> AGS > Finance et investissement agricoles  > Gestion des risques
 

Gestion des risques

Une solide évaluation et gestion des risques est une composante fondamentale de la finance agricole et rurale durable. Les risques de financement de l’agriculture sont liés à trois facteurs: la production agricole ; l’agriculteur et son bien-être, ses actifs et ses compétences ; les institutions financières et leur capacité de gestion des risques.

Il faut donc des stratégies et instruments efficaces de gestion des risques pour les pourvoyeurs de services financiers, car, lorsqu’ils émettent un prêt, il y a un risque que l’emprunteur devienne insolvable. Lorsqu’ils reçoivent des dépôts et les prêtent à d’autres clients, l’épargne de la clientèle est à risque. Tous ceux qui effectuent une transaction ou qui investissent risquent de perdre ces fonds. Donc, tous les intermédiaires financiers font face à des risques qu’ils doivent gérer avec efficacité. Sinon, il en résulte des pertes financières qui font perdre confiance aux investisseurs, créditeurs, emprunteurs et épargnants et diminuer l’apport de fonds.

La création de nantissements en garantie d’une transaction de prêt signifie que le prêteur est assuré de recouvrer, le cas échéant par procédure judiciaire, la valeur matérielle du prêt. De ce fait, la diffusion des services financiers est souvent influencée par la garantie que les emprunteurs ont à offrir, en particulier dans les zones rurales où on estime que les risques de la production agricole sont très élevés. Les institutions de financement sont par conséquent peu disposées à opérer dans ce secteur en l’absence de garanties adéquates. Le nantissement conventionnel comprend l'hypothèque des terres ou l’engagement de biens meubles, ainsi que les garanties ou endos de tiers. Les pauvres ont peu de biens à engager et les titres fonciers sont souvent incertains. Cela s’est traduit dans certains cas par l’utilisation de substituts de garantie tels que les garanties de groupe et les fonds de solidarité. Toutefois, les petits exploitants sont normalement exclus du crédit agricole et des prêts pour les investissements dans l’agriculture.

Un groupe de femmes examine le fonctionnement d’un fonds de roulement dans le cadre du Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA)

Pour commander nos publications

Pour commander nos publications, veuillez écrire à AGS-Publications@fao.org

Publications