Manioc
 
Bien que ce soit une culture de base et une matière première importante pour l'industrie, le manioc a souvent été négligé par les politiques de développement agricole

Stratégie mondiale de développement du manioc

Contexte

La raison d'être de la Stratégie mondiale de développement du manioc c'est la conviction qu'elle contribuera au développement économique des producteurs et de l'industrie du manioc ainsi qu'au bien-être d'un grand nombre de communautés et d'individus défavorisés du monde entier.

En raison de son adaptabilité agro-écologique et de sa capacité à garantir des rendements raisonnables quand la majorité des cultures ne sont pas en mesure de le faire, le manioc est la base de la sécurité alimentaire pour les ménages et une source importante d'énergie alimentaire. Il joue un rôle primordial dans l'alimentation de plus de 500 millions de personnes et constitue le moyen de subsistance de millions de paysans, de fabricants et de commerçants dans le monde entier.

Bien que ce soit une culture de base et une matière première importante pour l'industrie et bien qu'il contribue à lutter contre la faim et la pauvreté dans les pays en développement, le manioc a souvent été négligé par les politiques de développement agricole. En matière d'amélioration génétique et de biotechnologies, on lui a accordé beaucoup moins d'importance que la plupart des principales cultures vivrières.

La Stratégie mondiale est le fruit d'un travail tourné vers le futur d'individus et d'institutions qui ont suscité un regain d'intérêt pour le manioc et son rôle dans le processus de développement. Ce regain d'intérêt remonte au mois de mai 1996, date à laquelle une réunion convoquée par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) a décidé de constituer une équipe spéciale chargée de diriger l'élaboration d'une stratégie en faveur du manioc.

Le but de cette équipe spéciale était de concrétiser son point de vue commun sur le manioc, pour le rendre plus proche de l'action et de la réalité. En 1998, des experts internationaux ont élaboré le document de la Stratégie mondiale de développement du manioc (SMDM). Il a été approuvé officiellement par les parties prenantes lors du Forum de validation qui s'est tenu au siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) à Rome, en avril 2000. Un plan d'application a également été adopté.

La stratégie sera coordonnée par un groupe composé de représentants des organisations qui participent activement son élaboration et à son approbation.

Mise en oeuvre

Le Plan d'application reprend les principes énoncés dans le document sur la Stratégie et tient compte des priorités établies par les représentants des secteurs public et privé au cours des réunions de consultation qui se sont tenues en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Il reflète également les discussions et les conclusions auxquelles sont parvenus les participants au Forum de validation de la SMDM.

Le Forum a décidé que, en tant qu'organisation internationale bénéficiant du soutien d'un grand nombre d'États membres, la FAO devrait jouer un rôle de facilitation dans la mise en oeuvre de la Stratégie. Tout d'abord, elle publiera le rapport du Forum de validation grâce aux fonds fournis par le FIDA. Elle se chargera en outre de la maintenance, de la mise à jour et de l'enrichissement du site Web de la SMDM, que l'on peut d'ores et déjà consulter sur la page Web de la FAO. Il sera toutefois nécessaire que d'autres organisations s'engagent à promouvoir et à coordonner la mise en oeuvre de la Stratégie.