FAO.org

Accueil > À propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

Le Directeur général accueille le président du Bénin à la FAO

Des engagements renouvelés à poursuivre l’action en faveur du développement agricole
©FAO/Giuseppe Carotenuto
Le Directeur général de la FAO M. José Graziano da Silva et le président du Bénin, M. Boni Yayi, au siège de l’Organisation, à Rome

22 mai 2013, Rome, Italie - Le Directeur général de la FAO M. José Graziano da Silva a accueilli aujourd’hui le président du Bénin, M.  Boni Yayi, au siège de l’Organisation, à Rome.

M. Graziano da Silva a salué la volonté du Bénin d’établir des priorités en matière de développement agricole. En effet, les autorités béninoises ont notamment alloué 12 % du budget national à l’agriculture, soit plus que les 10 % recommandés en 2003 par la Déclaration de Maputo. D’après les données de la FAO, les efforts du Bénin ont permis de réduire le taux de sous-alimentation de plus de 60 %, le ramenant de 22,4 % en 1990-1992 à 8,1 % en 2010-2012. Le 16 juin prochain à la FAO, une cérémonie mettra le Bénin et d’autres pays à l’honneur pour avoir atteint le premier Objectif du Millénaire pour le développement, à savoir réduire de moitié, d’ici 2015, le nombre de personnes souffrant de la faim.

Le Directeur général a félicité M. Boni Yayi pour son rôle décisif en faveur du développement agricole qui lui a valu d’être nommé par ses pairs de l’Union africaine (NEPAD) champion de la transformation rurale en Afrique, et à ce titre de les représenter au prochain sommet du G8 qui se tiendra en Irlande en juin. Début mai, le président du Bénin a accueilli à Cotonou le tout premier Forum pour le développement rural en Afrique, auquel il souhaite associer la FAO au titre de partenaire clé de la mise en œuvre de la feuille de route.

M. Boni Yayi a remercié la FAO pour des années de soutien à l’agriculture, domaine crucial pour les pays africains qui comptent l’Organisation parmi les principales institutions d’envergure mondiale pour le continent. Le président du Bénin a d’ailleurs indiqué que sa visite constituait une façon de saluer l’engagement de l’Afrique en général et du Bénin en particulier auprès de la FAO, dont M. Boni Yayi préconise de renforcer le rôle de chef de file dans ses domaines de compétence.

Par ailleurs, le président béninois a évoqué la réunion de haut niveau qu’organisent la FAO, l’Institut Lula et l’Union africaine sur les «Nouvelles approches unifiées pour mettre un terme à la faim en Afrique». Il a confirmé sa participation à l’événement les 30 juin et 1er juillet à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Le Directeur général de la FAO a quant à lui souligné les progrès réalisés au Bénin, où la production rizicole a été exceptionnelle cette année et où la production de maïs a atteint l’an dernier des quantités suffisantes pour soutenir les opérations de secours du Programme alimentaire mondial dans la région. Le Bénin, comme l’a expliqué M. Graziano da Silva, pourrait produire suffisamment de céréales pour devenir une réserve pour l’Afrique de l’Ouest, en particulier pour la région du Sahel, qui connaît des sécheresses récurrentes, sources d’insécurité alimentaire.

Le président du Bénin a expliqué que l’Afrique est un continent dont les ressources naturelles sont encore à découvrir, où les terres sont largement disponibles et où, même si le continent sera le plus peuplé du monde en 2050, l’essentiel de la population aura moins de 30 ans et devra avoir accès à l’éducation. En conséquence, la sécurité alimentaire et la nutrition impliqueront de produire de la nourriture, mais dépendront surtout de la capacité à créer des emplois et à réduire les poches d’insécurité alimentaire qui mettent en échec toute avancée.

M. Boni Yayi a souligné la primauté du droit en matière de gouvernance foncière, invitant les parties prenantes à une plus grande concertation et insistant sur la nécessité de nourrir les marchés locaux pour permettre aux pays de réduire leur dépendance vis-à-vis des importations alimentaires.

Le président béninois a cordialement invité le Directeur général à se rendre en visite au Bénin.