LOGO AG
 

Renforcement de la communication des risques pour une meilleure gestion de la sécurité sanitaire des aliments

Des pays d'Europe et d'Asie centrale se réunissent à Budapest pour en apprendre davantage

Une communication des risques efficace dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments est essentielle pour protéger la santé publique et l'environnement, et pour améliorer les échanges commerciaux de produits agro-alimentaires sans danger. Il s’agit d’un élément essentiel pour l’évaluation et la gestion des risques fondées sur la science des problèmes importants et événements indésirables de sécurité sanitaire des aliments, y compris les urgences. Par conséquent, développer et maintenir des capacités et de l'expertise durables en matière de communication des risques est une priorité importante pour de nombreuses autorités nationales de sécurité sanitaire des aliments.

La FAO et l'OMS ont pré-testé un nouveau Manuel de formation sur la Communication des Risques en matière de Sécurité Sanitaire des Aliments au cours d'un atelier régional de quatre jours qui s'est tenu à Budapest du 3 au 6 Juin 2014. Parmi les participants, 35 représentants des autorités nationales en charge des questions agroalimentaires et de la santé publique de Bosnie-Herzégovine, Hongrie, Kirghizistan, République de Moldavie, Roumanie, Pays-Bas, Espagne, Tadjikistan, Turquie et Ukraine.

Le format très interactif de l'atelier a compris la simulation d’une conférence de presse avec les autorités nationales de sécurité sanitaire des aliments sur une flambée de maladie d'origine alimentaire très sensible à l'échelle nationale faisant plusieurs morts. Cet exercice a été couplé avec d'autres exercices visant à modéliser la prise de décision en situation d'incertitude sur les informations qu’il faut communiquer, quand et comment, en cas d'urgence de sécurité sanitaire des aliments.

Cette démarche a permis un échange important de leçons apprises dans les différents contextes des pays représentés. La dernière journée de l'atelier a été utilisée pour identifier les actions et les améliorations spécifiques encore nécessaires pour renforcer les capacités nationales en termes de communication des risques et partager les idées de pays sur les projets pilotes potentiels à mettre en œuvre avec l'appui de la FAO et de l'OMS.

Qu’ont dit les participants sur la formation?
« La gestion efficace des risques de sécurité sanitaire des aliments nécessite une bonne collaboration entre les différents pouvoirs publics, en charge de l'agriculture, la sécurité sanitaire des aliments et la santé. L'atelier nous a donné des outils pratiques, utiles et bien structurés, pour une collaboration intersectorielle efficace avant, durant et après des épidémies de sécurité sanitaire des aliments », a dit Caroline Cerniciuc, Chef du Département de la santé publique du ministère de la santé de la République de Moldavie. Elle a ajouté que la structure et le format de l'atelier ont créé un environnement convivial pour les participants de différents pays afin de mieux comprendre l'importance et les avantages de la communication des risques en matière de sécurité sanitaire des aliments.

« L'atelier a fourni une bonne opportunité d’apprendre tous les aspects de la communication des risques et des bénéfices en matière de sécurité sanitaire des aliments, y compris l'échange des leçons apprises à travers les expériences passées », a dit Dr Orom Ziyoev, Spécialiste principal du Service d'inspection vétérinaire de l'État du Tadjikistan, un pays qui a récemment adhéré à l'Organisation Mondiale du Commerce et est engagé dans le processus de renforcement des capacités pour appliquer les normes internationales.

« La communication des risques en matière de sécurité sanitaire des aliments est une discipline relativement nouvelle, elle est un facteur d'impact important au niveau de la gestion des risques de sécurité sanitaire des aliments et il y a une forte demande en matière de renforcement des capacités dans ce domaine dans la région. La communication des risques en matière de sécurité sanitaire des aliments doit être mieux comprise pour son utilisation efficace », a déclaré Eleonora Dupouy, spécialiste de la sécurité sanitaire des aliments et de la protection des consommateurs, Bureau régional de la FAO pour l’Europe et l’Asie centrale.

Pour aider à ce développement, la FAO, en collaboration avec 10 spécialistes de la communication des risques de gouvernements, de l'industrie et du milieu universitaire de différentes régions, et avec l'OMS, a créé, un Manuel de formation sur la Communication des Risques en matière de Sécurité Sanitaire des Aliments complet et facile d’utilisation. Le manuel est conçu comme un programme de formation modulaire. Il commence avec les objectifs, les concepts et les principes de la communication des risques et des bénéfices. Il traite de l'importance de la perception du risque et explique les bonnes pratiques, les facteurs clés et les considérations pour une communication des risques et des bénéfices efficace, essentielle pour promouvoir des pratiques de sécurité sanitaire des aliments en cours et gérer des urgences en matière de sécurité sanitaire des aliments. Tout ceci est illustré par des exemples concrets extraits des études de cas recueillies en collaboration avec des collègues de plusieurs pays et régions. Dr William Tucker de l'Université Rutgers aux États-Unis et Dr Lynn Frewer de l'Université de Newcastle au Royaume-Uni ont été les instructeurs de l’atelier. Tous deux sont des experts et des conseillers en communication des risques alimentaires reconnus au niveau international.

La formation a été élaborée par l'Unité sécurité sanitaire et qualité des aliments de la FAO (AGDF) en collaboration avec l'OMS, grâce au financement de la United States Food and Drug Administration (USFDA). L'atelier a été co-organisé avec le Bureau régional de la FAO pour l'Europe et l'Asie centrale dans le cadre de l'Initiative Régionale sur le Commerce Agro-alimentaire et l'Intégration Régionale. L'objectif principal de la composante de sécurité sanitaire des aliments de ce programme est d'améliorer les systèmes nationaux et régionaux de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments.

L'atelier est le premier d'une série d'ateliers régionaux et nationaux prévus par la FAO en collaboration avec l'OMS, et qui verront aussi la participation d’autres acteurs (par exemple, consommateurs, industrie) et d’autres secteurs de la sécurité sanitaire des aliments (ex : santé des plantes, santé animale, sécurité des aliments pour animaux).

Sites spécialisés