FAO.org

Accueil > Fonds fiduciaire africain de solidarité > Contexte
Fonds fiduciaire africain de solidarité

AXES THÉMATIQUES

Les objectifs de développement durable et l’Agenda 2063 pour l’Afrique définissent le cadre dans lequel la FAO collabore avec ses partenaires en vue de faire avancer les priorités de développement de l’Afrique au cours des prochaines décennies.

Lancé en 2013, l’ASTF fournit un financement souple et incitatif aux initiatives sur l’alimentation et l’agriculture s’inscrivant dans le cadre du volet «L’Afrique pour l’Afrique», aux niveaux régional et national. En tant qu’initiative de la FAO, l’ASTF a d’ores et déjà fait ses preuves en se classant comme instrument innovant pour le développement durable dirigé par l’Afrique.

En tirant parti du potentiel de la coopération intra-africaine pour transformer le monde rural, l’ASTF est un mécanisme de financement unique qui met en commun les ressources de l’Afrique pour combler les lacunes majeures des programmes de développement des pays africains. L’exploitation des connaissances, des techniques et des bonnes pratiques locales en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle est au cœur de cette initiative.

Gouvernance

Le Fonds est régi par le Comité Directeur (CD) et l'Assemblée du Fonds (AF). Ces deux organes décident des priorités et approuvent les activités proposées sur la base d’un ensemble de critères. La mise en œuvre des activités financées est coordonnée et dirigée par l'Unité de gestion du programme (UGP). L’AF sert de forum consultatif, au sein duquel les membres partagent des informations sur les réalisations, les leçons tirées et les problèmes émergents afin de conseiller le CD sur le développement futur du Fonds.

La nouvelle phase de l’ASTF - un partenariat étendu

L’ASTF désormais renfloué cherche à élargir sa portée aussi bien en termes de volume que d’impact, à travers trois principaux pôles d’intervention:

Une action accélérée et ciblée pour soutenir la mise en œuvre des ODD au niveau des pays, en vue de parvenir aux résultats collectifs escomptés au niveau régional.


Une coopération renforcée pour mettre à profit les solutions de développement intra-africaines tout en favorisant la création et la diffusion de connaissances parmi les centres d’excellence de l’Afrique.

 

 


Des modalités financières innovantes qui incluent des flux financiers provenant des pays africains et des partenaires de l’Afrique:

  • Le volet «Guichet de financement de l’Afrique pour l’Afrique» - s’appuie sur les enseignements tirés de la première phase et renforce les contributions africaines.
  • Le volet «Guichet de financement des Partenaires de l’Afrique» - permet aux partenaires du développement, tels que les donateurs bilatéraux et multilatéraux, d’apporter leurs contributions, ainsi que d’établir des partenariats avec le secteur privé et d’autres bailleurs de fonds.