Programme de la FAO pour l'hHorticulture urbaine et périurbaine
Villes plus vertes
Partager
Photo: FAO

Une bonne gouvernance

La création d'un secteur d'HUP durable est un laboratoire d'approches novatrices du développement urbain et fournit des exemples de bonne gouvernance effective

Selon le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, si les zones urbaines sont ingérables, ce n'est pas tant à cause de la taille des villes qu'en raison des failles de la gouvernance et de l'urbanisme. Il estime qu'il faut inciter les gouvernements à renforcer leur capacité à planifier l'expansion des villes et à instaurer une gouvernance intégrée afin d'améliorer la coordination entre les services publics à tous les niveaux.

Nombre de pays n'ont pas encore intégré l'HUP dans leurs politiques agricoles ni dans l'urbanisme. Les potagers sont souvent exploités sans autorisation de la municipalité ou sur des terres relevant des règles coutumières. Ce secteur n'étant pas officiellement reconnu par la municipalité, il ne bénéficie d'aucune aide ni de surveillance. Les cultivateurs qui ne possèdent pas de titre de propriété officiel et qui n'ont pas facilement accès aux intrants et aux services de vulgarisation ne sont pas motivés pour investir en vue d'accroître leur production.

La FAO souligne que l'agriculture urbaine et périurbaine doit être reconnue comme une activité commerciale et professionnelle à part entière et qu'il convient d'intégrer dans les politiques nationales de développement agricole les programmes d'alimentation et de nutrition, l'urbanisme et la gestion des ressources.

En Amérique latine, les gouvernements argentin, brésilien et cubain ont adopté différentes mesures visant à encourager vivement l'HUP. Le ministère brésilien pour le Développement social et la lutte contre la faim a établi les lignes directrices de l'agriculture urbaine. La FAO a aidé le gouvernement égyptien à mettre en oeuvre un programme de création de potagers sur les toits, «Green food from green roofs», pour encourager les Cairotes à faire pousser des légumes sur un paillis d'enveloppes de riz, de sable et de sphaigne.

La République démocratique du Congo a créé une structure institutionnelle efficace pour développer l'HUP à l'échelle nationale. Des commissions municipales présidées par les maires des villes gèrent la régularisation des titres de propriété afin de développer l'horticulture et de l'intégrer dans l'urbanisme; tandis que les services nationaux de soutien de l'HUP fournissent une aide technique par le biais d'agences implantées dans 11 villes de province.

La plupart des villes d'Afrique du Sud mettent en oeuvre des programmes formels d'agriculture urbaine reconnus par le gouvernement. La municipalité de Cape Town fournit à des groupes travaillant dans des jardins communautaires des kits pour se lancer dans l'activité (outils, semences et compost) et dispense une formation professionnelle. Nairobi et Accra ont créé un département municipal de l'agriculture. À Hanoi, une série de services publics incluant 100 personnes affectées à la protection des végétaux et à la vulgarisation agricole apportent leur soutien au secteur de l'agriculture urbaine en plein essor.

Le développement de l'HUP encourage une collaboration plus étroite entre le gouvernement et les services municipaux. À Windhoek, en Namibie, la FAO a travaillé avec les ministères de la Jeunesse, de l'Administration locale et de l'Égalité des sexes à un projet en faveur des jeunes sans emploi. À Kampala, des spécialistes de la santé, de l'agriculture et de l'urbanisme ont élaboré un cadre pour les nouvelles ordonnances destinées à vaincre les préjugés tenaces à l'encontre de l'agriculture urbaine.

Dans le cadre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté en Bolivie, la municipalité d'El Alto, près de La Paz, a mis en oeuvre un «plan vert» qui a consacré 3 700 hectares à l'établissement de parcs, de jardins et de potagers et créé une unité d'HUP au sein du département de l'environnement. Au Rwanda, la ville de Kigali a demandé conseil à la FAO sur les mesures permettant d'intégrer l'HUP dans le plan directeur de développement de la ville.