imprimer | retour au site
enewsletter
foto

Commissions


Les commissions sont des forums où les États Membres peuvent voter directement sur des questions techniques relevant du mandat de la commission. En outre, les commissions participent activement aux projets en cours d'exécution, tant au niveau des pays Membres qu'au niveau des régions.
Les commissions régionales sont des instances qui ont été créées en vertu d’un accord entre des États Membres de la FAO et qui ont été établies par le Conseil de la FAO, conformément aux dispositions de l’Acte constitutif de l'Organisation.


La Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse a été créée en 1954, alors que cette maladie faisait des ravages dans l’Europe de l’après-guerre. La FAO héberge son Secrétariat, mais les membres de la Commission sont les pays européens. La Commission a pour mission essentielle de favoriser la coopération entre les États Membres et de coordonner leurs efforts de prévention et de lutte contre la fièvre aphteuse. Elle est également chargée de fournir des compétences techniques, de diffuser l'information épidémiologique, d'adresser des avis aux États Membres et de contribuer à l'élaboration de normes internationales et à l’harmonisation. Elle s’efforce de tirer le meilleur parti de ses propres capacités et de celles de la FAO pour combler le fossé entre les pays indemnes et les autres pays, de manière à répondre au mieux aux besoins de ces deux groupes.


La Commission pour le développement de l'élevage en Amérique latine et dans les Caraïbes (CODEALC) est l'organisme consultatif technique en matière de production et santé animales de la Conférence régionale pour l'Amérique latine et les Caraïbes.  La Commission est divisée en trois chapitres sous-régionaux (Cône Sud, Andain et Mexique-Amérique centrale-République dominicaine) qui se réunissent une fois tous les deux ans pour examiner les questions relatives au développement du secteur de l'élevage et définir les priorités de la coopération Sud-Sud et de la coopération technique de la FAO dans la région. Les États Membres sont représentés par des délégués du gouvernement qui travaillent dans des institutions affiliées au ministère des affaires étrangères ou au ministère de l'agriculture et des observateurs d'organisations internationales, du secteur privé, des organisations d'élevage et de la société civile. Chaque chapitre élabore un programme de travail de deux ans qui couvre la préparation des projets de coopération technique, les réunions des groupes de travail, les activités de renforcement des capacités, les ateliers relatifs aux politiques et aux aspects techniques de l'élevage et les forums thématiques. Les principaux domaines examinés sont les politiques et les questions techniques en matière de santé animale, les services d'élevage, la production animale durable et le changement climatique, l'élevage familial et les tendances du développement de l'élevage. Les conclusions et les recommandations des réunions de chaque chapitre sont présentées à la Conférence régionale pour l'Amérique latine et les Caraïbes. La FAO assure le secrétariat technique.


La Commission de la production et de la santé animales pour l’Asie et le Pacifique a été créée par la FAO et est devenue opérationnelle en décembre 1975, alors que l'on prenait conscience que l’élevage était un pilier essentiel de l’agriculture en Asie et qu'il pouvait contribuer à l'accroissement des revenus, à la création d'emplois en milieu rural et à l'amélioration du niveau de vie de millions de petits exploitants agricoles. La Commission a pour objet de promouvoir le développement de l’élevage en général, et plus spécifiquement de promouvoir les programmes de recherche nationaux et internationaux relatifs aux problèmes zootechniques et zoosanitaires. Les programmes d’élevage régionaux et nationaux sont fondés sur les principes d’autosuffisance collective et d’aide mutuelle au sein de la région. La Commission est également chargée de promouvoir la production animale en tant que branche d'activité et élément d'un système de production agricole visant l’autosuffisance à l’échelle de l’exploitation. Elle a aussi pour objectif d’améliorer la nutrition et le niveau de vie des petits exploitants agricoles et des communautés rurales, grâce à une exploitation optimale des ressources pour le développement de l’élevage.


La Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture est un forum permanent, où les gouvernements examinent et négocient les questions relatives aux ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture, notamment leur conservation, leur utilisation durable et le partage juste et équitable des avantages qui en découlent. En juin 2012, les membres se composaient de 175 pays et de l'Union européenne. La Commission s’efforce de bâtir un consensus international sur les questions d'intérêt général. Un Programme de travail pluriannuel, qui a été approuvé, est en cours d'exécution. Un organe subsidiaire de la Commission, le Groupe de travail technique intergouvernemental sur les ressources zoogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, est chargé d'examiner les questions liées à la biodiversité des animaux d'élevage et d'adresser à la Commission des avis et des recommandations à ce sujet. La Division de la production et de la santé animales (AGA) assure le secrétariat du Groupe de travail.