FAO.org

Accueil > À propos > Qui sommes-nous > Le Directeur général > Archives des nouvelles > Nouvelles

La FAO salue l'engagement historique d'éliminer la faim en Afrique d'ici 2025

L'enjeu est de donner corps à une vision, affirme le Directeur général
Photo: ©FAO/Walter Astrada

31 janvier 2014, Addis Abeba/Rome – Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a applaudi aujourd'hui l'engagement significatif pris par les Chefs d'état africains d'éliminer la faim sur le continent d'ici à 2025.

"C'est la toute première fois que les dirigeants africains affichent une si forte détermination à éliminer la faim, tout en donnant une marque de confiance qu'en travaillant ensemble, nous pouvons gagner la bataille contre la faim en Afrique de notre vivant", a déclaré M. Graziano da Silva au Sommet de l'Union africaine (UA) qui se tient à Addis Abeba (Ethiopie), après l'adoption officielle de l'objectif par ses États membres.

"Alors que l'Afrique connaît une croissance économique sans précédent, c'est aussi le seul continent au monde où le nombre total de personnes affamées a augmenté depuis 1990", a-t-il rappelé.

“L'enjeu consiste maintenant à donner corps à la vision d'une Afrique où règne la sécurité alimentaire en affrontant les multiples causes de la faim”. 

“Il sera fondamental d'investir dans l'agriculture, de mettre en place des filets de sécurité et une protection sociale pour les plus démunis, de garantir le droit d'accès aux ressources en terres et en eau et de cibler les petits agriculteurs et les jeunes”, a-t-il affirmé, en ajoutant que la FAO continuerait à soutenir l'Afrique dans ses efforts d’éradication de la faim.

L'objectif de 2025 avait été initialement débattu lors d'une réunion de haut niveau sur la sécurité alimentaire en Afrique organisée par l'UA, l'Institut brésilien Lula – dirigé par l'ancien Président du Brésil Luis Inacio Lula da Silva – et la FAO, à Addis Abeba en juillet 2013.

Gouvernments, organisations internationales, société civile et secteur privé avaient convenu de cet objectif comme moyen de promouvoir des actions concrètes en profitant de l'élan créé par le Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDAA).

Le Directeur général a tenu à souligner le rôle prépondérant de la Commission de l'Union africaine et de son Président Nkosazana Dlamini Zuma dans l'avancement de ce processus. “Cette initiative a été entièrement pilotée par l'Afrique. L'engagement de la Commission de l'UA a été déterminant pour arriver où nous en sommes aujourd'hui. La FAO est résolue à aider l'UA et les nations africaines à atteindre l'objectif de 2025”.

Objectif du Millénaire pour le développement

Onze pays africains ont déjà atteint la cible de la faim du premier Objectif du Millénaire pour le développement (OMD), visant à réduire de moitié la proportion de personnes sous-alimentées entre 1990 et 2015, à savoir: Algérie, Angola, Bénin, Cameroun, Djibouti, Ghana, Malawi, Niger, Nigéria, Sao Tomé-et-Principe et Togo.

"Ce résultat montre clairement que les pays africains sont sur la bonne voie", a souligné M. Graziano da Silva.

Trois pays – Djibouti, Ghana et Sao Tomé-et-Principe – ont également réalisé le but encore plus ambitieux du Sommet mondial de l'alimentation de 1996 consistant à diminuer par deux le nombre total de personnes affamées.

Le nouvel objectif de l'Union africaine à l'horizon 2025 permet d'alignerle continent sur le Défi Faim Zéro lancé par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en 2012.

Field.jpg