Field projects

TCP/NER/0068(A) 

Assistance pour l'exploitation et la mise en valeur du
Prosopis
de la région du Lac Tchad

A. GENERALITES ET JUSTIFICATION

Dans les terres fertiles libérées par le retrait des eaux du Lac Tchad, les populations cultivaient traditionnellement du sorgho avec de très bons rendements. Depuis une dizaine d’années, ces terres ont été envahies par le Prosopis qui pousse sans contrôle. Cette plante a couvert rapidement une zone de plus de 80 km de diamètre dans le lit du Lac (rapport 1997 du projet NER/92/009), créant une forêt impénétrable. Aujourd’hui, outre les effets négatifs du retrait du Lac Tchad, on assiste à une perte en terres cultivables et à une croissance envahissante d’une plante non exploitée par la population locale et qui risque de provoquer des dégâts irréversibles pour l’écosystème.

La diffusion rapide du Prosopis a aussi un effet négatif sur la production alimentaire : faute de terre, la production agricole diminue, mettant en danger la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région. Les conséquences de la malnutrition sont déjà visibles chez les groupes vulnérables de la population.

Le Prosopis, bien aménagé, peut constituer une source précieuse d'aliments pour le bétail (et aussi dans certains cas d'aliments pour les hommes). C’est aussi une bonne source de bois de feu et de bois de construction. De plus, cette plante est souvent utilisée dans les travaux de fixation des dunes et, grâce à sa capacité de fixation de l’azote (le Prosopis est de la famille des légumineuses), elle peut constituer une source d’amélioration de la fertilité des sols.

Les actions à entreprendre concernent le Département de Diffa dont la superficie totale est estimée à 140 000 km2 et couvre en particulier l’arrondissement de Nguigmi (118 000 km2). Le climat est du type sahélien au sud et sahélo-saharien dans l’arrondissement de Nguigmi ; il est marqué par l’alternance de deux saisons avec une pluviométrie moyenne comprise entre 100 mm et 400 mm de pluie par an. La population de l’arrondissement est d'environ 31 000 habitants avec un taux de croissance de 0,98 %. Les projections indiquent une population de 38 000 habitants en 2016 dont plus de 60% de jeunes. L’activité principale de la région jusqu’ici est l’élevage.

Les résultats du projet serviront de base à la préparation d’un plan régional d'aménagement et d'utilisation du Prosopis dans le Département de Diffa. Ce plan sera soumis aux autorités régionales qui s'occuperont des normes et règlements pour l’exploitation du Prosopis du lac Tchad par les petits paysans.

B. OBJECTIFS DE L’ASSISTANCE

L’objectif de l’assistance est de contribuer à l'amélioration de la situation alimentaire et nutritionnelle des populations de la région du Lac Tchad à travers une exploitation rationnelle des peuplements de Prosopis. La connaissance de l'extension de la forêt de Prosopis permettra en outre de préparer des plans pour son aménagement et son contrôle et une meilleure gestion de cette ressource.

Plus spécifiquement, le projet aidera le Gouvernement à :

1. réaliser une étude/diagnostic du Prosopis (extension de la forêt et classification des variétés existantes) ;

2. préparer une étude sur l'acceptabilité du Prosopis pour l'alimentation, la production de bois, les données économiques et la capacité productive de la forêt et les possibilités de commercialisation de ses produits ;

3. mettre en place de petites unités expérimentales de transformation des produits et des tests de consommation tant au niveau des populations que des troupeaux de la région ;

4. préparer un plan d'aménagement et d'exploitation du Prosopis.

C. IMPLEMENTATION

Le projet a demarré en août 2000