FAO.org

Accueil > Region_collector > Afrique > Perspectives régionales > L’intensification durable de la production et le développement de la chaîne de valeur en Afrique
Bureau régional de la FAO pour l'Afrique
©FAO/Caroline Thomas

Cette initiative régionale se concentre en particulier sur l’intensification durable de la production et les mesures connexes nécessaires pour résoudre les problèmes de post-production, y compris une meilleure manipulation, traitement et distribution, ainsi que l’amélioration de la qualité et de la salubrité alimentaire et la facilitation de l’accès aux marchés. 

Elle va également créer des possibilités d’emplois décents et d’entrepreneuriat pour les jeunes femmes et les jeunes hommes en accord avec le Plan d’action de la FAO consistant à la « Promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat pour les jeunes dans l’agriculture et l’agribusiness ».

L’intensification durable de la production et le développement de la chaîne de valeur en Afrique

L’Afrique subsaharienne est généralement caractérisée par une production et une productivité faibles dans le secteur agricole et un nombre disproportionnellement élevé de petits agriculteurs dont l’utilisation des intrants agricoles est minime. Par conséquent, la tendance est de continuer à agrandir les superficies cultivées, ce qui se traduit par l’empiétement sur les forêts et les pâturages, dans l’espoir d’augmenter la production. Or, les pâturages sont normalement utilisés par les éleveurs ; par conséquent, ces derniers perdent leurs pâturages. En outre, les faibles précipitations sont un facteur limitant pour la majorité de ces petits agriculteurs qui se concentrent plus sur la production pour l’autoconsommation que pour la vente sur les marchés commerciaux.

Cette situation est rendue compliquée par la croissance démographique rapide et une population qui s’urbanise de plus en plus avec un accroissement correspondant de la demande alimentaire, ce qui appelle à combler l’écart de production. La nécessité s’impose donc d’accroître la production et la productivité dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage, la foresterie, l’aquaculture et la pêche afin de combler l’écart en matière d’approvisionnement alimentaire dans la plupart des pays de la région. Par ailleurs, même quand il y a des disponibilités de production, elles ne sont pas bien reliées aux systèmes alimentaires qui se transforment rapidement en termes d’agrégation et de la transformation des produits agricoles bruts, ainsi que la commercialisation et la mise en marché au niveau régional des produits alimentaires. Cela est dû à des contraintes diverses telles que l’insuffisance d’infrastructures, de technologies et de compétences entrepreneuriales ainsi qu’un environnement aux conditions économiques favorables limitées. La mise en place d’une transformation inclusive du secteur agricole dépend de la capacité à créer des emplois pour les jeunes et à mobiliser les jeunes hommes et les jeunes femmes comme entrepreneurs agricoles de l’Afrique. Compte tenu de ce scénario, à travers cette Initiative régionale, la FAO adopte une approche holistique visant à améliorer la diversification, la productivité et la compétitivité agricoles, dans le contexte de la chaîne de valeur.

Actions prioritaires

  • Le soutien au développement des chaînes de valeur de l’élevage, des cultures et de l’aquaculture, notamment une amélioration au niveau de la distribution et de l'accès aux marchés, et une réduction des pertes et des gaspillages post-récolte pour augmenter la qualité et la sécurité alimentaire des aliments.
  • L'appui au développement du commerce transfrontalier des produits agricoles et le renforcement des capacités de gestion des organisations de producteurs.
  • Faciliter les échanges de connaissances sur l’irrigation à petite échelle, l’agriculture intelligente face au climat / l’agriculture de conservation, le développement de la chaîne de valeur du manioc et l’intégration des questions de genre.
  • Développer et promouvoir l'adoption de pratiques novatrices intégrées et l'utilisation de technologies visant à augmenter la production et la productivité.
  • Favoriser le partage des connaissances et des meilleures pratiques sur les systèmes de production innovants et durables et le développement de la chaîne des valeurs inclusive entre les pays.