Produire plus avec moins

Produire plus avec moins en pratique:
le maïs le riz le blé

Guide pour une production céréalière durable

FAO, 2016



José Graziano da Silva

Avant-propos

Imaginons un monde différent en 2030 – un monde meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants. La faim et la pauvreté ont disparu. Les systèmes alimentaires sont productifs et durables. Chacun a sa place dans nos sociétés et nos villes sont sûres, tous les travailleurs ont un emploi décent et la parité homme-femme est enfin réalité.

Cette vision de 2030 sous-tend les Objectifs de développement durable (ODD), les jalons du développement mondial récemment adoptés par l’ONU. Les progrès de l'agriculture conditionneront très fortement la réalisation de ces objectifs. La plupart des habitants de la planète touchés par la faim et la pauvreté extrême vivent dans les zones rurales et sont notamment les millions de petits agriculteurs qui font les frais des bouleversements mondiaux actuels: creusement des inégalités économiques, dégradation inexorable des écosystèmes sur lesquels repose la production alimentaire et accélération du changement climatique qui menace la production végétale partout dans le monde.

Pour réaliser les ODD, il faut passer à une agriculture plus productive, et plus durable où chacun ait sa place – qui renforce les moyens d’existence ruraux et garantisse à tous la sécurité alimentaire, tout en puisant moins largement dans les ressources naturelles et en améliorant la résilience face au changement climatique.

Cet ouvrage se veut une contribution à la création du monde que nous appelons de nos vœux. Le maïs, le riz et le blé sont les piliers de la sécurité alimentaire mondiale. En 2014, la récolte mondiale de céréales a battu un record historique, mais la majeure partie a été produite dans quelques grandes zones de céréaliculture où les agriculteurs paient le prix de décennies de monoculture intensive: dégradation du sol, épuisement des eaux souterraines et ralentissement marqué de la progression des rendements. Dans de vastes zones du monde en développement, les exploitants agricoles n'obtiennent que des rendements bien inférieurs aux rendements potentiels parce que les ressources naturelles sont limitées et qu'ils n’ont pas accès aux connaissances et aux technologies qui leur permettraient d’améliorer leur productivité. Le changement climatique a des incidences qui risquent de compromettre un peu plus la céréaliculture, notamment la hausse des températures et la recrudescence des ravageurs, des maladies, des sécheresses et des inondations.

Nous devons préserver la production dans les grandes zones de culture de blé et de riz et améliorer les rendements dans les pays où la production doit être bien supérieure pour répondre aux besoins d'une population croissante. Il faut un nouveau modèle de production céréalière, qui soit à la fois très productif et durable sur le plan environnemental. Le modèle d’agriculture respectueuse des écosystèmes prôné par la FAO, Produire plus avec moins, répond à cette attente dans le cadre de systèmes agricoles associant l’agriculture de conservation, la santé des sols, les cultures et variétés améliorées, l’utilisation efficiente de l’eau et la protection intégrée.

On trouvera dans ce guide pratique de la production céréalière durable une analyse des progrès de l’adoption des techniques du modèle Produire plus avec moins par les petits producteurs du monde en développement, ainsi que des exemples de systèmes agricoles qui, comme le veut le modèle Produire plus avec moins, produisent plus de céréales par hectare et sont générateurs d'avantages sociaux, économiques et environnementaux non négligeables. Le guide montre comment les pratiques du modèle ont contribué à la reprise de la production dans les zones de culture de blé en Inde et au Kazakhstan, où les technologies de la Révolution verte avaient échoué, et à l’amélioration de la productivité des systèmes de culture de maïs à faible consommation d’intrants en Amérique centrale et en Afrique de l’Est.

Les exemples présentés illustrent l’intérêt qu'il y a à associer la céréaliculture à la production animale et à la foresterie. En Asie, les familles qui produisent du poisson dans leurs rizières récoltent plus de riz et ont une alimentation plus nourrissante. Au Brésil, un système maïs/élevage remplace la monoculture non durable de soja. En Zambie, la plantation d’arbres riches en azote dans les champs de maïs est plus rentable que l’emploi d’engrais minéraux.

Le modèle Produire plus avec moins a déjà fait ses preuves dans les champs des producteurs. Il reste aujourd’hui à en diffuser l’approche dans le cadre des programmes nationaux. À cet effet, il faudra redynamiser le partenariat mondial pour le développement et renforcer considérablement l'investissement dans l’agriculture. Fort de tels engagements, le modèle Produire plus avec moins nous aidera à atteindre les ODD. Il permettra d’accroître la production céréalière, de préserver la santé des écosystèmes, de renforcer la résilience face au changement climatique et d’améliorer progressivement la qualité des terres et du sol. Avec l’augmentation de la productivité et des revenus des petits exploitants agricoles, le modèle favorisera la croissance économique pour tous dont des millions de ruraux ont besoin pour s'affranchir de la pauvreté abjecte. En rattachant la production des petits agriculteurs à des programmes de protection sociale bien conçus, on garantira la sécurité alimentaire aux plus vulnérables, on améliorera leur nutrition et on contribuera à l’élimination définitive de la faim et de la malnutrition.

L’humanité a les connaissances, les technologies et le sens de l’intérêt collectif nécessaires pour faire de la vision d’un monde libéré de la faim une réalité. Il n’y a pas de temps à perdre.

José Graziano da Silva
Directeur général
de l'Organisation des Nations Unies
pour l'alimentation et l'agriculture

Pour commander cet ouvrage écrire à: publications@fao.org

Produire plus avec moins en pratique

«Présente des lignes directrices clairement définies pour la production durable dans les pays en développement.»
Sanjay Rajaram
Lauréat du Prix mondial de l’alimentation en 2014

«Cet ouvrage important vient à point nommé. Il contient d’excellents exemples et énonce clairement les principes.»
Jules Pretty
Université d’Essex (Royaume-Uni)

Produire plus avec moins en pratique: le maïs, le riz, le blé
Guide pour une production céréalière durable
120 pp., 182 x 257 mm, livre broché

Pour commander cet ouvrage
écrire à: publications@fao.org

Voir aussi...