FAO.org

Accueil > À propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

Réunion du Directeur Général avec les Agences des Nations unies impliquées dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Photo: ©FAO/Eric Ahounou

2 November 2013, Dakar, Sénégal – Le Directeur général de la FAO a eu une réunion de travail avec le Système des Nations des Nations Unies (SNU) représenté par :

  • Madame Fatou Bintou DJIBO, Coordonnateur Résident, Représentant Résident du PNUD;
  • Madame  Ingeborg Maria BREUER, Représentante et Directeur pays du PAM;
  • Madame Giovana BARBERIS, Représentante de l’UNICEF;
  • Monsieur Vincent Martin, Représentant de la FAO.


L’équipe pays travaille en synergie pour permettre au pays de relever ses défis prioritaires, notamment  le financement des actions et une meilleure coordination dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. A cet effet, la nutrition devrait être élevée au rang des priorités premières du pays, avec une approche multisectorielle.
  
Les résultats de l’Enquête nationale sur la sécurité alimentaire et la nutrition – ENSAN 2013, réalisée en Juin 2013 par le Secrétariat Exécutif du Conseil National à la Sécurité Alimentaire (SECNSA) avec l’appui par le SNU (FAO, PAM, OMS, UNICEF) afin de disposer d’une cartographie actuelle de la situation nationale, ont été présentés par le PAM et l’UNICEF. Le Brésil a été cité comme référence avec les bourses familiales dans le cadre du Programme ‘’Faim zéro’’, en conséquence de quoi le directeur Général a été sollicité pour partager son expérience dans le cadre de ce programme.  Il a affirmé que tous les pays reconnaissent la nécessité d’accorder la priorité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, seules les approches étant différentes.

Les bourses familiales constituent une composante essentielle du Programme. Il convient néanmoins de souligner que l’approche intégrée incluant tous les acteurs (dont les petits producteurs) au niveau local en a été le levier essentiel, avec des activités génératrices de revenus. Les résultats ont été perceptibles dans la durée et pas seulement à court terme, avec une très bonne coordination. Dans la situation actuelle de crise, au niveau du financement des interventions, la formulation des budgets demeure un exercice important.

De bons mécanismes d’approches permettent d’adresser efficacement l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dont l’éradication est difficile, qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises récoltes. Les causes sont multiples et les réponses apportées, pour être efficaces, exigent une approche inclusive et des concertations avec tous les acteurs dont le secteur privé. Les efforts doivent être concentrés surtout au niveau local. A cet effet, le Brésil va mettre un expert en bourses familiales à la disposition du Sénégal pour quelques semaines afin d’apporter les conseils et orientations idoines.

Le Directeur Général a fortement recommandé d’approfondir les analyses des données relatives à l’ENSAN et de traiter avec la plus grande attention les résultats, surtout dans la perspective de rencontre avec les plus hautes autorités du pays.