AGP - Programme Africain relatif aux Stocks de Pesticides obsolètes (PASP)
 

Programme Africain relatif aux Stocks de Pesticides obsolètes (PASP)

Il y a des milliers de tonnes de pesticides périmés en Afrique. Le PASP s'emploie à nettoyer et éliminer en conditions de sécurité et à empêcher l'accumulation de nouveaux stocks.

A ce jour, ce programme est la seule initiative internationale et inter-agences qui a comme fonction majeure le nettoyage et la destruction des pesticides périmés dans une région entière.

[Translate to Français:]

Les organisations non gouvernementales prennent l'initiative

Voici un bref historique du PASP:
En 2000, les négociations qui menèrent à la création de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) se conclurent. Les gouvernements du monde entier prirent conscience de la nécessité d'un mécanisme mondial capable pour arrêter la fabrication des produits chimiques POP et d'en détruire les stocks existants. La plupart des POP visés par la Convention de Stockholm sont des pesticides. A la même période, les pays africains appelaient également à l'aide pour traiter leurs stocks de pesticides POP.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) et le Pesticides Action Network (PAN) proposèrent un projet ambitieux ayant pour but d'éliminer tous les stocks de pesticides périmés en Afrique: le Programme africain relatif aux stocks de pesticides (PASP).

<//strong>

La FAO joue un rôle décisif

WWF et PAN se rendirent rapidement compte qu'ils ne pouvaient ni financer, ni coordonner seuls un programme à l'échelle d'un continent. Ils se mirent d'accord pour la création d'un partenariat international rassemblant plusieurs organisations multinationales, des organisations non gouvernementales, des gouvernements et l'industrie.
En sa qualité de principale agence technique pour la gestion des pesticides et les questions de pesticides périmés, la FAO fut associée aux opérations dès le tout début du projet. Elle a œuvré, avec la Banque mondiale, pour obtenir les financements nécessaires au Programme.
Chaque opération de nettoyage commence par un inventaire détaillé et par la localisation des stocks. Cet inventaire est réalisé par du personnel local spécialement formé grâce à un programme développé par la FAO lors des nombreux projets auxquels elle a pris part en Afrique et ailleurs dans le monde.

La FAO, l'industrie pesticide et les agences donatrices bilatérales fournissent le soutien technique au pays dans lequel se déroulent les opérations de nettoyage. Ce soutien technique est coordonné par une unité de support technique de la FAO, également responsable de s'assurer que les intrants fournis soient conformes aux standards convenus par le Programme.

Pour plus d'informations sur le PASP, cliquez ici (http://www.africastockpiles.org) o sur le lien à droite.

ASP