AGP - Lutte contre les organismes nuisibles et gestion des pesticides
 
Cliquez ici pour le plan du site

La Division de la production végétale et de la protection des plantes (AGP) considère la réduction de la dépendance à l’égard des pesticides comme un élément fondamental de ses domaines prioritaires sur l’intensification durable de la production et la réduction des risques liés aux pesticides. Les programmes de protection intégrée (IPM) ont démontré qu’il est souvent possible de réduire considérablement l’emploi de pesticides sans que cela ait d’incidences sur les rendements ou les profits des agriculteurs

La prévention de la propagation des ravageurs sauve des récoltes et réduit la nécessité de recourir aux pesticides. Par le biais de la Convention internationale pour la protection des végétaux et de la composante phytosanitaire du programme EMPRES, l’AGP contribue à prévenir la diffusion des ravageurs et des maladies des plantes. La composante phytosanitaire d’EMPRES comprend des programmes sur les migrateurs nuisibles migrateurs nuisibles et sur la rouille du blé.

La réduction des risques liés aux pesticides repose sur la sélection judicieuse et la bonne gestion des pesticides. Dans ce domaine, notre travail consiste principalement à promouvoir la mise en œuvre du nouveau Code de conduite international sur la gestion des pesticides et à assurer le Secrétariat de la Convention de Rotterdam pour la partie concernant les pesticides. Les domaines de travail connexes de l’AGP sont les suivants Résidus de pesticides, Spécification des pesticides et Préventionet élimination des pesticides périmés.

L’AGP dirige les travaux normatifs internationaux dans ces domaines. En outre, elle fournit une assistance technique concrète aux pays pour les mettre mieux à même d’atteindre les objectifs fixés par ses activités normatives.

Tout ça est supporté par des directives et d'autres outils à l'appui duCode de Conduite

Core Themes