> AGS > Finance et investissement agricoles
 

Finance et investissement agricoles

Accroître les financements et l’investissement dans les zones rurales fait partie intégrante de la sécurité alimentaire et de la réduction de la pauvreté. La finance rurale désigne toute la gamme de services financiers offerts dans les zones rurales et utilisés par les habitants, toutes catégories de revenus confondues. Elle inclut le crédit agricole, qui vise à financer les activités liées à l’agriculture, comme la fourniture d’intrants, la production, la distribution, le commerce de gros, la transformation et la commercialisation. Le financement de la chaîne de valeur agricole englobe tous les processus de la ferme à la table en les utilisant pour accroître l’efficacité et réduire les risques liés aux prêts. Enfin, la microfinance offre des services financiers aux pauvres et aux agriculteurs à faible revenu en leur octroyant des prêts et des services d’épargne plus restreints tout en acceptant une plus grande variété d’actifs en guise de nantissement.

Un certain nombre de facteurs continuent à entraver le développement de marchés financiers dans les zones rurales de la plupart des pays, notamment des coûts de transaction plus élevés, les populations dispersées, le manque d’infrastructures, la spécificité des besoins et les facteurs de risque inhérents à l’agriculture. Par ailleurs, les services financiers, lorsqu’ils existent, sont souvent conçus sans tenir compte des exigences et des capacités des ménages ruraux et des producteurs agricoles.

L’incapacité des ménages et des entreprises d’accéder au capital à des conditions compétitives pour faire des investissements rentables ou tirer parti des opportunités offertes par le marché se traduit par des revenus et une croissance moindres. Faute de produits financiers pour s’assurer contre les risques, les ménages et les entreprises rurales pourraient même se retirer de projets prometteurs, même s’ils disposent de liquidités suffisantes. L’absence d’instruments d’épargne compétitifs et autres services financiers dans les zones rurales réduit les formes productives d’épargne, ce qui entame davantage les faibles disponibilités des ménages et limite les perspectives de croissance locale.

Le développement des services financiers ruraux peut créer un scénario gagnant-gagnant pour toutes les parties prenantes, favorisant la croissance tout en contribuant à réduire la pauvreté. Face à la forte proportion de populations pauvres vivant en milieu rural, à l’inégalité croissante des revenus entre citadins et ruraux, et aux problèmes de sécurité alimentaire et de vulnérabilité des communautés rurales, de nombreux organismes de développement se concentrent davantage vers la finance rurale dans le cadre d’une stratégie de développement du secteur privé.

De nouvelles approches, technologies et formes d’investissement apparaissent. La FAO travaille à la recherche-développement de fonds d’investissements agricoles, de promotion des investissements, de fonds de garantie et de TIC pour accroître le niveau d’investissement tout en abaissant les risques pour les investisseurs.

Le Groupe de finance rurale et agricole de la Division des infrastructures rurales et des agro-industries s’emploie à promouvoir l’amélioration des services financiers ruraux et les investissements dans l’agribusiness dans les pays en développement et les pays en transition. Vous trouverez ici des détails sur leurs travaux et publications, et davantage de ressources sur la finance rurale en consultant le Centre d’apprentissage de finance rurale géré par les spécialiste de finance rurale de la FAO

 

Un vulgarisateur agricole montre à un cultivateur comment prendre soin des plants de manioc

Pour commander nos publications

Pour commander nos publications, veuillez écrire à AGS-Publications@fao.org

Publications