FAO.org

粮农组织主页 > 关于粮农组织 > 我们是谁 > 总干事 > 新闻资料库 > 新闻报道

Le Directeur Général de la FAO a rencontré les maires des communes de Mallanville et Karimama


Le Directeur Général de la FAO a rencontré les maires des communes de Mallanville et Karimama

5 novembre 2013, Cotonou, Bénin - En présence du Président de la République, du Ministre de l’agriculture et du Ministre en charge du suivi des OMD, le Directeur général de la FAO a rencontré les maires des communes de Mallanville et Karimama qui ont été touchées par de fortes inondations cette année.

Les maires étaient accompagnés d'associations de producteurs et de femmes travaillant dans cette région de la Vallée du Niger.

Les populations de ces zones vivent principalement des revenus de l’agriculture et/ou de l’élevage sur de petites exploitations à ressources limitées. Etant donné le niveau de pauvreté du nord du pays, les ménages les plus vulnérables ne seront pas en mesure de se procurer les semences nécessaires pour relancer leurs activités agricoles.

Les maires des communes de Karimama et de Malanville ont fait état de la situation après une montée des eaux sans précédent du fleuve Niger en août dernier. Les inondations  ont causé de très importants dégâts matériels sur les surfaces emblavées, mais aussi au niveau du cheptel, affectant les populations et leurs moyens d’existence, selon les estimations du gouvernement qui a dépêché une mission interministérielle dans la région sinistrée.

Le Président de la République a insisté sur le fait que plus de 23.000 jeunes avaient été placés dans cette zone, faisant suite à sa décision de favoriser leur intégration dans le domaine agricole. Ces jeunes ont été durement frappés par ces inondations et les dégâts occasionnés. 

Le Directeur général a saisi cette occasion pour détailler le nouveau projet d’urgence en matière de coopération technique qu’il vient de signer avec le gouvernement béninois et qui a pour but de fournir des kits agricoles (semences, outils, engrais) à des ménages vulnérables dans les deux communes, y compris les jeunes et les femmes. Il prévoit également la distribution de petit matériel de stockage/post récolte et des activités de formation pour renforcer la résilience des populations. 

Le Président et le Directeur-général ont ensuite eu un échange avec les participants à cette réunion pour envisager des solutions à long terme telles que la construction d’une digue, projet qui fera l’objet d’une étude spécifique.