LOGO AG
 

La Convention internationale pour la protection des végétaux, 60 ans après sa création

La Convention demeure plus que jamais indispensable face à l’accroissement du risque phytosanitaire dû à la mondialisation
06/12/2011

*Rome, 6 décembre 2011.* En 2012, La Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) célèbrera son 60ème anniversaire. Cet accord international multilatéral a été ratifié le 6 décembre 1951 et est entré vigueur le 3 avril 1952. Ces six dernières décennies, la CIPV est devenue le principal accord international consacré à la protection des plantes cultivées et sauvages en prévenant l’introduction et la dissémination des organismes nuisibles. Ce 60ème anniversaire sera l’occasion de souligner l’importance de la lutte phytosanitaire par le biais de la coopération internationale et de l’action nationale.

La mondialisation ainsi que les voyages et les échanges internationaux n’ont jamais été aussi développés qu’aujourd’hui. Cette circulation des personnes et des biens à travers le monde s’accompagne d’une dissémination des organismes nuisibles qui constituent une menace pour les végétaux. Bien que les ventes annuelles de pesticides pour la lutte phytosanitaire totalisent 45 milliards de dollars à travers le monde, les organismes nuisibles demeurent un obstacle majeur à la production végétale à l’échelle mondiale, entraînant des pertes de production allant de 20 à 40 %. Prévenir l’introduction dans un pays d’organismes nuisibles comportant un fort risque environnemental ou économique est beaucoup plus rentable que d’essayer d’éradiquer ou de gérer ces organismes après leur introduction.

Continuer à lire ici.

Sites spécialisés