FAO.org

Accueil > Region_collector > Afrique > Evènements > detail_events
Bureau régional de la FAO pour l'Afrique

L’agroécologie en Afrique Sub-saharienne

Dakar, du 5 au 6 novembre 2015

Une réunion régionale pour l'Afrique sur l’agroécologie en Afrique subsaharienne sera organisée les 5 et 6 novembre 2015, à Dakar, au Sénégal. Elle vise à encourager le dialogue sur des bases scientifiques et les expériences de mise en oeuvre de l'agroécologie.

Contexte

La FAO a organisé les 18 et 19 septembre 2014 à Rome un Symposium international sur l’Agroécologie pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition. Cet évènement s’inscrivait dans le contexte du cadre stratégique de la FAO, en particulier l’objectif 2 : « Accroitre et améliorer la fourniture de biens et services en provenance de l’agriculture, de la forêt et des pêcheries de manière durable ». Ce Symposium, qui a été considéré comme un grand succès, a réuni 400 scientifiques, producteurs, décideurs et représentants du secteur privé, public et des ONG.

Lors de ce symposium, le Directeur Général de la FAO, José Graziano da Silva, a annoncé que la FAO organiserait des rencontres régionales sur l’Agroécologie en Amérique Latine, en Afrique et en Asie. Cela traduisait un des enseignements du Symposium international sur le fait qu’un travail sur l’Agroécologie, pour être efficace, devait être basé sur les réalités locales et leurs contextes économiques, social et environnemental.

Cette note présente donc la mise en œuvre de cette décision au niveau Africain. La rencontre régionale en Amérique Latine se sont déroulées au mois de Juin 2015 et celles de l'Asie et Pacifique se dérouleront en novembre 2015.

Les rencontres régionales mettront en valeur les bonnes pratiques existantes dans la Région, ainsi que les challenges pour l’adoption de l’agroécologie et l’identification des stratégies pour les surmonter. Les rencontres seront organisées avec les acteurs clés de l’agroécologie : les producteurs et les mouvements sociaux, le secteur privé, le secteur universitaire et les instituts de recherche agronomiques, les représentants des gouvernements, les officiels de la FAO et des représentants des peuples autochtones et locaux.

L’agroécologie

L’approche holistique de l’agroécologie incorpore les connaissances et facultés traditionnelles des communautés du monde entier en intégrant la recherche écologique, agronomique, économique et sociale. Elle a le potentiel pour être le support de systèmes alimentaires solides et démocratiques garant du revenu et de la santé des exploitations familiales de petite échelle et des communautés rurales en préservant l’environnement. Les initiatives et pratiques agroécologiques ont des rôles aussi divers que de réduire la pauvreté rurale, éradiquer la faim et la malnutrition, obtenir une agriculture et un développement durable, améliorer la résilience de l’agriculture au climat, s’orienter vers des systèmes moins dépendants des produits agrochimiques extérieurs et l’implication grandissante des savoirs traditionnels des communautés locales et autochtones.

Même s'ils n’emploient souvent pas le terme agroécologie de manière explicite, beaucoup d’acteurs et d’initiatives basés sur les principes agroécologiques existent au travers de l’Afrique sub-saharienne.

L'objectif de cette rencontre est double :

- Disposer d'un état des lieux des pratiques agroécologiques dans le contexte Africain, identifier les contraintes et opportunités et recueillir les attentes des parties prenantes.

- Contribuer à dynamique de développement de l'agroécologie par les échanges d'expériences permis, et la mise en lumière et le renforcement des leviers existants.

Un rapport complet qui reflètera les résultats de la consultation sera publié.

Organisation

L'organisation est coordonnée par le Bureau régional de la FAO pour l’Afrique, celui de la FAO au Sénégal et le siège de la FAO à Rome ainsi que par le Gouvernement du Sénégal (Ministère de l’Agriculture). Ils sont appuyés par un Comité consultatif pour les aspects scientifiques et une Commission nationale agroécologie mise en place par le Gouvernement du Sénégal.