AGP - Mali
 

 

Atelier de lancement du réseau PSMS[1] du Mali

Hôtel LAICO l’Amitié , Bamako,  29- 30 septembre 2009 de Bamako

Contexte & background

Suite á la dernière recrudescence 2003-2005, du Criquet pèlerin, la FAO a initié une stratégie de gestion des pesticides utilisés dans la lutte antiacridienne. Dans ce cadre , un système de gestion de stocks de pesticides, Pesticide Stock Mangement System  (PSMS) a été développé.  Actuellement le système PSMS est opérationnel et il est á différent niveau d’utilisation:

  • Gestion des stocks de pesticides utilisés dans la lutte antiacridienne : Algérie, Maroc, Mauritanie, Niger et Sénégal.
  • Inventaire des stocks de pesticides et déchets associés : Eretria, Nigeria, Mali, Maroc, Tanzanie, Tunisie et bientôt en Ethiopie, Cameroun et  Libye 
  • Inventaire des stocks de pesticides obsolètes et déchets associés, gestion des stocks de pesticides utilisées dans la lutte antiacridienne et en agriculture: Mali.

Utilisation du système PSMS au Mali 

Deux membres de l’unité de gestion du projet PASP-Mali ont été formés comme formateurs sur l’usage du système PSMS à Rome en 2007.  Depuis, le système PSMS a été utilisé pour  la saisie et l’analyse de traitement des données de l’inventaire  des stocks de pesticides obsolètes et de déchets apparentés, la préparation du l’AIES/CESA et des dossiers PGE nécessaires pour la mise ne Œuvre des activités de décontamination des sols.  En 2008-2009, l’équipe du PASP-Mali a assuré la formation de 39 agents appartenant aux différentes institutions concernées par la gestion des pesticides. 

   

Stockage des pesticides et Usage de barre codes du système PSMS pour le suivi des produits pesticides a travers leur cycle de vie au niveau national

 

Convaincu de la nécessité de mettre en valeur le système PSMS pour la visibilité du cycle de vie des pesticides et leur gestion au niveau national, le Ministère de l’Environnement et de l’Assainissement, en collaboration avec les autres partenaires nationaux et la FAO, a organisé un atelier national pour discuter de la mise en place d’un réseau national de gestion des pesticides basé sur l’usage du système PSMS

 

 

 

 

 Organisation de l’atelier : l’atelier pour le lancement du réseau PSMS a été organisé par l’unité de gestion du projet PASP-Mali.  L’ouverture de l’atelier a été conjointement faite par  M. Cheikhné SIDIBE, Conseiller technique du Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement, M. Cheick Bougadary BATHILY, Chargé de programmes à la Représentation de la FAO au Mali, M. Agadiou DAMA, Spécialiste en Agriculture á la Représentation de la Banque Mondiale au Mali et de M. Félix DAKOUO, Directeur National de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances. Des représentants des différents départements ministériels des huit régions du pays et du District de Bamako, des distributeurs de pesticides, des ONGs et de la presse ont participé á cet atelier. Le programme de l’atelier a été constitué de trois sessions:

 

  • une session sur l’état d’avancement de l’utilisation du système PSMS dans la gestion des pesticides d’une manière générale  et au Mali en particulier.
  • Une session de travaux de groupes pour discuter des besoins pour la mise en œuvre du système PSMS au niveau national
  • Une visite á Sanankoroba  pour voir l’utilisation du système PSMS dans la gestion des stocks de pesticides utilisés dans la lutte antiacridienne et dans la protection des végétaux; et
  • une session pour finaliser les recommandations et les actions immédiates.

Présentation du site de stockage des pesticides de Sanankoroba et l’usage du syteme  PSMS

Principaux Résultats : l’atelier a discuté la nature, le cadre institutionnel et le fonctionnement du réseau national pour la gestion des pesticides au Mali et a fait les recommandations suivantes : 

(i) Le réseau sera dénommé « Réseau d’appui à la gestion des pesticides au Mali »et tous les acteurs impliqués dans la gestion des pesticides seront membres du réseau.

(ii) Les objectifs spécifiques dudit réseau sont de : 

§  Mener des inventaires réguliers des stocks de pesticides auprès des détenteurs ;

§  Disposer d’une base de données fiable sur les stocks de pesticides ;

§  Informer tous les partenaires et acteurs sur les mouvements, les utilisations  et sur toutes autres activités liées á la gestion des pesticides au Mali ;

§  Disposer des données fiables sur les importations, les dons et les achats des pesticides ;

§  Instaurer une traçabilité et une transparence dans les acquisitions de pesticides ;

§  Réduire à long terme les quantités des stocks de pesticides ;

§  Réduire les risques liés à la gestion des pesticides et des emballages vides sur la santé publique et l’environnement ; et

§  Renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la gestion des pesticides au Mali

(iii) Le réseau appuie le Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP) et fonctionne selon un statut et règlement intérieur qui seront élaborés ultérieurement.

(iv) Le réseau sera logé au sein d’une Direction ou  une structure disposant de capacités techniques en matière de gestion du système PSMS.

 

 

Travaux de groupe avec des facilitateurs du PASP-Mali

Conclusion : l’atelier a confié au Groupe de Travail Prévention (GTP) du PASP-Mali de Préparer, dans un délai de 30 jours:

·         Un dossier relatif aux besoins en équipements, en ressources humaines, en formation, information/communication des membres réseau et d’autres entités;

·         Un projet de statut et de règlement intérieur pour le fonctionnement du réseau;

·         Un budget et un programme d’activités pour la mise en œuvre du réseau; et

·         Un atelier en décembre 2009 pour valider les résultats des travaux du GTP du PASP-Mali.

 


[1] Pesticides Stocks Management System (ou Système de gestion des stocks de pesticides)