FAO.org

Accueil > Region_collector > Afrique > Nouvelles > detail-news
Bureau régional de la FAO pour l'Afrique

Autonomiser les agricultrices de Koinadugu en Sierra Leone

Photo ©FAO/Jaward Keifa

Dans le cadre de son soutien à la reprise après Ebola, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a fait don d’un générateur de 45 KVA d’une valeur de 15 000 dollars à la Coopérative des femmes productrices de légumes de Koinadugu. Le générateur servira à alimenter le réfrigérateur de la Coopérative de 12 m de long et pouvant contenir jusqu’à 500 sacs de légumes.

Le générateur a été acheté avec le soutien financier du Fonds fiduciaire de solidarité africain (ASTF) dans le cadre de son objectif d’aider les agriculteurs à se relever des ravages causés par l’épidémie de la maladie à virus Ebola en Sierra Leone. Cette aide vient compléter d’autres activités financées par le Fonds pour stimuler les activités de la Coopérative. En particulier, les transferts de fonds, à hauteur de 29 000 dollars, leur ont permis d’acheter des semences de légumes de qualité et de reconstituer les fonds épuisés suite à l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Le projet est mis en œuvre par la FAO en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Sécurité alimentaire.

La Coopérative des femmes productrices de légumes de Koinadugu regroupe sept cent femmes pratiquant la culture de légumes comme source importante de moyens de subsistance dans plus de dix communautés du district de Koinadugu.

Le 7 février 2016, lors de la remise du générateur et de ses accessoires, le Représentant de la FAO, Gabriel Rugalema, a réconforté les agricultrices et a rappelé le rôle important du Fonds dans l’appui aux populations affectées par l’épidémie de la maladie à virus Ebola en leur permettant de relancer leurs activités et d’accroître la productivité.

« Nous vous avons remis ce générateur pour vous aider à préserver vos marchandises jusqu’à ce qu’elles soient transportées vers le marché et pour que vous puissiez les vendre à de meilleurs prix, ce qui peut rapidement accroître vos revenus », a-t-il déclaré.

Gabriel Rugalema a félicité les agricultrices pour s’être montrées résilientes et d’avoir poursuivi leurs activités malgré les affres l’épidémie. Il les a exhortées à prendre bien soin du générateur afin qu’il puisse durer longtemps et à en tirer le maximum d’avantages à moyen et à long terme.

La Présidente de la Coopérative, Haja Sundu Marah, a exprimé sa gratitude à la FAO et au Fonds pour ce soutien. Elle a déclaré que posséder un générateur a été un rêve de dix ans enfin réalisé et que celui-ci jouera un rôle clé dans l’amélioration de la chaîne de valeur de leur entreprise.

Mme Sundu Marah a expliqué que les membres de leur Coopérative ont longtemps subi d’énormes pertes post-récolte et ont souffert de la volatilité des prix en raison de l’absence d’électricité. « Même les dégâts causés par la maladie à virus Ebola n’auraient pas été aussi énormes si nous avions eu l’électricité pour réfrigérer, stocker et préserver les marchandises jusqu’à ce que la restriction des déplacements et les mesures de quarantaine fussent levées », a-t-elle déploré.

Elle a parlé du don du générateur comme d’une aide très opportune et cruciale pour leurs moyens de subsistance, surtout maintenant qu’elles se remettent progressivement de l’impact d’Ebola sur leurs activités.

Le Président de la Chefferie de WaraWaraYagala, Chef Tortor Kargbo, a qualifié l’aide fournie comme une occasion parfaite pour soulager la population entière du district d’un fardeau majeur, car c’était une responsabilité sur laquelle les autorités de la chefferie ont toujours réfléchi, sans pouvoir satisfaire ce besoin. Il a décrit les agricultrices comme principal moteur du développement et de viabilité de nombreux ménages du district.

En tout, 2 900 ménages agricoles ont directement bénéficié du soutien fourni dans le cadre du Fonds fiduciaire de solidarité africain pour la reprise après Ebola en Sierra Leone. Dans la plupart des cas, ce soutien consistait en la distribution des intrants agricoles, la reconstitution des fonds épuisés, la réhabilitation de l’équipement agricole et la dispensation des cours de recyclage sur l’utilisation et la gestion des machines agricoles.

 

Contact: Jaward.Keifa@fao.org, Communication, FAO Sierra-Leone

Share this page