LOGO AG
 

Pourquoi semer de nouvelles cultures chaque année? - Vers une nouvelle conception des cultures à usage unique

Atelier FAO d’experts sur les cultures pérennes afin d’assurer la sécurité alimentaire

D’ici 2050, il faudra produire de la nourriture pour 9 milliards d’habitants, tout en faisant face à des pertes en sol et de biodiversité, la pénurie d'énergie et d'eau, et les risques liés au changement climatique.
Les cultures pérennes permettent de réduire les impacts environnementaux et la charge de travail tout en alimentant durablement les populations mondiales.

Où et quand
Siège de la FAO, German room, Rome, Italie, 28-30 août 2013

Comment
Les experts de haut niveau participant à l'atelier discuteront :
• de la situation et des tendances des connaissances scientifiques en matière de cultures pérennes, légumineuses, des systèmes de culture et de protection de la nature ;
• des lacunes et des possibilités aux niveaux environnemental, social et économique afin de mieux intégrer les cultures pérennes.

Le défi
Augmenter les rendements des cultures pérennes, garantir leur intégration et développer de nouvelles cultures pérennes à des fins commerciales.

Contexte
De nombreux systèmes de production et pratiques agronomiques ne sont pas durables, y compris la production d'aliments, de fourrage et de fibres issus des cultures annuelles. Beaucoup de processus prenant place dans le sol ne seront pas maintenus dans la mesure où chaque année ces ressources écologiques sont perturbées par l’ensemencement de monocultures, la coupe des racines des cultures et l’utilisation d’autres pratiques non durables qui n’assureront pas de rendements suffisamment élevés et stables. L’intégration des cultures pérennes au sein des pratiques actuelles peut comporter un large éventail d'avantages environnementaux, sociaux et économiques, y compris l'amélioration de la santé des sols et la restauration de la fertilité, le maintien de la biodiversité et des fonctions des écosystèmes, la préservation de l'eau, tout en améliorant les moyens de subsistance des agriculteurs et la stabilité du marché.

Au cours des deux dernières décennies, des cultures pérennes de blé, riz, maïs, légumineuses et autres espèces de graines oléagineuses ont été développées par l’intermédiaire de programmes de sélection végétale à travers le monde.
Afin d’adopter des systèmes de rotations et de culture pérennes, d'importants changements dans les pratiques de gestion, des marchés et des politiques seront nécessaires, ainsi qu’en matière de recherche interdisciplinaire, de collaborations public-privé et de participation des agriculteurs.

Plus d'informations sur le site de l'atelier.

 

Sites spécialisés