> AGS > Production et consommation alimentaire durables
 

Production et consommation alimentaire durables

Les tendances et modes de production et consommation alimentaire sont parmi les causes principales de pression sur l’environnement. Des changements fondamentaux dans la façon dont les aliments sont produits, transformés, transportés et consommés sont indispensables pour réussir un développement durable .

La production et consommation durables dans l’alimentation et l’agriculture est un concept global, poussé par la consommation qui se réfère à la mise en œuvre intégrée de modèle de production et de consommation alimentaire, respectant les capacités de support des écosystèmes naturels. Cela nécessite de considérer tous les aspects et les phases de vie d’un produit, depuis la production jusqu’à la consommation ; et cela inclut des problématiques telles que les styles de vie soutenables, les régimes alimentaires durables,  la gestion et le recyclage des pertes et déchets alimentaires, des normes soutenables volontaires et des comportements et méthodes respectueux de l’environnement afin de minimiser les impacts négatifs sur l’environnement et ne pas compromettre les besoins des générations actuelles et futures. Le durabilité, le changement climatique, la biodiversité, l’eau, la nourriture et la sécurité alimentaire, le droit à l’alimentation, et les régimes alimentaires sont étroitement connectés entre eux.

Les systèmes agro-alimentaires se développent à l’intérieur d’une base de ressources limitée et parfois en diminution. Ils doivent alors utiliser les ressources naturelles de façon durable sur le plan environnemental, économique, social et culturel, afin de conserver l’écosystème. La croissance des systèmes agro-alimentaires doit être inclusifs, doit cibler des objectifs au-delà de la production, incluant efficacité le long de la chaîne alimentaire ; et doit promouvoir des pratiques et régimes alimentaires soutenables.

Le choix du consommateur joue un rôle de premier plan dans l’orientation de la production, car les consommateurs choisissent certains types de produits en fonction de leur origine, du mode de production ou du producteur. Les consommateurs exercent aussi une influence importante par la façon dont ils achètent, transportent, conservent, cuisinent et consomment leur nourriture. La consommation alimentaire est affectée par de nombreux facteurs, dont la disponibilité des aliments, l’accès à la nourriture et le choix alimentaire, qui peut en contrepartie être influencée par la géographie, le démographie, les revenus disponibles, le statut socio-économique, l’urbanisation, la globalisation, la religion, la culture, le marketing et les attitudes des consommateurs.

Dans la pratique, en tant qu’approche orientée consommateur, la production et consommation durable dans l’alimentation et l’agriculture a pour objectif de promouvoir des changements durables dans les modes de production, provenant des modes de consommation durables de consommateurs bien-informés.

La FAO et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) ont crée le Programme conjoint des Systèmes Alimentaires Durables afin d’améliorer l’utilisation efficace des ressources et de réduire l’intensité de pollution des systèmes alimentaires, de la production à la consommation, tout en abordant  les problèmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce programme conjoint FAO- PNUE regroupe des partenariats au sein des agences des Nations Unies (UN), des autres agences internationales, des gouvernements, des organisations industrielles et de la société civile dont les activités peuvent promouvoir la transition essentielle vers la durabilité. C’est un effort  de collaboration unique entre les principales agences intergouvernementales dans les domaines de l’alimentation, l’agriculture et l’environnement.

Le programme promeut la coopération internationale afin d’encourager les politiques, les investissements et les modes de consommation qui renforcent la sécurité alimentaire tout en assurant les besoins économiques et environnementaux.

Un groupe de travail Agro-alimentaire (Agrifood Task Force- ATF) a été mis en place avec des représentants des Etats Membres, des agences des Nations Unies, du secteur privé et de la société civile. Les activités ont été élaborées en réponse aux besoins des parties prenantes, et chaque participant et partenaire de développement peut choisir les activités dans lesquels il souhaite s’impliquer.

Durant sa troisième réunion en avril 2012 au siège de la FAO à Rome, ATF a défini un programme de travail pluriannuel, et a créé quatre groupes de mise en œuvre des pôles d’activités : i) plates-formes d’information ; II) communications ; iii) conditions favorables ; iv) approches axées sur le marché.

©FAO/Giulio Napolitano
A customer at the Shoprite supermarket in Manzini, 20km south of Mbabane.

Contacts

Alexandre Meybeck
E-mail: Alexandre.Meybeck@fao.org

Sandro Dernini
E-mail: Sandro.Dernini@fao.org