LOGO AG
 

Surveillance de les SHPFs en Amérique Latine

04/07/2014

Le Secrétariat de la Convention de Rotterdam, grâce aux représentants de la FAO dans les pays et aux autorités nationales désignées (DNAs), a organisé, mené et achevé le projet de "Mise en œuvre de la Convention de Rotterdam" MTF/GLO/145/UEP au Nicaragua, El Salvador et République dominicaine. Celui-ci s’achèvera en Colombie en Juillet 2014.

L'objectif de ce projet est de protéger la santé humaine et de prévenir les risques environnementaux liés à une utilisation abusive des pesticides, en donnant la priorité aux pays en développement et aux pays à économie en transition.

Le projet a souligné la responsabilisation des institutions nationales pour surveiller et recueillir des informations sur les préparations pesticides extrêmement dangereuses (SHPFs); signaler les incidents liés à ses substances et soumettre des propositions pour une éventuelle inscription de ces produits à l'annexe III. De plus, un élément clé du projet était de rechercher des alternatives moins toxiques aux substances déjà listées dans cette annexe.

Des résultats importants ont été atteints grâce à la mise en place, entre autres, d’écoles d’agriculture de terrain (FFS), aux efforts de renforcement des capacités, à l’examen des cas d'intoxication aiguë par les pesticides (APP), au développement et à la distribution de matériel éducatif et de l'examen des systèmes d'enregistrement des pesticides.

Le projet a des impacts positifs et a permis d’établir une gestion plus responsable et sécuritaire des pesticides. Les principaux résultats obtenus dans chaque pays sont disponibles ci-dessous.

Sites spécialisés