Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale (SFC)

 

 Pour l’Afrique Centrale

 

 

Le Directeur Général de la FAO visite une coopérative agricole dans la localité gabonaise de Ntoum

©Concertation sous-régionale des pays de l'Afrique Centrale à Brazzaville A l’occasion de la visite au Gabon de M. Graziano da Silva, Directeur Général de la FAO, une délégation composée de Madame Oguewa Ba, Ministre Délégué à l’Agriculture du Gabon, M. Alain Faubert, Directeur Régional de l’Estuaire et Consultant National du projet OSRO (initiative régionale manioc) , M. Alphonse Debat, Préfet de Ntoum, Madame Helena Maria Semedo, Représentante de la FAO pour l’Afrique, M. Lamourdia Thiombiano, Coordonnateur du bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique Centrale, M. Alain Makaya, Consultant National du projet GCP/RAF/441/GER, du personnel du CIAM et de représentants d’associations de producteurs, a rendu visite samedi 28 avril 2012 aux membres de la coopérative Bimbouli à Ntoum, localité située dans la province gabonaise de l’Estuaire.

La délégation s’est rendue à la lisière d’un Champ Ecole Paysan mis en œuvre dans le cadre du TCP « Appui à la production et à la protection du manioc au Gabon ». A son arrivée sur le site aux alentours de 10h15, la délégation a été accueillie en chansons par les membres de la coopérative Bimbouli. Dans son discours de bienvenue, la Présidente, Madame Cécile Iranga, a remercié la FAO pour son appui, l’a encouragée à le renforcer et à contribuer à rendre l’agriculture plus attractive pour les jeunes à travers un investissement accru. En retour, la Présidente a été interrogée sur l’organisation de la coopérative et sur ses besoins - qui concernent essentiellement les équipements susceptibles d’alléger la charge de travail des femmes : tracteur, chariot pour porter les tubercules, ustensiles de cuisine - mais aussi sur les habitudes alimentaires de sa famille et de ses enfants.

Les femmes de la coopérative ont ensuite emmené la délégation vers un stand où étaient exposées les différentes formes de consommation du manioc : tubercule, chikwangue, etc. Madame Cécile Iranga a détaillé aux visiteurs les étapes de la transformation, notamment la fabrication du bâton de manioc. Ces explications étaient accompagnées de dégustations de différents types de manioc produits par la coopérative Bimbouli.

M. Aristide Ongone, Consultant national en charge du projet TCP, a quant à lui exposé au Directeur Général de la FAO les tenants et aboutissants de ce projet qui couvre les provinces gabonaises de l’Estuaire, de la Ngounié et du Haut-Ogooué à raison de 3 départements par province. Il a rappelé que l’assistance a pour objectif de renforcer les capacités des communautés locales afin de faire face à la recrudescence des ravageurs, à travers l’introduction de variétés de manioc à haut rendement et résistantes à la mosaïque.

Une discussion s’est ensuite tenue concernant le rôle et l’investissement des hommes dans les activités agricoles. La présidente de la coopérative a insisté sur la nécessité de « faire passer le message » aux hommes sur l’importance de l’agriculture afin que ces derniers s’y impliquent plus fortement. Cécile Iranga a aussi mentionné que grâce à l’appui de la FAO , l’utilisation des boutures améliorées engendre un rendement 3 fois supérieur à celui des boutures traditionnelles.

La délégation a ensuite visité la parcelle de manioc et a pu écouter les explications des membres de la Coopérative de Bimbouli sur les différentes espèces cultivées pouvant subir les attaques de maladies (mosaïque) et de parasites. Ensuite, Monsieur le Directeur Général de la FAO et Madame la Ministre Déléguée ont été interviewés par des représentants de la presse nationale. Enfin, la délégation a adressé ses plus vives félicitations à l’association à travers sa présidente, Madame Cécile Iranga, avant de quitter les lieux à 12h.

 voir l'album de l'évènement