Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale (SFC)

 

 Pour l’Afrique Centrale

 

 
Les pays africains en quète de statistiques nationales fiables

Les pays africains en quète de statistiques nationales fiables

image presse

Accra, le 6 mai 2014, - L'amélioration de la qualité et de la quantité des données disponibles sur l'agriculture revèt une importance capitale pour les politiques des pays africains qui s'efforcent de mettre en place un cadre national et international efficace pour appuyer les décisions politiques sur l'agriculture et la sécurité alimentaire dans la région.

La question est prioritaireles experts statisticiens réunis à Accra au Ghana, pour un atelier régional de validation de rapports nationaux, placé sous le thème «Evaluation des Systèmes Nationaux de Statistiques Agricoles dans les pays choisis pour le démarrage de la mise en œuvre de la stratégie mondiale d'amélioration des statistiques agricoles et rurales ».

«Le Bureau Régional de la FAO pour l'Afrique n'a cessé de collaborer étroitement avec les pays membres de la FAO en vue de renforcer et de développer leurs capacités pour la collecte, l'analyse et la dissémination des données statistiques sur l'alimentation, l'agriculture et le secteur rural», a déclaré Lamourdia Thiombiano, Représentant Régional adjoint de la FAO pour l'Afrique, lors de l'ouverture.

«Sans exception pour l'Afrique, nous avons besoin de statistiques agricoles et rurales qui soient exactes, fiables et de qualité pour nous donner une idée de la situation réelle sur le terrain, en particulier pour ces pays qui ont été identifiés pour l'étude.»

La Stratégie Mondiale pour l'Amélioration des Statistiques Agricoles et Rurales, mise au point par la FAO en collaboration les agences des Nations-Unies et les organisations régionales et internationales et validée par la Commission Statistique des Nations Unies en février 2010, est un cadre de référence et une méthodologie appropriés pour orienter le développement des statistiques rurales et agricoles dans le monde en développement.

Un plan d'action a été produit pour l'Afrique avec sept pays africains notamment le Burkina Faso, l'Ethiopie, le Ghana, le Mali, le Nigeria, la Tanzanie et l'Ouganda choisis pour entreprendre un exercice d'évaluation de leur système national de statistiques agricoles et préparer un plan d'action national pour la mise en œuvre de la stratégie mondiale au niveau national. La FAO a appuyé l'initiative à travers un projet régional financé par la Fondation Bill and Melinda Gates (BMGF).

Les progres du Plan d'Action Africain

L'atelier a pour objectif de faire le point de l'application de la Stratégie Mondiale et du plan d'action pour l'Afrique, d'examiner, discuter et faciliter les échanges d'expériences entre les sept pays et les institutions engagés dans l'exercice d'évaluation nationale et tirer des conclusions sur les bonnes pratiques et les défis rencontrés.

Il a été demandé à chaque pays participant d'entreprendre une étude d'évaluation de la disponibilité et de la qualité des statistiques agricoles et rurales, des besoins des utilisateurs et le niveau de couverture des besoins par les disponibilités des données. Les contraintes institutionnelles, organisationnelles, administratives et techniques rencontrées ont été identifiées et les priorités nationales définies. Puis des plans d'action realisable à court terme ont été élaborés en vue d'améliorer la situation dans chaque pays.

«Cette rencontre nous donne l'occasion de discuter de ce que nous avons réalisé jusqu'ici ainsi que des perspectives d'avenir alors que le projet arrive à terme fin juin 2014. Les participants venus des sept pays et d'ailleurs et ayant des expériences similaires sont réunis pour discuter avec les partenaires régionaux et internationaux, y compris la FAO, BMGF, la CEA, la BAD, la CUA et USDA.
L'atelier permettra d'arriver à d'importantes conclusions et leçons qui découlent de l'exercice et à une stratégie à adopter pour permettre aux pays de mettre en œuvre les plans d'action à court terme », a déclaré Eloi Ouedraogo, statisticien, Bureau Régional de la FAO.

Une expérience de collaboration positive

En dépit des contraintes méthodologiques, l'initiative constitue un apprentissage positif pour les pays participants.

La Tanzanie est le premier pays pilote à entreprendre l'exercice au niveau national sur divers aspects de planification stratégique dans le domaine des statistiques agricoles.