La production laitière et les produits laitiers
 

Le lait et les produits laitiers

Le Codex Alimentarius définit un produit laitier comme un «produit obtenu à la suite d’un traitement quelconque du lait, qui peut contenir des additifs alimentaires et autres ingrédients fonctionnellement nécessaires au traitement». La gamme de produits laitiers varie considérablement d'une région à l'autre et entre les pays d'une même région, en fonction des habitudes alimentaires, des technologies disponibles de transformation du lait, de la demande du marché et des circonstances sociales et culturelles.

La consommation par habitant de produits laitiers et de lait est plus élevée dans les pays développés, mais l'écart avec de nombreux pays en développement se réduit. La demande en lait et produits laitiers dans les pays en développement se développe avec l'augmentation des revenus, la croissance démographique, l'urbanisation et le changement des habitudes alimentaires. Cette tendance est très marquée en Asie de l’Est et du Sud-Est, en particulier dans les pays très peuplés comme la Chine, l'Indonésie et le Viet Nam. La demande croissante pour les produits laitiers et le lait offre aux producteurs (et les autres acteurs de la filière laitière) dans les zones périurbaines à fort potentiel, une bonne opportunité de renforcer leurs moyens d’existence en augmentant leur production.

En volume, le lait liquide est le produit laitier le plus consommé dans le monde en développement. Traditionnellement, la demande concerne le lait liquide dans les centres urbains et le lait fermenté dans les zones rurales, mais les produits laitiers transformés tiennent une place de plus en plus importante dans de nombreux pays.

Données sur le lait et les produits laitiers

  • Plus de 6 milliards de personnes dans le monde consomment le lait et les produits laitiers; la majorité de ces personnes vivent dans des pays en développement.
  • Depuis le début des années 60, la consommation de lait par habitant dans les pays en développement a pratiquement doublé. Toutefois, la consommation de lait a progressé plus lentement que celui des autres produits d’origine animale, car la consommation de viande a plus que triplé et la consommation d'œufs a quintuplé.
  • Au cours des deux dernières décennies, la consommation de lait par habitant a diminué en Afrique sub-saharienne.
  • La consommation de lait par habitant est la suivante:
    • élevée (> 150 kg/habitant/an) en Amérique du Nord, en Argentine, en Arménie, en Australie, au Costa Rica, en Europe, en Israël, au Kirghizistan et au Pakistan;
    • moyenne (30 à 150 kg/habitant/an) en Inde, au Japon, au Kenya, au Mexique, en Mongolie, en République islamique d'Iran, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Nord et en Afrique australe, dans la plupart du Proche-Orient, de l'Amérique latine et des Caraïbes;
    • faible (< 30 kg/habitant/an) en Chine, en Ethiopie, dans la plupart de l'Afrique centrale, de l’Asie de l’Est et du Sud-Est.
  • En Asie du Sud, la consommation de lait et produits laitiers devrait augmenter de 125 pour cent d'ici 2030.
  • En Inde, environ 50 pour cent du lait est consommé sur le lieu de production.
  • Le lait fournit 3 pour cent des apports énergétiques en Asie et en Afrique, contre 8 à 9 pour cent en Europe et en Océanie, 6 à 7 pour cent de l'apport en protéines alimentaires en Asie et en Afrique, contre 19 pour cent en Europe, et 6 à 8 pour cent de l'approvisionnement en matières grasses alimentaires en Asie et en Afrique, contre 11 à 14 pour cent en Europe, en Océanie et aux Amériques.

Références

Les informations présentées dans cette section de ce portail ont été élaborées à partir des publications de la FAO.