Détails des nouvelles

13/02/2013

Accord FAO-FIDA pour améliorer le financement des petits agriculteurs

Des fonds pour l’émergence de nouveaux outils en matière de formation

La FAO et le Fonds international de développement agricole (FIDA) viennent de passer un accord octroyant 875 000 dollars à l'amélioration de l'accès des petits agriculteurs et des ménages ruraux des pays en développement au financement agricole et rural en vue d'investir dans leurs propres exploitations.

Etalé sur trois ans, ce montant doit faciliter l'émergence de nouveaux outils politiques et matériels de formation au profit des organismes du secteur public, des bailleurs de fonds, des institutions financières et des ONG qui oeuvrent pour l'amélioration de l'accès des petits agriculteurs aux services financiers, notamment le crédit, l'épargne et l'assurance. Les connaissances acquises seront diffusées de par le monde par l'entremise du Centre d'apprentissage en financement rural (CAFR), une plateforme web  commune gérée par la FAO et qui opère depuis 2004.

L'accord FAO-FIDA est entré en vigueur vendredi dernier lors de la réunion annuelle du partenariat Amélioration de la formation en financement rural (CABFIN, de son acronyme anglais) qui regroupe l'Agence internationale de coopération allemande GIZ, la Banque mondiale, le Fonds des Nations Unies pour le développement du capital (FNUDC), la FAO et le FIDA. Les fonds serviront à financer le plan de travail CABFIN 2013-2015.

«Beaucoup d'agences de développement soutiennent que le financement de l'agriculture est trop risqué et difficile. Mais le partenariat CABFIN, convaincu du contraire, avait proposé, il y a dix ans, d'aborder l'apprentissage en matière de politiques, produits et modèles grâce au partage des informations; et, à cet effet, il avait créé le portail d'information CAFR en développant des documents d'orientation technique et en travaillant sur des initiatives stratégiques en la matière. L'engagement continu et croissant des membres du partenariat témoigne de la réussite mondiale et de l'impact de cette collaboration», selon l'expert de la FAO Calvin Miller.  [...]