LOGO AG
 

La FAO et l’Institut Max Planck se penchent sur les échanges de maladies entre espèces

L’accent est mis sur les interactions entre animaux sauvages, bétail et populations humaines pour réduire les risques sur la santé
30/05/2011La FAO et l'Institut allemand Max Planck unissent leurs forces pour étudier les échanges de maladies entre espèces qui, dans des mouvements de flux et reflux, se transmettent entre animaux sauvages et animaux domestiques et, dans certains cas, à l'homme.

Sites spécialisés