FAO.org

Accueil > agriculture > Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique > Projets nationaux et régionaux > Tanzanie
Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique
Photo: ©FAO/Olivier Asselin

En Afrique, le programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) met en œuvre des projets aux niveaux national et régional à travers des partenariats avec une variété d’acteurs, dont des organisations de producteurs, des ONG et des agences gouvernementales. Le programme GIPD travaille avec des communautés de petits exploitants agricoles pour améliorer la productivité et les moyens de subsistance par le biais de pratiques écologiquement durables.

Tanzanie

L’agriculture fait vivre environ 80 pour cent de la population active de Tanzanie, un pays de plus de 49 millions d’habitants. La plupart des agriculteurs de ce pays utilisent de petites parcelles de terre pour des cultures pluviales.

Bien que la production céréalière de 2013 ait dépassé la moyenne nationale des cinq dernières années, plusieurs contraintes continuent de saper la productivité, telles que les aléas climatiques, le manque d’infrastructures ou le faible recours aux nouvelles technologies. La région de Kagera, près du lac Victoria, a connu une insécurité alimentaire aiguë en 2013 après que les déprédateurs et les maladies des plantes ont mis sérieusement à mal les rendements de la banane et du manioc.

Les petits exploitants agricoles de Tanzanie cultivent également un certain nombre de cultures commerciales. Le coton, par exemple, représente près du quart des exportations agricoles du pays. Pourtant, les agriculteurs sont souvent confrontés au manque d’accès à des intrants de qualité, à la volatilité des prix et au manque d’organisation de la filière. Pendant ce temps, le savoir-faire technique des agents de vulgarisation – de la gestion des déprédateurs des plantes à l’utilisation de méthodes de culture améliorées pour augmenter durablement la production de coton – fait défaut.

Programme GIPD en Tanzanie

Actif en Tanzanie depuis 2014, le programme GIPD se concentre spécifiquement sur le coton. Il œuvre comme mécanisme de mise en œuvre du «Programme d’appui à la consolidation du cadre d’action pour le partenariat Union Européenne-Afrique sur le coton». Il a contribué au Plan stratégique de l’Office du coton de Tanzanie pour stimuler le développement sain du secteur et participe à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance ruraux.

Le programme cherche à aider les petits exploitants agricoles à accroître durablement la production de coton et à améliorer les revenus des ménages. En même temps, il encourage les agriculteurs à réduire l’utilisation de pesticides – dont le coton est un grand consommateur – qui peuvent être néfastes pour la santé humaine et l’environnement et pèsent sur leurs dépenses.

Depuis que les activités ont commencé, le programme GIPD a formé 30 facilitateurs (formateurs d’agriculteurs) dans la zone de culture du coton dans l’ouest de la Tanzanie. Ces facilitateurs, à leur tour, ont mis en place des champs écoles des producteurs dans leurs communautés afin de partager leurs connaissances avec les agriculteurs locaux. À ce jour, le programme a formé 140 agriculteurs, hommes et femmes.

Avec l’appui du facilitateur, les agriculteurs étudient comment résoudre leurs problèmes agricoles grâce à des expériences sur le terrain. Pendant toute une campagne agricole, ils testent et comparent des pratiques agricoles et de nouvelles technologies pour voir de visu ce qui fonctionne le mieux pour la croissance de cultures saines – notamment l’utilisation de variétés améliorées, de meilleures techniques de gestion des plantes pour augmenter la productivité et réduire l’incidence des déprédateurs, et l’utilisation de biopesticides.

Projet GIPD en Tanzanie

Partenaires

Le programme GIPD travaille avec divers partenaires en Tanzanie, notamment: l’Office du coton de Tanzanie; l’Institut de recherche d’Ukiriguru; les services de la santé des végétaux et les services de vulgarisation du Ministère de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et des coopératives; les sociétés d’égrenage de coton Alliance et Biosustain; les agents de vulgarisation du district; Competitive African Cotton Initiative; et le Tanzania Gatsby Trust.

La FAO est reconnaissante envers l’Union européenne pour son appui continu au programme GIPD en Tanzanie.