FAO :: Locust Watch :: Informations :: Informations
Situation mise à jour 20 juin 2007

Opérations aériennes en cours de préparation au Yémen

La situation relative au Criquet pèlerin est extrêmement sérieuse dans l’intérieur du Yémen, où une importante reproduction a eu lieu à cause des pluies exceptionnellement fortes qui sont tombées sur une zone vaste et éloignée, en bordure méridionale du Croissant Vide. Une deuxième génération de ponte est en cours et les éclosions ont déjà commencé dans quelques sites. Davantage d’éclosions auront lieu et des bandes larvaires se formeront au cours des prochaines semaines. Au cours des récentes prospections, des infestations supplémentaires ont été trouvées dans certains oueds reculés de la région de Hadhramaut. Une reproduction est également en cours dans le gouvernorat de Shabwah.

La FAO organise des opérations aériennes grâce au Fonds d’urgence des Nations Unies et l’assistance du Gouvernement du Japon et du Programme alimentaire mondial (PAM). Il est prévu que les opérations commencent mi-juillet ; elles auront pour cibles les bandes larvaires et les essaims afin de minimiser la menace aux cultures, pâturages et pays voisins.

En Asie du sud-ouest, les opérations de lutte ont concerné des larves et des ailés qui formaient des groupes sur la côte sud-est de l’Iran, dans les zones affectées par le cyclone Gonu plus tôt au cours du mois. De plus petites infestations ont été traitées près de Uthal, au Pakistan. Des pontes sont en cours dans les zones de reproduction estivale, au Rajasthan, en Inde, près de la frontière pakistanaise.

On s’attend à ce qu’une reproduction à petite échelle ait lieu dans le Sahel d’Afrique de l’Ouest (Mauritanie, Mali, Niger et Tchad) avec le début des pluies saisonnières.

Mises à jour antérieures

le dernier bulletin sur le Criquet pèlerin (No. 344, mai 2007)

arabic english français

bulletin précédent (No. 343, avril 2007)

arabic english français

Presse (6 juin 2007)

arabic english français

Niveau

map

Tout essaim qui se formera et ne sera pas traité dans l’intérieur de l’Arabie Saoudite, pourrait se déplacer vers le Soudan, le Yémen et, peut-être, vers Oman et l’Iran (cliquer sur la carte pour l’agrandir).