Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale (SFC)

 

 Pour l’Afrique Centrale

 

 

Intégrer la nutrition dans les plans d'investissement du PDDAA

©FAO SFC Du 25 février au 1er mars 2013, à l'hôtel Serena d'Addis Abeba, en Tanzanie, s'est tenu l'Aatelier régional pour l'intégration de la nutrition dans les plans d'investissement du PDDAA (Programme Détaillé de Développement de l'Agriculture pour l'Afrique) pour l'Afrique Centrale et l'Afrique de l'Est

La sécurité alimentaire n'implique pas systématiquement une bonne nutrition. Le NEPAD a donc organisé, avec l'appui de la FAO, du 25 février au 1er mars 2013, à l'hôtel Serena d'Addis Abeba, en Tanzanie, un atelier régional pour l'intégration de la nutrition dans les plans d'investissement du PDDAA (Programme Détaillé de Développement de l'Agriculture pour l'Afrique) pour l'Afrique Centrale et l'Afrique de l'Est.

Environ 300 participants dont 18 équipes pays y ont pris part. Parmi ces équipes, quarante-cinq (45) ressortissants de la sous région Afrique Centrale (Gabonais, Congolais, Congolais de RDC, Equato-Guinéens, Camerounais, Centrafricains, Sao Toméens). Les participants devaient constituer une équipe multisectorielle (agriculture, santé, éducation, finances, gouvernement, secteur privé et société civile). En général, chaque équipe comportait au moins le point focal PDDAA de chaque pays, les points focaux nutrition désignés par les Ministères de la Santé et de l'Agriculture pour la préparation de la Conférence internationale de Nutrition (qui se tiendra à Rome en novembre 2013), et un facilitateur "neutre" chargé d'assurer le suivi. Les pays représentés incluaient également des représentants des communautés économiques régionales, des partenaires de développement, des Nations Unies et d'organisations non gouvernementales.

L'objectif principal de cet atelier était d'aider les pays dans leur programmation pour la nutrition, et d'assurer la planification, la budgétisation et la mise en oeuvre d'interventions nutritionnelles dans le cadre des plans nationaux d'investissement agricole et de sécurité alimentaire.

L'atelier était organisé autour de différents thèmes tels que
(i) l'analyse de la situation,
(iii) les arrangements institutionnels et les mécanismes de coordination,
(iv) le développement des capacités institutionnelles et individuelles,
(i) l'estimation des coûts et le financement. Les actions concrètes ont été discutées à travers des exposés et des groupes de travail intra et inter-pays.
Les participants ont notamment été édifiés sur les concepts clé pour maximiser l'impact nutritionnel des interventions en agriculture. Ils ont également identifié des recommandations spécifiques au contexte de leur pays pour l'intégration de la nutrition dans les plans d'investissement agricole. En effet, les problématiques nutritionnelles de l'Afrique Centrale forestière sont totalement différentes de celles rencontrées, par exemple, en Afrique de l'Ouest.

Une feuille de route décrivant les actions à entreprendre pour s'assurer que les recommandations soient prises en compte dans la conception et la mise en oeuvre des programmes a été élaborée dans chaque groupe-pays. Elle constituera ensuite un document de référence au niveau pays et au niveau régional, dans l'optique de la préparation de la grande Conférence Internationale pour la Nutrition qui aura lieu au Siège de la FAO, à Rome, en novembre 2013.

Les documents de l'atelier sont disponibles au lien suivant:

Documents de l'Atelier


Enfin, le document vidéo élaboré lors de l'atelier pour le compte du NEPAD est disponible au lien suivant:

Mainstreaming-nutrition-agriculture-investment-plans