FAO index page AG index page
imprimer | retour au site
© FAO China

Linking Epidemiology and Laboratory Research on Transboundary Animal Diseases and Zoonoses in EU and China (LinkTADs)

 

Lancé en Novembre 2013, LinkTADs est un projet européen de 3 ans financé par le 7e programme-cadre (FP7) de la Commission européenne à hauteur de 1 million d’Euros. Ce projet assure la coordination entre l’Europe et la Chine dans la recherche sur les méthodes de contrôle et de prévention des maladies animales.


La croissance économique exponentielle de la Chine au cours de ces dernières années, couplée avec sa population croissante et l'urbanisation progressive, a conduit à une forte augmentation de la demande et de la consommation de produits d'origine animale. Pour répondre à une telle demande accrue en protéines animales, la production a considérablement changé (par exemple, l'agriculture intensive), le commerce international des animaux et produits d'origine animale a augmenté de façon spectaculaire, et des zones agricoles se sont étendues au détriment des réserves naturelles. Aujourd'hui, la Chine est le plus grand pays producteur et consommateur d’animaux dans le monde.


Ce sont ces changements économiques, sociaux et démographiques qui confèrent aux nouveaux agents pathogènes le potentiel d’émerger, de se développer et de se propager à l'échelle mondiale, posant parfois aussi une menace pour la santé publique, dans le cas des maladies à potentiel zoonotique. Les maladies qui en résultent peuvent se propager sur de longues distances et avoir un grand impact sur le commerce international. Par conséquent, la prévention, le contrôle et l'éradication effective de ces maladies animales infectieuses et transfrontières (TAD) sont cruciaux pour la sauvegarde et la sécurisation des approvisionnements alimentaires aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale, ainsi que pour la protection de la santé humaine et des moyens de subsistance des populations locales.


La lutte contre les maladies animales repose fortement sur les efforts de la communauté scientifique dans la recherche de nouvelles stratégies et de nouveaux outils de contrôle. Ceci pourrait se faire soit par le biais de la production de nouveaux vaccins ou de nouveaux tests diagnostiques, ou à travers une meilleure connaissance et compréhension des maladies elles-mêmes, afin d’empêcher leur résurgence et leur propagation et d’améliorer les méthodes de surveillance, de prévention et de contrôle. Il est également  primordial que ces deux disciplines (laboratoire et épidémiologie) soient liées et coordonnées dans leurs interventions.


La collaboration internationale entre les chercheurs en santé animale peut accélérer ces progrès en réunissant de nouvelles idées, des technologies, des fonds et des compétences, optimisant ainsi l'utilisation des ressources disponibles pour la recherche. Cependant, il existe aussi de nombreux obstacles qui remettent en question des projets communs. LinkTADs est la dernière d'un certain nombre d'initiatives qui ont été développées au cours de la dernière décennie pour améliorer la coordination et la facilitation de la recherche entre l'UE et la Chine.