Alessandra Benedetti
M. José Graziano da Silva et M. Boni Yayi, Président du Bénin et Président en exercice de l'Union africaine

20 Novembre 2012, Rome, Italie – Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a rencontré aujourd’hui M. Boni Yayi, Président de la République du Bénin et Président en exercice de l’Union africaine.

Les entretiens ont porté sur la coopération Sud-Sud - notamment les filières coton, riz et maïs - et sur les questions de sécurité nationale et régionale ainsi que sur la sécurité alimentaire en Afrique, le chômage des jeunes, les transports et autres infrastructures de communication.

Les entretiens ont également porté sur l'utilisation des surplus alimentaires du Bénin pour nourrir les pays voisins qui souffrent de pénuries, et la vision à long terme du Bénin concernant son secteur agricole.

Le Directeur général a accepté l’invitation qui lui a été faite par le Président Yayi d’effectuer une visite au Bénin.

Le Président Yayi a indiqué qu’avec l’aide de la FAO, le Bénin était disposé à contribuer à la stabilité alimentaire de tout le continent africain.

M. Yayi a longuement évoqué sa vision de l’agriculture du Bénin, indiquant qu'il s’employait à doter son pays d’un secteur agricole rentable et capable d’offrir des emplois, notamment aux jeunes. Il a ajouté que le Bénin vendait déjà ses excédents de maïs au Programme alimentaire mondial (PAM) pour qu'ils puissent être livrés aux pays du Sahel. Le Bénin a produit près d'un million de tonnes de maïs en 2007 et compte en produire 1,9 million en 2015.

Le Directeur général de la FAO a fait référence à une mission conjointe FAO-Chine qui s'était rendue au Bénin au début du mois pour élaborer un programme de coopération Sud-Sud qui permettrait à des agronomes chinois de travailler au Bénin aux côtés d’experts agricoles locaux et de partager leur expérience avec ces derniers.

A ce propos, le Président Yayi a déclaré qu’il souhaitait que le nouveau programme se concentre sur l’octroi d'emplois aux jeunes. Il a ajouté que le programme pourrait collaborer avec le programme Songhai du PNUD en faveur des jeunes entrepreneurs, programme déjà en cours à Porto Novo, au Bénin.

Le Directeur général a réitéré que l’Afrique était la priorité absolue de la FAO.  Il a rappelé que la coopération Sud-Sud était l’un des cinq piliers de sa campagne électorale. Il a également convenu avec le Président Yayi qu'avoir des disponibilités alimentaires au Bénin était une bonne idée, lesquelles serviraient, le cas échéant, à fournir une aide alimentaire d’urgence pour la sous-région.

Près de 12 pour cent du budget national du Bénin est alloué à l'agriculture. Ce pays a atteint l'objectif fixé en 2003 dans la Déclaration de Maputo dans laquelle les pays africains s’étaient engagés à consacrer au moins 10 pour cent de leurs budgets respectifs à l'agriculture.