FAO.org

Accueil > agriculture > Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique > Projets nationaux et régionaux > Guinée
Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique
Photo: ©FAO/Olivier Asselin

En Afrique, le programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) met en œuvre des projets aux niveaux national et régional à travers des partenariats avec une variété d’acteurs, dont des organisations de producteurs, des ONG et des agences gouvernementales. Le programme GIPD travaille avec des communautés de petits exploitants agricoles pour améliorer la productivité et les moyens de subsistance par le biais de pratiques écologiquement durables.

Guinée

Les agriculteurs de Guinée pratiquent en grande partie une agriculture de subsistance, cultivant de petites parcelles de terre pour nourrir leurs familles. Toutefois, les infrastructures inadaptées et le manque d’accès aux services de vulgarisation agricole, aux technologies et aux intrants sapent la productivité potentielle. La demande alimentaire excède la production domestique, obligeant le pays à se tourner vers les marchés alimentaires internationaux pour combler le manque.

Une monnaie dévaluée associée à la flambée des prix alimentaires à la fin des années 2000 a poussé encore plus de personnes dans la pauvreté et la famine. Le franc guinéen a commencé à se stabiliser en 2012, entraînant une diminution de l’inflation et une baisse des prix alimentaires, même si l’insécurité alimentaire chronique et la malnutrition persistent dans certaines parties du pays, en particulier dans les régions de l’ouest et du sud.

Programme GIPD en Guinée

Des dissensions politiques en Guinée ont retardé le démarrage des activités du programme qui n’ont pu être mises en route que dans trois districts du pays en 2010. Le programme, en ligne avec la politique nationale pour le développement agricole, vise à augmenter la productivité agricole par le biais de l’éducation communautaire menant à des pratiques améliorées et une gestion saine des ressources.

L’objectif global du programme GIPD est de renforcer la capacité des agriculteurs à adopter des pratiques agronomiques améliorées et de produire durablement des denrées alimentaires, à la fois pour la consommation du ménage et pour le marché local. Permettre aux agriculteurs de comprendre l’importance d’utiliser des méthodes de fertilisation équilibrée est une composante importante du programme, tout comme l’est la campagne de sensibilisation à l’impact des pesticides sur la santé humaine et l’environnement.

Le programme a formé des agriculteurs aux pratiques agricoles comme la préparation du champ, l’utilisation de semences certifiées, l’espacement et l’irrigation des cultures afin de leur permettre d’obtenir plus de leurs terres. De plus, les activités de développement de capacité ont mis l’accent sur les compétences en matière de commercialisation afin de permettre aux agriculteurs et à leurs familles d’augmenter leurs revenus.

À ce jour, le programme GIPD en Guinée a formé 1 869 agriculteurs, dont 78 pour cent de femmes, à la production de riz et de légumes via un réseau de champs écoles des producteurs.

Projet GIPD en Guinée

Partenaires

Le programme GIPD travaille avec plusieurs partenaires pour réaliser ses objectifs en Guinée, à savoir: l’Agence nationale de la promotion rurale et du conseil agricole; le Centre de recherche agronomique de Bordo; les Directions préfectorales de l’agriculture; et les fédérations des syndicats de producteurs de riz et de légumes.

La FAO apprécie le soutien fourni à ce programme, notamment de la part: du Fonds pour l’environnement mondial et du Programme des Nations Unies pour l’environnement.