AGP - Programme de la FAO pour la prévention et la destruction des pesticides périmés
 

Programme de la FAO pour la prévention et la destruction des pesticides périmés

Depuis 1994, le programme de la FAO pour la prévention et la destruction des pesticides périmés sonne l'alarme à propos de l'existence et des dangers des stocks de pesticides périmés. Le programme collabore avec les pays en développement, les agences donatrices et l'industrie pesticide pour affronter cette urgence sanitaire et environnementale.

Aider les pays en développement à prendre le contrôle

Le programme met en garde les pays en développement quant aux dangers des stocks de pesticides périmés et leur explique quelle attitude adopter face à ces produits toxiques en organisant, entre autres, des ateliers nationaux et régionaux.

Généralement, l'aide internationale est nécessaire pour détruire les stocks de pesticides périmés. Cependant, les pays peuvent de leur côté, faire beaucoup pour empêcher l'accumulation de pesticides périmés et pour minimiser leurs effets néfastes sur la santé publique et l'environnement. En prenant en main le processus de destruction, les pays en développement peuvent réduire leurs dépenses et augmenter de façon significative leurs chances d'obtenir une aide financière internationale.

Les pays ont étroitement collaboré avec le programme pour formuler un inventaire mondial des stocks de pesticides périmés. En contrepartie, le programme leur a fourni les ressources nécessaires pour évaluer leurs stocks existants, les gérer adéquatement et s'assurer qu'ils ne s'accumulent plus dans le futur.

Un programme de formation extensif a été développé pour assister les pays en développement à rédiger un inventaire détaillé de leurs stocks de pesticides périmés. Le programme de la FAO a aussi publié des directives pour prévenir l'accumulation des stocks, ainsi que des manuels sur l'évaluation des sols contaminés, le stockage des pesticides, le contrôle des stocks et la formulation d'un inventaire. D'autres outils d'aide sont en préparation et seront publiées dans la collection FAO : Elimination des pesticides.

Pour la liste complète de nos publications et autres ressources, cliquez sur «Ressources » dans le menu à gauche.

Le programme a également créé une base de données appelée «Système de Gestion des Stock de Pesticides (PSMS) que les pays en développement peuvent utiliser pour collecter et partager, dans un format standard, toutes les informations pertinentes concernant leurs stocks périmés. Cet outil peut automatiquement générer une évaluation des risques environnementaux pour chaque site et établir l'ordre de priorité des sites pour les opérations de nettoyage.

Les données du problème

Depuis son origine, le programme s'est engagé dans la rédaction d'un inventaire indicatif des stocks de pesticides périmés dans le monde. Le programme est la première source d'information traitant ce problème.

Il peut fournir les dernières données sur les quantités de stocks, les types de pesticides et les raisons pour lesquelles ils se sont accumulés. Grâce à son expérience dans divers projets du monde entier, le programme de la FAO est devenu l'autorité la plus qualifiée concernant les aspects techniques, légaux et financiers des opérations de destruction des stocks périmés.

Mise en oeuvre des projets

Quand un projet a été approuvé et que tous les fonds nécessaires pour le mener à bien sont assurés, le programme de la FAO fournira des conseils techniques et légaux pour son exécution efficace.

Le programme peut offrir une formation pour les personnes travaillant sur le projet. Il peut également fournir son assistance lors des appels d'offre pour s'assurer que les équipements adéquats sont achetés et pour sélectionner les consultants et contractants les mieux qualifiés pour mener à bien les tâches spécifiques du projet.

Donateurs

Le programme de la FAO ne pourrait pas travailler efficacement sans le soutien des donateurs.

Les Pays-Bas ont été un fervent soutien par rapport aux questions liées aux pesticides périmés. Ils ont financé le programme de la FAO pour la prévention et destruction des pesticides périmés depuis sa création en 1994. Les Pays-Bas ont également financé plusieurs programmes d'élimination nationaux dans des pays tels que l'Ethiopie, les Seychelles, la Tanzanie et Zanzibar, le Yémen et la Zambie. Ils ont aussi financé un inventaire détaillé des stocks en Tanzanie et au Pakistan.

Les autres pays qui, en collaboration avec la FAO, ont financé les projets d'élimination des pesticides périmés sont :

 
la Belgique 
la Finlande 
le Japon 
la Suède 
les Etats-Unis d'Amérique

Base de données des Inventaires des Pesticides

Le Programme a crée une base de données, disponible sur la toile, Système de gestion des stocks de pesticides Pesticides (PSMS)

Cet instrument est un logiciel conçu par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à l'usage des pays, pour enregistrer et surveiller leurs inventaires de pesticides et leurs utilisations, afin d'en optimiser la gestion. Le but de ce logiciel est de réduire la formation de stocks de pesticides obsolètes et de permettre aux pays de formuler des stratégies capables de répondre efficacement aux invasions de ravageurs. Le PSMS a été lancé en Avril 2006 et il est constament utilisé en Eritrée, au Mali, et en Tunisie pour le maintien des données chiffrées des inventaires et pour la gestion des évaluations des risques environnementaux pour les pesticides périmés et de leur lieux de stockage. Pour les pays ayant un accès limité à la toile, la versions PSMS peut être fournie pour une utilisation locale (sans connexion). Toutefois cette version ne peut être suivie et ajournée à distance.

La version standard est gérée au siège de la FAO à Rome, Italie.

Un cours de formation sur l'inventaire des pesticides aux Philippines
Mark Davis, coordonnateur du programme et conseiller technique en chef, a donné un cours de formation sur l'inventaire des pesticides aux Philippines. (Il est celui en chemise grise.)