Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale (SFC)

 

 Pour l’Afrique Centrale

 

 

Congo-Brazzaville : les bénéficiaires du Projet « Congo SAN » réceptionnent des Fours Chor Khor

©FAO Congo

Fours Chorkhor avec un grillage pour séchage de poisson

Dans le cadre du projet GCP/PRC/003-EC intitulé « Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Congo » (Congo SAN) mise en œuvre par le Gouvernement avec l’assistance technique de la FAO sur financement de l’Union Européenne, les Groupements des Pêcheurs du département de la Likouala ont reçu en juin 2010, sept (7) Fours Chor Khor. Il s’agit des Groupements de Botala Banganzi, Bompoko, Oyono, Nzombila et Impfondo.



©FAO Congo

Atelier de fabrication des Fours Chorkhor

La situation initiale
Avant l’introduction des fours chorkhor par « Congo San » en 2009, le fumage du poisson demandait la coupe et le stockage de quantité importante de bois de chauffe. Cette technique nécessitait l’utilisation de claies et un temps de 24 heures pour fumer un panier de poissons. De plus, la quantité maximale de poissons fumés par personne était de 10 paniers par période de pêche pour des recettes de l’ordre de 600.000 FCFA (914 euros) .


L’apport significatif du projet « Congo San »
Avec les fours chor khor, 3 heures suffisent pour fumer un panier en utilisant peu de bois de chauffe. Ce procédé permet :

La réduction du temps de travail ;

La réduction de la pénibilité du travail;

L’économie de l’énergie humaine ;

L’amélioration de la qualité du poisson fumé ;

La préservation de l’environnement.

©FAO Congo

Transport de l’atelier sur le terrain

La fourniture des fours Chor khor par le projet aura permis d’augmenter la quantité de poisson fumé et d’en améliorer la qualité de manière notable. Ainsi, lors de la période de pêche allant de décembre à avril, les bénéficiaires produisent 30 à 40 paniers (entre 20 à 30 kg le panier) et 6 mallettes (entre 10 et 15 kg la mallette) de poisson fumé par personne . Chaque panier est vendu à 60.000 FCFA (90 euros) et la mallette à 30.000 FCFA (45 euros). Les recettes sont ainsi de l’ordre de 1.800.000 FCFA à 2.400.000 FCFA (2744 à 3658 euros) par personne pour les paniers de poissons et 180.000 FCFA (274 euros) pour les mallettes, soit un total de 1.980.000 à 2.580.000 FCFA (3018 à 3933 euros) de recettes par personne.