Horticulture et diversification
 

Le défi est double, d’une part produire des fruits et légumes en plus grande quantité et, d’autre part, rendre la production durable. En effet, un système de production horticole durable ainsi qu’une approche écosystémique sont nécessaires pour faire face à la dégradation de l’environnement et aux incertitudes croissantes liées au changement climatique, tout en tenant compte des impacts sociaux, politiques, économiques et environnementaux des systèmes de production.

L’objectif principal est de favoriser la transition de l’agriculture de subsistance vers une agriculture génératrice de revenus en valorisant les produits afin de garantir de meilleures retombées économiques pour les producteurs et en suscitant le développement de liens public-privé entre producteurs, transformateurs, acteurs de la chaîne d’approvisionnement et mécanismes gouvernementaux de régulation et de soutien.

Le but est de:

Augmenter la disponibilité de produits horticoles sains et de qualité en améliorant les pratiques de bonne gestion agricole (ex. gestion intégrée de la production et des parasites, gestion intégrée de la santé des sols, agriculture biologique) afin d’établir des systèmes de production horticoles durables et respectueux de l’environnement.

Promouvoir les cultures négligées et sous-utilisées qui contribuent à la sécurité nutritionnelle et alimentaire et améliorent les moyens de subsistance au sein de diverses zones agro-écologiques.

Soutenir l’échange de connaissances et le renforcement des capacités par l’organisation de forums nationaux, régionaux et internationaux ainsi que par l’assistance technique de projets.


Programmes et initiatives:

 CactusNet. Le Réseau international FAO-ICARDA pour une coopération technique sur la figue de Barbarie et la cochenille a pour objectif de récolter et de diffuser des informations sur la collection et l’utilisation de matériel génétique, créer de nouveaux aliments et utilisations de l’acide carminique ; promouvoir les bénéfices sociaux et environnementaux du Cactus de barbarie ; et collaborer avec les partenaires nationaux afin d’améliorer leurs compétences techniques.

Développer des villes plus vertes.. Le Programme de la FAO pour l’Horticulture Urbaine et Périurbaine (HUP) aide les gouvernements et les municipalités à optimiser leurs politiques, leurs cadres institutionnels et les services d’appui à l’HUP afin d’améliorer les systèmes de commercialisation et de production et la chaîne de valeur horticole.

Hortivar. La base de données de la FAO sur les performances des variétés horticoles. Il s’agit d’une plateforme visant l’échange de connaissances et d’un outil de sauvegarde permettant de retrouver des données et échanger de l’information relative à l’horticulture.

PROFAV. FAO/OMS Initiative Fruits et Légumes pour la Santé a pour but d’améliorer la santé -et les revenus des agriculteurs- en renforçant la production, l’approvisionnement et la consommation de fruits et légumes.

Microjardins. La proposition innovante de la FAO promeut l’intensification durable des cultures maraîchères des périphéries urbaines. Il s’agit de cultiver de manière intensive un large panel de légumes, racines, tubercules et plantes aromatiques dans des espaces restreints comme les balcons, les courts intérieures ou les toits.

Cultures traditionnelles et négligées. Les cultures négligées, souvent sous-utilisées, peuvent jouer un rôle majeur face aux défis futurs de l’agriculture et de l’alimentation et devraient donc être reconsidérées. Certaines ont un potentiel commercial non négligeable et pourraient devenir une excellente culture commerciale pour l’agriculture familiale ou à petite échelle, visant les marchés locaux, régionaux et internationaux.


Autres liens: