AGP - detail
 
Project
GCP/BKF/051/JPN - Développement de l’agriculture et des zones rurales à travers des systèmes novateurs de production à base de riz en vue de réduire la faim et la pauvreté au Burkina Faso
Project classifiers
GCP, Seeds, plant genetic resources, Food security
Summary text
Le projet a le but d’augmenter la rentabilité des systèmes de production de riz de façon durable, et la diminution de la faim et de la pauvreté en milieu rural. L’objectif global est de promouvoir l’adoption de technologies novatrices et des variétés NERICA par la gestion intégrée et l’intensification durable de la production des produits issus des périmètres rizicoles.
Full description

Justification du projet

L’augmentation de la production rizicole a toujours occuppé une position clé dans la politique nationale du Burkina Faso, visant le renforcement de l’autosuffisance et de la sécurité alimentaires, et la réduction de la pauvreté en milieu rural. Mais la difficile conjoncture financière des dernières années a ralenti le rythme d’accroissement des superficies aménagées en raison des coûts élevés des aménagements et de la faible productivité de la riziculture dans les périmètres existants. Les rendements du riz sont généralement faibles au Burkina du fait essentiellement de la prédominance des méthodes culturales traditionnelles, des aléas climatiques caractérisés par l’insuffisance et l’irrégularité des pluies, de l’incidence néfaste des ennemis des cultures, de la faible utilisation des intrants (engrais, semences améliorées et pesticides), de la mauvaise gestion de l’eau, du faible niveau d’équipement des producteurs et de la lenteur d’adoption des technologies améliorées. L’adoption de technologies novatrices de production et leur mise en oeuvre à travers une gestion intégrée de la production rizicole et l’utilisation de semences de qualité issues de variétés à haut rendement, auront comme résultat, l’accroissement des rendements donc une augmentation quantitative de la production de riz. L’utilisation des technologies améliorées pour les opérations post-récolte (méthodes, équippements et des outillages) permettra de réduire les pertes au niveau des récoltes. Avec l’augmentation et l’amélioration de la production rizicole, les familles des paysans verront leur sécurité alimentaire assurée et leurs revenus améliorés à travers la vente de leur production.

Objectifs du projets :

Objectif immédiat 1: Renforcer la capacité nationale en matière de formulation des politiques/programmes visant la réduction de la faim et de la pauvreté en milieu rural, grâce à une augmentation durable de la production du riz et d’autres produits issus des périmètres rizicoles

Objectif immédiat 2 : Promouvoir l’intensification durable des systèmes de productions rizicoles par l’introduction de pratiques innovantes dans les systémes de cultures incluant l’utilisation des NERICA

Objectif immédiat 3: Contribuer à développer un système durable de production et de distribution de semences de riz de qualité des variétés améliorées, principalement les NERICA

Objectif immédiat 4: Améliorer les activités post-récolte du riz à travers un transfert de technologies et de connaissances.

Objectif immédiat 5 : Réaliser des démonstrations sur des systèmes aquacoles/piscicoles techniquement faisables, socialement acceptables et économiquement viables dans les périmètres rizicoles au Burkina Faso en vue de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire,  à la création d’emplois et à l’amélioration des revenus des ménages ruraux

Activités planifiées

Activité 1.1.1 : Nommer le Coordonnateur du projet, désigner/recruter les autres membres de l’équipe du projet et recruter les Consultants

Activité 1.1.2 : Mettre en place le Comité de pilotage (CP) du projet

Activité 1.1.3 : Conduire des enquêtes agro-socio-économiques de base dans les sites retenus et finaliser le choix des organisations paysannes partenaires

Activité 1.1.4 : Organiser les ateliers nationaux du projet (lancement et préparation du plan de travail pour l’année I ; mi-parcours et préparation du plan de travail pour l’année II ; final)

Activité 1.1.5 : Tenir les réunions du comité de pilotage

Activité 1.1.6 : Conduire les activités de suivi et d’évaluation des activités du projet

Activité 1.2.1 : Formuler un programme national à moyen termes (4 années) pour  de l’adoption des systèmes novateurs de gestion intégrée des systèmes de production à base de riz, comprenant les NERICA

Activité 2.1.1 : Acheter et distribuer des semences améliorées de riz (principalement des variétés NERICA), des engrais, des pesticides pour les champs écoles retenus dans les 7 sites du projet.

Activité 2.1.2 : Identifier et appliquer dans les champs écoles des producteurs des paquets technologiques appropriés pour la gestion intégrée et l’intensification des systèmes de production rizicoles

Activité 2.2.1 :  Mettre en place 45 champs écoles des producteurs dans les 7 périmètres irrigués et bas-fonds rizicoles

Activité 2.2.2 : Identifier et former 13 facilitateurs sur la conduite des champs écoles des producteurs et la gestion intégrée des sytèmes de production à base de riz

Activité 2.2.3 : Former 1090 producteurs, à travers les champs écoles des producteurs, sur la connaissance des NERICA, l’intensification des systèmes de production à base de riz et la bonne utilisation des équipements agricoles

Activité 2. 2.4 : Former à la gestion organisationnelle les groupes de paysans constitués autour des champs écoles des producteurs mis en place

Activité 2.2.5 :  Former 30 techniciens et producteurs sur l’entretien des équipements agricoles

Activité 2.2.6 : Sensibiliser les producteurs et les autres partenaires à l’adoption des technologies de production novatrices

Activité 2.3.1 : Idendifier des systèmes de production éprouvés et des technologies pour l’intensification durable de la production rizicole

Activité 2.3.2  : Conduire des formations sur la gestion intégrée des technologies améliorées  pour l’intensification durable de la production rizicole (1090 paysans et 30 techniciens dans les périmètres irrigués, 320 paysans et 20 techniciens dans les bas-fonds rizicoles, 25 inspecteurs semenciers)

Activité 2.3.3 : Réaliser des visites commentées et des visites d’échange entre périmètres et bas-fonds rizicoles

Activité 2.3.4 : Préparer et publier des manuels techniques sur la gestion intégrée des technologies améliorées pour l’intensification durable de la production du riz irrigué et du riz de bas-fond (en français et en langues nationales)

Activité 2.4.1 : Conduire des tests PVS (sélection variétale participative) avec la participation des paysans sur les nouvelles variétés NERICA : 25 tests en riziculture irriguée et 15 tests en riziculture de bas-fond

Activité 2.4.2 : Conduire des démonstrations sur la fabrication de compost dans les champs de paysans : 15 démonstrations en riziculture irriguée et 10 démonstrations en riziculture de bas-fond.

Activité 2.5.1 : Acquérir des équipements performants et prometteurs pour la gestion intégrée de la riziculture et les mettre à la disposition des organisations paysannes des sites du projet pour la gestion intégrée de la riziculture.

Activité 2.5.2 : Organiser l’utilisation des équipements dans les sites du projet

Activité 2.5. 3 : Former les paysans et techniciens des sites bénéficiaires à la gestion et à l’entretien des équipements agricoles

Activité 2.61: Sur la base des résultats du projet, formuler des recommandations pour une utilisation optimale des technologies améliorées en vue de l’intensification durable de la production rizicole dans le pays.

Activité 3.1.1 : Réhabiliter 5 hectares, au niveau du l’INERA pour la production des semences de base de riz.

Activité 3.1.2 : Produire 3 tonnes de semences de base de riz.

Activité 3.1.3 : Renforcer en équipements le laboratoire de semence de riz au niveau du Programme Riz de l’INERA

Activité 3.1.4 : Réhabiliter et équiper la chambre froide utilisée par le Programme Riz de l’INERA pour la conservation des semences et des souches des variétés de riz ;

Activité 3.2.1 : Identifier des producteurs semenciers de riz au niveau des organisations paysannes, principalement dans les sites du projet, pour la production des semences certifiées.

Activité 3.2.2 : Mettre à la disposition des producteurs semenciers identifiés, 3 tonnes de semences de base produites par le Programme Riz de l’INERA ainsi que d’autres intrants nécessaires pour la production de semences certifiées

Activité 3.2.3 :  Réaliser le suivi conjoint des producteurs semenciers par les inspecteurs semmenciers du SNS et les spécialistes en production de semences de l’INERA afin de garantir la qualité et de certifier les semences produites.

Activité 3.2.4 : Acheter aux producteurs de semences, suivant des modalités préalablement arrêtées entre eux et le projet, 40 tonnes de semences certifiées et les distribuer aux paysans pauvres, prioritairement dans les sites du projet

Activité 3.3.1 : Former des producteurs semenciers sur la production et de marketing de semences certifiées.

Activité 3.3.2 : Préparer et publier des manuels techniques sur la production de semences certifiées (en français et langues nationales)

Activité 3.4.1: Sur la base des résultats du projet, formuler des recommandations pour améliorer le programme national relatif au système de production de semences de riz de qualité dans le pays

Activité 4.1.1: Conduire une étude sur les conditions et les contraintes liées aux opérations post-récolte de riz dans le pays et prioritairement dans des sites du projet.

Activité 4.2.1: Identifier des technologies améliorées concernant les opérations post-récolte du riz (battage, séchage, vannage, nettoyage, décorticage, etc.)

Activité 4.2.2: Acquérir et mettre à la disposition des organisations paysannes des 7 sites du projet des équipements pour les opérations post-récolte identifiés.

Activité 4.2.3:  Réhabiliter ou construire des infrastructures communautaires nécessaires pour les opérations post-récolte (aires de battage, moyen de sockage des récoltes, …) dans des sites du projet.

Activité 4.3.1 : Conduire des séances de formation  pour les paysans et leurs organisations, et techniciens des sites bénéficiaires sur l’utilisation et l’entretien des équiepements et infrastructures destinés aux opérations post-récolte

Activité 4.3.2 : Préparer et publier des manuels techniques sur l’utilisation et l’entretien des équipements et infrastructures des opérations post-récolte (en français et en langues nationales)

Activité 4.4.1 : Sur la base des résultats du projet, formuler des recommandations susceptibles d’améliorer le programme national sur le système post-récolte du riz dans le pays

Activité 5.1.1: Réaliser une étude sur les conditions et les contraintes des systèmes de la production aquacoles/piscicoles dans les périmètres rizicoles du Burkina Faso.

Activité 5.1.1 : Identifier des systèmes prometteurs pour la production aquacole/piscicole dans les périmètres rizicoles/sites du projet.

Activité 5.2.2: Sélectionner des champs dans les périmètres rizicoles/sites du projet pour la conduite des démonstrations sur les systèmes de production aquacole/piscicole prometteurs

Activité 5.2.3: Choisir les groupes de paysans/pêcheurs dans les périmètres rizicoles/sites du projet motivés pour participer aux démonstrations sur les systèmes prometteurs de production aquacole/piscicole.

Activité 5.2.4 : Acquérir et mettre à la disposition des organisations paysannes des sites du projet des équipements et infrastructures, des semences et aliments pour poissons nécessaires pour la production aquacole/piscicole

Activité 5.2.5 Suivre et appuyer la production aquacole/piscicole dans les sites rizicoles.

Activité 5.3.1 : Former 150 paysans et 20 techniciens des périmètres irigués (notamment des sites du projet) en matière de techniques de production aquacole/piscicole dans les périmètres rizicoles

Activité 5.3.2 : Préparer et publier des manuels sur les techniques de production aquacole/piscicole dans les périmètres rizicoles (en français et langues nationales)

Activité 5.4.1 : Sur la base des résultats du projet, formuler des recommandations techniques pour améliorer le programme national sur les systèmes de production aquacole/piscicole dans les périmètres rizicoles du pays

Résultats attendus et Activités:

·Résultats attendus  1.1 : La structure nationale pour la coordination et la mise en œuvre des activités du projet est mise en place et est fonctionnelle.

·Résultats attendus  1.2 : Un programme national à moyen terme (4 années), pour l’extension de l’application des résultats du projet en vue de l’intensification durable des systèmes de production à base de riz, comprenant les NERICA, est formulé

·Résultats attendus  2.1 : Les technologies améliorées pour une intensification durable de la production rizicole sont appliquées, à travers la gestion intégrée, sur 300 ha en première année et sur 700 ha en deuxième année permettant d’accroître la productivité du riz de près de 30% en deuxième année.

·Résultats attendus  2.2 : Un total de 45 champs écoles des producteurs sont mis en place, en deux ans, dans 7 périmètres irrigués et bas-fonds rizicoles au cours des deux années du projet ;

·Résultats attendus  2.3 : Les connaissances de 770 paysans des périmètres irrigués, de  320 paysans des bas-fonds, de 50 techniciens et de 25 inspecteurs semenciers sont renforcées en matière de mise en œuvre de la gestion inégrée des technologies améliorées pour l’intensification durable de la production rizicole, et les outils pédagogiques en la matière sont disponibles.

·Résultats attendus  2.4 : Les variétés de riz NERICA nouvellement développées et les méthodes améliorées de production de la fumure organique (compost) sont introduites et démontrées aux paysans à travers l’approche participative en vue d’accroître l’efficacité de la gestion intégrée de la culture.

·Résultats attendus  2.5 : Les équipements performants et prometteurs pour la gestion intégrée de la riziculture (motoculteurs, houes rotatives, etc.) sont mis à la disposition des organisations paysannes des sites du projet et ils sont gérés par elles de façon durable.

·Résultats attendus  2.6 : Des recommandations pour une utilisation optimale des technologies améliorées destinées à l’intensification durable de la production rizicole sont formulées

·Résultats attendus 3.1 : Trois (3) tonnes de semences de base de riz de qualité, dont des variétés de NERICA irriguées et de bas-fond mises au point par l’INERA, sont produites.

·Résultats attendus  3.2 : 100 tonnes de semences certifiées sont produites par les producteurs semenciers locaux dont 40 tonnes sont achtées et distribuées aux paysans pauvres, prioritairement  dans les sites du projet ; le reste est vendu par par les semenciers.

 ·Résultats attendus  3.3 : Les capacités des producteurs semenciers en matière de prodution et de marketing de semences certifiées de riz sont accrues / renforcées, et les outils pédagogiques en la matière sont disponibles.

·Résultats attendus  3.4 : Des recommandations techniques pour l’amélioration du système de production et de distribution de semences de riz de qualité dans le pays sont disponibles

·Résultats attendus  4.1: Un rapport technique sur les conditions et les constraintes des opérations post-récolte du riz au Burkina Faso est disponible.

·Résultats attendus  4.2 : Des technologies améliorées, ainsi que des équipements et des infrastructures nécessaires pour les opérations post-récolte sont identifiées et mis à la disposition de plus de 1090 producteurs permettant de réduire d’environ 30% les pertes post-récoltes.

·Résultats attendus  4.3 : Les capacités des producteurs rizicoles (y compris les semenciers) en matière de technologies post-récolte sont renforcées, et les outils pédagogiques en la matière sont disponibles.

· Résultats attendus  4.4 : Les recommandations techniques pour l’amélioration du système post-récolte du riz dans le pays sont formulées

 ·Résultats attendus  5.1 : Un rapport technique sur des sysèmes de la production de aquacoles/piscicoles dans les périmètres rizicoles  (leurs potentialités et leurs constraintes notamment socio-économiques)  est disponible.

·Résultats attendus 5.2 : Les informations sur la faisabilité technique et la viabilité économique de la production aquacole/piscicole dans les périmètres rizicoles au Burkina Faso sont démontrées

·Résultats attendus  5.3 : Les capacités nationales en matière d’aquaculture dans les périmètres rizicoles sont renforcées et les outils pédagogiques en la matière sont disponibles.

·Résultats attendus  5.4 : Des recommandations techniques pour l’amélioration des systèmes de production aquacoles/piscicoles dans les périmètres rizicoles du pays sont disponibles.


Les principaux bénéficiaires du projet :

Ils seront les paysans pauvres, notamment les femmes travaillant dans les trois (3) périmètres irrigués du Sourou (Boucle du Mouhoun), de Mogtédo (Plateau Central) et de la vallée du Kou (Hauts-Bassins) et dans les quatre (4) bas-fonds rizicoles aménagés de Garango (Centre-Est), Kabonga (Est), Dandé (Hauts-Bassins) et Sideradougou (Cascades). Les activités du projet concerneront près de 700 ha, dont 630 ha pour le riz irrigué et 70 ha pour le riz de bas-fond. Les activités du projet toucheront 1 090 riziculteurs, dont 770  sur les périmètres irrigués et 320 dans les bas-fonds aménagés. En considérant que chaque famille paysanne regroupe en moyenne 6 personnes, on peut évaluer à 6540 le nombre des bénéficiares directs du projet. Les activités du projet bénéficeront également aux organisations paysannes et aux agents techniques intervenant dans les sites du projet et auront un effet indirect sur le renforcement des capacité de 5045 autres paysans et de 30270 membres de leurs familles dans sites du projet.

Project duration
Sep 2008 - Dec 2010
Project budget
1,499,400 USD
AGP Contact
Dr. Robert Guei Gouantoueu, Agricultural Officer, Plant Production and Protection Division (AGP), Room C715, FAO, 00153 Rome, Italy, Tel. (0039) 06570 54920, Fax. (0039) 06570 56347
Project partner information

Les organisations paysannes (OP) des sites du projet et l’INERA (Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles) à travers son Programme Riz et Riziculture sont les parternaires nationaux privilégés dans l’exécution des activités du projet. Les autres parternnaires nationaux du project sont les institutions nationales, telles que la DGPV (Direction Générale de la Productions Végétales), la DGRHa (Direction Générale des Ressources Halieutiques), les DRAHRH (Directions Régionales de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques) concernées, le PRP (Projet Riz Pluvial), l’AMVS (Autorité de Mise en Valeur de la Vallée du Sourou), le CIR-B (Comité Inter-Professionnel du Riz du Burkina), le PSSA (Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire), ainsi que les ONGs (Organisation Non-Gouvernementales) opérant dans les. sites du projet. Quant aux parternnaires internationaux dans l’exécution des activités du projet, ils comprennent la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), le PAM (Programme Alimentation Mondiale), la (Agence Japonaise de Coopération Internationale) et l’ADRAO (Centre du Riz pour l’Afrique); JICA.

Geografic reference
Burkina Faso