FAO.org

Accueil > À propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

La princesse des Pays-Bas rencontre le Directeur général de la FAO

Mise au service des populations rurales pauvres, l’inclusion financière peut aider à vaincre la faim
©FAO/Alessia Pierdomenico
Le Directeur général de la FAO et Son Altesse Royale la Princesse Máxima des Pays-Bas au siège de l’Organisation, à Rome

21 mars 2013, Rome, Italie – Le Directeur général de la FAO M. José Graziano da Silva et la princesse Máxima des Pays-Bas se sont rencontrés pour discuter des différentes solutions envisageables pour aider les familles rurales pauvres à surmonter la faim et l’extrême pauvreté en améliorant leur accès aux services financiers. 

Cette rencontre entre M. Graziano da Silva et la princesse Máxima, Avocate spéciale des Nations unies pour la Finance inclusive pour le développement, a eu lieu avant leur participation à un panel sur ce thème organisé par la FAO, le FIDA et le PAM. 

Tous deux ont fait observer que les familles rurales sont rarement incluses dans les stratégies nationales visant à faciliter l’accès aux services financiers en raison du manque d’infrastructures en zone rurale.

La princesse Máxima a souligné que l’inclusion financière des familles rurales extrêmement pauvres – en particulier des femmes et des jeunes – était nécessaire pour garantir les niveaux d’investissement requis dans l’agriculture et dans d’autres activités afin de créer des emplois et d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition en général. 

Le Directeur général a insisté sur l’importance d’investir dans des domaines et dans des projets qui contribuent spécifiquement à réduire la faim et la pauvreté. Comme l’indique le rapport 2012 de la FAO sur La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture, les investissements agricoles n’y contribuent pas tous de la même façon. 

La princesse Máxima et le Directeur général de la FAO ont aussi discuté de la possibilité d’englober l’inclusion financière rurale dans les débats à venir sur l’Année internationale de l’agriculture familiale 2014. 

A l’issue de cet entretien, M. Graziano da Silva a ainsi déclaré: «L’inclusion financière peut jouer un rôle décisif dans les stratégies ciblant la sécurité alimentaire et le développement rural. L’accès aux produits et aux services financiers peut donner aux familles pauvres les moyens nécessaires d’améliorer leurs moyens de subsistance.» 

Et d’ajouter: «La FAO accorde déjà une grande importance à ce domaine, et c’est là un aspect du développement rural que nous espérons renforcer dans le cadre d’une coopération future entre les Pays-Bas et la FAO.» 

En 2012, les Pays-Bas ont financé des projets de la FAO à hauteur de 22 millions, soit 11 pour cent de l’ensemble des financements reçus de l’Union européenne, Commission et 27 États membres de l’UE confondus