FAO.org

Accueil > Afrique > Perspectives régionales
Bureau régional de la FAO pour l'Afrique
©FAO/Issouf Sanogo

La FAO, par l'intermédiaire du Bureau régional pour l’Afrique, a participé pleinement à la mise en œuvre du Programme de travail et budget aligné sur les domaines d'action prioritaires convenus lors de la Conférence régionale pour l’Afrique (vingt-septième et vingt-huitième sessions). Dans le cadre de partenariats, et en collaboration avec les gouvernements, le Bureau régional, appuyé par les départements techniques, a mené diverses interventions dans le domaine du développement agricole avec des actions visant à renforcer la production agricole, la gestion durable des ressources naturelles et l'accès aux marchés.

Perspectives régionales

Le but principal du Fonds est de renforcer la sécurité alimentaire sur l’ensemble du continent en aidant les pays et leurs organisations régionales à éliminer la faim et la malnutrition. Il s’agit d’un mécanisme de financement unique qui rassemble les ressources des plus fortes économies de l’Afrique pour soutenir les initiatives nationales et régionales. Le Fonds fiduciaire de solidarité africain servira à renforcer la génération Faim Zéro en Afrique, la première dotée des outils et de la capacité de mettre un terme à la faim. Lancé officiellement en 2013 grâce à une contribution totale de 40 millions de dollars provenant essentiellement de la Guinée équatoriale et de l’Angola, le Fonds vient en aide à plus de 36 pays africains.

Mutation de l'agriculture africaine

L'Afrique doit veiller à ce qu'une croissance économique stable se traduise par des débouchés professionnels plus nombreux et plus intéressants afin d'aider les populations, de réduire la pauvreté et d'éradiquer la faim. Exploiter le potentiel économique des jeunes permettrait véritablement de stimuler la transformation rurale et de réduire la pauvreté dans les campagnes, aussi bien pour les jeunes que pour les adultes.

En 2007, les Chefs d’Etat et de Gouvernement africains ont adopté l’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel visant à répondre aux effets préjudiciables d’ordre social, économique et environnemental de la dégradation des terres et de la désertification dans la région. Cette initiative concerne plus de 20 pays africains dont l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, Djibouti, l’Egypte, l’Ethiopie, la Gambie, le Ghana, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, le Soudan, le Tchad et le Togo.

Foresterie

Selon le rapport concluant l'évaluation des ressources forestières réalisée par la FAO (2010) et la Situation des forêts du monde (2011), les principaux facteurs déterminants en matière de déforestation demeurent: conversion des terres forestières aux fins de l'agriculture ou de l'installation de populations; incendies de forêt; coupes illégales; changement climatique, qui limite la croissance des forêts et le reboisement sur les terres arides du continent. 

Pêche

La pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDNR) est en augmentation à cause de la surcapacité des flottilles de pêche et des capacités de surveillance insuffisantes des pays. Il est toujours aussi urgent de réaliser des travaux de recherche, d'améliorer la collecte de données et d'effectuer des études scientifiques régulières aux échelons national et régional afin de disposer d'informations plus fiables pour évaluer les stocks et étayer des conseils d'ordre scientifique.