FAO Regional Office for Africa

La FAO outille les petits producteurs de haricot au Congo pour lutter contre la pauvreté

08 août 2017, Brazzaville –La production de haricots fait partie des activités appuyées par la FAO, en République du Congo, notamment dans le cadre du Projet Appui aux Petits Producteurs de Haricots (PAPPH) dans les districts de Loudima et Boko-Songho, situés dans le Département de la Bouenza. A cet effet, cinq tonnes de semences de haricots, des tenues de protection (chapeaux de brousse, combinaisons, gants, lunettes, paires de bottes) et des outils aratoires ont été mis à la disposition des 200 bénéficiaires organisés en 20 groupements de producteurs. Les cérémonies de remise officielle de ces dons ont été organisées le 04 et le 07 aout 2017 à Loudima et à Boko-Songho à l’occasion d’une mission conjointe organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut de Recherche Agronomique (IRA).

Lancement des premières semailles

Ainsi, à Loudima dix groupements ont reçu chacun 600 kg de semences dont les tests de germination et de reproductivité ont donné des résultats très satisfaisants. Fridolin Moutsouka, représentant de l’IRA partenaire chargé de reproduire la semence de pré-base et de base, a par ailleurs attiré l’attention des producteurs sur l’utilisation de ces semences destinées strictement à l’ensemencement et non à la consommation directe. Après cette première dotation faite par la FAO, l’IRA mettra tout en œuvre pour couvrir le reste des besoins en semences pour la période de mise en œuvre du projet, en partenariat avec les multiplicateurs qui fourniront environ 10 tonnes chaque année en vue de contribuer au succès du projet. «On attendait que ça, nous allons tout de suite rattraper cette saison charnière espérant ne pas être rattrapés par les changements climatiques qui sont une menace pour tous sans exception a expliqué Mouanda Jean, producteur du groupement Makaya-Makaya. En raison de leur engouement pour l’utilisation des intrants et du matériel agricole, les producteurs de Boko-Songho ont également exprimé leur satisfaction et ont promis d’être des leaders pour la lutte contre la faim dans leur département. A l’issue de la distribution d’intrants, Kondi Brel, jeune producteur du village Minga situé à 27 km de Boko-Songho a déclaré : « un grand jour s’est levé. Car l’acquisition de ce matériel est un vrai coup de pouce pour nous agriculteurs engagés dans ce projet d’appui aux petits producteurs de haricots. Les 100 producteurs organisés en 10 groupements ont compris que notre pays a besoin de relever son économie à travers le secteur agricole. Et nous sommes en mesure, en notre qualité de jeunes, bras valides et ouvriers du Congo de donner le meilleur de nous-mêmes pour rehausser ce secteur. Nous nous promettons d’être les premiers fournisseurs de haricot dans la Bouenza afin d’éliminer la faim et la pauvreté chez nous». Cette distribution qui intervient après une série de formations dispensées dans le cadre de l’organisation et du renforcement des capacités des groupements de producteurs, vient renforcer la première dotation en triporteurs fait à vingt groupements, par le programme Alimentaire Mondiale (PAM) à raison d’un triporteur par groupement. Le partenariat noué à travers ce projet entre le Gouvernement congolais et les Agences du Système des Nations Unies (FAO, FIDA, PAM) avec l’appui de l’Union Européenne qui a financé ce projet à hauteur de 95% est salué par les autorités locales, car c’est la première fois que la filière haricot est ainsi soutenue en vue d’améliorer les conditions de travail et de vie des communautés rurales.