Aperçu des options politiques pour les systèmes mixtes agriculture-élevage

Les systèmes mixtes agriculture-élevage (cliquez ici pour des définitions générales des systèmes mixtes) représentent un continuum à partir des systèmes dans lesquels le pâturage communautaire joue un rôle clé jusqu'aux systèmes reposant sur l'achat d'aliments, très proches des systèmes industriels.

Dans les systèmes mixtes par pâturage communautaire, des pressions politiques contribuent au surpâturage et d'autres réduisent cet effet, similaires mais non identiques à celles convenant aux systèmes d'élevage au pâturage et tournant largement autour du régime foncier (cliquez ici pour une discussion des pressions de politiques de surpâturage et de leurs options).

Dans les systèmes mixtes par pâturages communautaires il y a également des pressions politiques qui contribuent aux pertes de biodiversité de la faune et de la flore et des options politiques qui en alternent les effets (cliquez ici pour une discussion sur les pressions et options de politique de biodiversité de la faune et de la flore).

Dans les quatre systèmes mixtes les plus vastes (pâturages communautaires, résidus de culture, alimentation à l'auge, aliments produits à la ferme) les principales pressions politiques sont celles qui détournent le processus d'intégration agriculture-élevage : subventions aux engrais chimiques, aux concentrés et à la motorisation,t taux d'échanges élevés. Les systèmes de régimes fonciers inappropriés sont également un problème pour les agriculteurs mixtes.

Les options politiques tendent donc à l'élimination progressive des subventions mais également à l'amélioration du régime foncier (pourtant sans changement du statut de la terre), un investissement dans une vulgarisation appropriée pour informer et motiver l'intégration agriculture-élevage, le développement des infrastructures telles que les routes et les marchés ainsi que le développement des institutions d'épargne et de crédit. Dans les zones de population dense, il peut se présenter une situation soit de stimulation des emplois ruraux non liés à la ferme soit d'évolution des systèmes d'élevage vers un modèle industriel. Dans ce dernier cas, il conviendra de tenir compte des options politiques destinées à réduire les risques attachés à un tel changement.

(cliquez ici pour une discussion générale sur les pressions et options politiques dans ces systèmes)

Les systèmes mixtes avec aliments achetés ont des impacts environnementaux similaires à certains systèmes industriels : plus particulièrement une accumulation de déchets animaux (conduisant à la collecte d'excès de nutriments et de métaux lourds dans le sol) et des impacts indirects du fait des cultures pour les aliments en un autre endroit. Les options politiques pour ces systèmes tendent à être similaires à celles des systèmes industriels (voir les options politiques pour les systèmes industriels), incluant :

Matrice des options politiques et des systèmes

[Accueil Élevage & Environnement]