FAO.org

Accueil > A propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

Collaboration FAO/Indonésie sur les techniques nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture

L’accord porte notamment sur l’amélioration des variétés de semences, la sécurité des aliments et la lutte contre les ravageurs

Collaboration FAO/Indonésie sur les techniques nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture

3 décembre 2013, Rome, Italie – La FAO et l’Indonésie ont signé, aujourd’hui à Rome, un accord visant à renforcer leur coopération en matière de techniques nucléaires en vue d’améliorer la sécurité alimentaire et l’innocuité des aliments. 

Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, et le Président de l’Agence nationale pour l’énergie nucléaire de l’Indonésie (BATAN), Djarot Wisnubroto, ont signé le protocole d’accord lors d’une réunion bilatérale en présence du Ministre indonésien chargé de la coordination des affaires sociales, Agung Laksono. 

L’accord prévoit des échanges d’informations scientifiques et techniques entre la FAO et BATAN, la formation de personnel et l’organisation de séminaires sur l’utilisation des techniques nucléaires dans un certain nombre de secteurs. 

Citons notamment la sélection des plantes par mutation, qui permet de doper la production en améliorant la résistance des plantes aux maladies, ainsi que leur capacité à pousser sur des sols pauvres. 

L’accord porte également sur la lutte contre les nuisibles au moyen de techniques telles que la stérilisation par irradiation d’insectes mâles qui sont élevés en masse, puis relâchés dans la nature où ils s’accouplent sans descendance, ce qui permet à la longue de réduire, voire d’éradiquer, les populations d’insectes. 

Par ailleurs, les deux organisations coopèreront sur les techniques de sécurité sanitaire des aliments, notamment l’irradiation des denrées qui permet de tuer les microorganismes comme E. coli et les bactéries de la salmonelle. 

D’autres domaines couverts par l’accord sont la gestion des terres et des eaux, et une meilleure productivité de l’élevage grâce à l’amélioration de la nutrition, de la reproduction et de la santé des animaux. 

Lutte contre la faim

Durant la cérémonie de signature, M. Graziano da Silva a indiqué que les travaux de BATAN avaient contribué au succès de l’Indonésie en matière de lutte contre la faim, en soulignant en particulier la mise au point par l’Agence de variétés de riz, de soja, d’haricots mungo et de coton à haut rendement et résistantes aux maladies.

L’Indonésie a déjà atteint l’Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) consistant à diminuer de moitié le pourcentage de personnes sous-alimentées dans le pays avant l’échéance de 2015. 

“L’utilisation par BATAN de techniques nucléaires a permis d’améliorer la sécurité alimentaire et le développement agricole en Indonésie”, a précisé le Directeur général. “Je suis persuadé qu’une collaboration peut porter à des résultats analogues en Asie du Sud-Est”.

Dans le cadre de son programme conjoint avec l’Agence internationalede l’énergie atomique (AIEA), la FAO applique les techniques nucléaires à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire depuis 1964.

L’Indonésie participe actuellement à sept projets de recherche coordonnés avec la Division mixte FAO/AIEA, parmi lesquels figurent le développement de l’irradiation des aliments, l’amélioration des cultures par la sélection par mutation, les techniques de diagnostic pour la santé animale et la lutte contre les insectes nuisibles.

Dans le cadre de son engagement à la coopération Sud-Sud, le pays a manifesté sa volonté d’aider d’autres nations en développement de la région en matière de techniques nucléaires. En 2012, l’Indonésie a également contribué à l’Initiative de l’AIEA sur les utilisations pacifiques visant à lever des fonds pour les applications nucléaires de l’Agence destinées aux activités pacifiques.

Liens

Programme mixte FAO/AIEA
Agence nationale pour l’énergie nucléaire de l’Indonésie
Que sont les techniques nucléaires agricoles?