> AGS > La consommation et la production durables
 

La consommation et la production durables

Les tendances et modes de consommation et production alimentaires sont parmi les causes principales de pression sur l’environnement. Des changements fondamentaux dans la façon dont les aliments sont produits, transformés, transportés et consommés sont indispensables pour réussir un développement durable.
La consommation et la production durables dans l’alimentation et l’agriculture est un concept global, impulsé par la consommation qui désigne la mise en œuvre intégrée de modèles de production et de consommation alimentaire, respectant les capacités des écosystèmes naturels. Cela nécessite de considérer tous les aspects et les phases de la vie d’un produit, depuis la production jusqu’à la consommation ; et cela inclut des problématiques telles que les styles de vie durables, les régimes alimentaires durables, la gestion et le recyclage des pertes et gaspillages alimentaires, les normes volontaires pour la durabilité et les comportements et méthodes respectueux de l’environnement afin de minimiser les impacts négatifs sur l’environnement et ne pas compromettre la satisfaction des besoins des générations actuelles et futures. La durabilité, le changement climatique, la biodiversité, l’eau, la sécurité alimentaire et la nutrition, le droit à l’alimentation, et les régimes alimentaires sont étroitement connectés entre eux.

Les systèmes agro-alimentaires se développent à l’intérieur d’une base de ressources limitée et parfois en diminution. Ils doivent donc utiliser les ressources naturelles de façon durable sur le plan environnemental, économique, social et culturel, afin de conserver l’écosystème. La croissance des systèmes agro-alimentaires doit être inclusifs, doit cibler des objectifs au-delà de la production, incluant efficacité le long de la chaîne alimentaire; et doit promouvoir des pratiques et régimes alimentaires durables.


Le choix du consommateur joue un rôle de premier plan dans l’orientation de la production, car les consommateurs choisissent certains types de produits en fonction de leur origine, du mode de production ou du producteur. Les consommateurs exercent aussi une influence importante par la façon dont ils achètent, transportent, conservent, cuisinent et consomment leur nourriture. La consommation alimentaire est affectée par de nombreux facteurs, dont la disponibilité des aliments, l’accès à la nourriture et le choix alimentaire, qui peuvent à leur tour être influencés par la géographie, la démographie, les revenus disponibles, le statut socio-économique, l’urbanisation, la globalisation, la religion, la culture, le marketing et les attitudes des consommateurs.

Selon le Groupe d’experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition (HLPE) “un système alimentaire durable est un système alimentaire qui garantit à chacun la sécurité alimentaire et la nutrition sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales nécessaires à la sécurité alimentaire et à la nutrition des générations futures”.

En cohérence avec son orientation générale sur les liens entre consommation et production, le Programme a développé des activités relatives aux régimes alimentaires durables, en partenariat avec le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes et avec l’initiative de l’Alliance mondiale jeunesse et Nations Unies. Il contribue aussi à l’initiative Save Food sur les aspects liés à la consommation et aux comportements des consommateurs.

À la Conférence Rio+20, en 2012, les gouvernements ont adopté un cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables en vue de renforcer la coopération internationale pour accélérer la transition vers une consommation et une production durables, tant dans les pays développés que dans les pays en développement. Les systèmes alimentaires constituent un thème prioritaire d’intérêt.

Le Programme pour des systèmes alimentaires durables, lancé par la FAO et le PNUE en 2011, avec le soutien du Gouvernement suisse, catalyse, par l’intermédiaire du Groupe de travail sur les modes de consommation et de production durables dans les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation, les partenariats entre les organismes des Nations Unies, d’autres organismes internationaux, des gouvernements et des acteurs du secteur privé et de la société civile dont les activités peuvent favoriser la transition nécessaire des systèmes alimentaires vers la durabilité. L’objectif général du Programme est d’apporter une valeur ajoutée en réunissant divers axes de travail et initiatives, au sein de la FAO et avec les partenaires, pour renforcer les capacités en vue de l’adoption de modes de consommation et de production durables dans les systèmes alimentaires et pour inciter les différentes parties prenantes à trouver des synergies et à coopérer pour réaliser leurs objectifs.

Quatre grands domaines de travail ont été définis: i) améliorer et développer des plateformes d’information sur les produits agroalimentaires et les systèmes alimentaires durables; ii) assurer une communication fiable et pérenne d’informations sur les produits alimentaires tout au long de la chaîne de production; iii) crééer des conditions propices à l’adoption de modes de production durables; iv) utiliser les approches fondées sur les marchés.

Le programme regroupe diverses initiatives de la FAO et de ses partenaires, afin de catalyser l’action. Il organise des événements et des ateliers consacrés à des thèmes spécifiques, tels que sur les normes volontaires en 2013 et sur les connaissances pur des systèmes alimentaires durables en 2014. Le programme aide les pays à organiser des tables rondes nationales sur la consommation et la production durables dans le secteur de l’agroalimentaire, avec trois tables rondes qui ont été organisés par le Ghana, le Mozambique et l’Afrique du Sud.

En cohérence avec son orientation générale sur les liens entre consommation et production, le Programme a développé des activités relatives aux régimes alimentaires durables, en partenariat avec le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes et avec l’initiative de l’Alliance mondiale jeunesse et Nations Unies. Il contribue aussi à l’initiative Save Food sur les aspects liés à la consommation et aux comportements des consommateurs.
Pour plus d’informations:
www.fao.org/ag/ags/sustainable-food-consumption-and-production/fr

 

©FAO/Giulio Napolitano
A customer at the Shoprite supermarket in Manzini, 20km south of Mbabane.

Contacts

Alexandre Meybeck
E-mail: Alexandre.Meybeck@fao.org

Sandro Dernini
E-mail: Sandro.Dernini@fao.org