FAO :: Locust Watch :: Archives :: Recrudescences :: 1994-96
Recrudescence du Criquet pèlerin en 1994-96
 

Dans la Région occidentale, des essaims issus d’une reproduction non détectée dans le nord du Mali et du Niger pendant l’été 1994 ont envahi le sud de l’Algérie et y ont été traités. D’autres se sont déplacés du sud vers le nord de la Mauritanie et se sont reproduits en janvier 1995 grâce à des pluies hivernales précoces. Bien que les nouvelles bandes larvaires aient été traitées de février à avril, des essaims et des ailés se sont déplacés vers le nord-est et se sont reproduits dans le sud du Maroc et de l’Algérie à partir de février et, en mars, certains avaient atteint la Tunisie et la Libye. Des opérations de lutte contre des bandes et des essaims ont été réalisées en Algérie, au Maroc, en Libye et en Tunisie de mars à mai ; toutefois un nombre modéré d’essaims s’est formé et déplacé vers les zones de reproduction estivale du nord du Sahel en mai et en juin. Dans le sud-est de la Mauritanie, des ailés sont arrivés fin avril et des essaims début mai. En juin, des essaims atteignaient le nord du Sénégal. D’autres essaims se sont déplacés à travers le nord du Mali et du Niger en juin 1995 et ont continué vers l’est jusqu’au Tchad puis atteint l’ouest du Soudan début juillet.

Dans la Région centrale, des essaims issus de la reproduction estivale se sont formés dans l’intérieur du Soudan et déplacés, fin 1994, vers la côte de la mer Rouge, où une reproduction a eu lieu de l’Égypte à l’Érythrée jusqu’en mars 1995. La reproduction a commencé sur les plaines côtières de la mer Rouge de l’Arabie saoudite fin novembre 1994. Des opérations de lutte se sont poursuivies contre des bandes larvaires et des essaims dans tous ces pays jusqu’en avril 1995.

La recrudescence se serait terminée dans la Région centrale au printemps 1995 mais de petits essaims venus d’Afrique du nord-ouest ont envahi le Soudan en juillet 1995 et atteint l’ouest de l’Érythrée. Il se peut que certains essaims soient arrivés du sud de l’Égypte. Une reproduction estivale limitée au Soudan a donné naissance à quelques essaims, qui se sont déplacés vers la côte de la mer Rouge de l’Arabie saoudite en décembre 1995 et s’y sont reproduits, donnant naissance à des bandes larvaires qui ont été traitées en mars 1996 et la situation est devenue à nouveau calme.